par Joest Jonathan Ouaknine

Formula E : le tracé pékinois dévoilé

Lorsqu'on évoque la Formule E, c'est surtout pour ses pilotes et ses écuries. Mais les circuits n'en sont pas moins intéressants. En effet, toutes les courses doivent se dérouler sur des tracés urbains. Et bien sûr, mis à part Monaco, il s'agit de tracés inédits. Pékin vient de dévoiler celui qui accueillera la toute première manche de Formula E, le 13 septembre.

Zapping Le Blogauto Essai Suzuki Vitara

Lorsqu'on évoque la Formule E, c'est surtout pour ses pilotes et ses écuries. Mais les circuits n'en sont pas moins intéressants. En effet, toutes les courses doivent se dérouler sur des tracés urbains. Et bien sûr, mis à part Monaco, il s'agit de tracés inédits. Pékin vient de dévoiler celui qui accueillera la toute première manche de Formula E, le 13 septembre.

Il s'agit d'un parcours autour du fameux stade "nid d'oiseau". Le site est à l'abandon depuis les Jeux Olympiques, mais il n'en représente pas moins un des monuments les plus célèbres de la ville.

Lucas di Grassi a beau vanter le premier et le dernier virage, ça sera du pur "Mickey Mouse" avec lignes droites et virages à 90°.

Il y a de quoi être dubitatif, car les précédentes tentatives pékinoises ont été des bides abyssaux. En 2006, l'A1 GP se rendit au "Beijing International Street Circuit", dans les rues de Yizhuang. La piste resta célèbre pour son 180° au rayon de braquage trop sinueux pour les monoplaces et ses bouches d'égouts plus ou moins couvertes (un mal endémique des tracés urbains Chinois.) 4 ans plus tard, la Superleague alla à Shunyi. Le "circuit" contournait le site des épreuves olympiques de canoé-kayak (également à l'abandon depuis les jeux.) Notez qu'il s'appelait également "Beijing International Street Circuit". On disait Bernie Ecclestone intéressé par Pékin (un moyen de mettre la pression sur Shanghai, qui tardait à prolonger le contrat du Grand Prix de Chine...) Mais le résultat final était décevant, en terme d'infrastructure et de sécurité. D'où un statut "hors-championnat", faute d'homologation.

Pendant ce temps, les choses bougent lentement à Londres, censé accueillir la Formula E le 27 juin 2015. La Grande-Bretagne interdit les tracés urbains (un héritage de l'époque victorienne.) Un mouvement populaire (soutenu notamment par le BTCC) tente d'infléchir le législateur.

Le compromis serait de courir dans un parc. Le site de Battersea Park, à Wandworth, au sud de Londres, a été proposé. Mais les écologistes locaux sont à cran. Ils s'étaient déjà mobilisés en 2012, lorsque Battersea devait accueillir des épreuves équestres. Il y aura des législatives en mai et d'ici-là, Wandworth fait semblant d'être au courant de rien.

En cas de forfait de Londres, le joker de la Formula E est... Paris.

Pour résumer

Lorsqu'on évoque la Formule E, c'est surtout pour ses pilotes et ses écuries. Mais les circuits n'en sont pas moins intéressants. En effet, toutes les courses doivent se dérouler sur des tracés urbains. Et bien sûr, mis à part Monaco, il s'agit de tracés inédits. Pékin vient de dévoiler celui qui accueillera la toute première manche de Formula E, le 13 septembre.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.