Toyota : Akio Toyoda réélu à la tête malgré des critiques sur sa gouvernance
par Elisabeth Studer

Toyota : Akio Toyoda réélu à la tête malgré des critiques sur sa gouvernance

Les actionnaires de Toyota ont réélu le président de l'entreprise Akio Toyoda malgré des préoccupations concernant la gouvernance.
Cette décision intervient dans un contexte de critiques sur la manière dont le conseil d'administration gère les questions relatives à la décarbonisation et à l’éventuelle responsabilité du dirigeant sur le scandale des tests de certification. Malgré les appels à une gouvernance plus stricte, la majorité des actionnaires ont toutefois soutenu la direction actuelle.

Zapping Le Blogauto Essai MG ZS EV

Toyoda réélu

Le président de Toyota, Akio Toyoda, et neuf autres membres du conseil d'administration du constructeur automobile ont été réélus lors de l'assemblée générale annuelle mardi, malgré des préoccupations concernant la gouvernance et des scandales de tests de certification.

Deux conseillers de premier plan avaient recommandé de ne pas réélire Toyoda. Toutefois, nombreux étaient ceux qui s’attendaient à sa réélection en raison de la part d'actions détenues par d'autres sociétés du groupe Toyota, des résultats commerciaux record et de sa popularité parmi les investisseurs particuliers japonais.

Une baisse du soutien des actionnaires pourrait conduire à une réforme de la gouvernance

Néanmoins, une forte baisse du soutien des actionnaires pour Akio Toyoda, un chiffre qui sera publié mercredi, pourrait être non seulement embarrassante, mais inciter à de nouvelles réformes de gouvernance.

Les analystes suggèrent que cela pourrait accélérer les efforts pour démanteler les participations croisées. Le taux d'approbation de Toyoda est passé de 96 % en 2022 à 85 % l'année dernière.

Depuis, Toyota a été confronté à une série de violations en terme de sécurité et de tests de certification, affectant notamment Daihatsu et la société mère.

Toyoda jugé responsable par un important conseil des investisseurs et un actionnaire

Le cours des actions de Toyota a triplé au cours des cinq dernières années pour atteindre près de 3 800 yens (24 dollars) avant de chuter en cascade au milieu des derniers problèmes liés au scandale. Ses actions se négociaient récemment à plus de 3 000 yens (20 dollars), soit une perte d'environ 3 000 milliards de yens japonais (18 milliards de dollars) en valeur marchande.

Institutional Shareholder Services, détenu majoritairement par la société allemande de marché des capitaux Deutsche Borse Group, qui conseille les investisseurs, a déclaré dans son rapport de procuration que Toyoda « devrait être considéré comme responsable en fin de compte ».

Il a noté que ses promesses de changement n'impliquaient pas un remaniement du conseil d'administration. Même si Toyota a annoncé son intention de mieux communiquer avec les salariés sur le terrain, cela n'a probablement pas suffi à empêcher la réapparition de problèmes de tricherie lors des tests, a déclaré ISS.

"La propension de l'entreprise à préserver sa culture d'entreprise est en fait suspectée, et Toyoda devrait en être tenu responsable", a-t-il déclaré.

Un autre actionnaire important, la société de conseil Glass Lewis & Co., a recommandé de voter contre la reconduction du mandat de Toyoda et Shigeru Hayakawa, un autre haut dirigeant.

"Plus précisément, nous pensons que M. Toyoda est responsable de son incapacité à garantir que le Groupe maintient des contrôles internes appropriés et de son incapacité à garantir que des mesures de gouvernance appropriées ont été mises en œuvre dans les sociétés du Groupe", a-t-il déclaré dans son rapport de procuration.

"De plus, étant donné l'apparition généralisée de problèmes au sein du groupe Toyota, cela soulève encore des questions concernant la culture d'entreprise qui s'est développée sous la direction de M. Toyoda » a-t-il ajouté.

Sources : Toyota, Reuters, Associated Press

Vous cherchez un véhicule d'occasion ?

Retrouvez des milliers d’annonces sélectionnées pour vous aider à trouver le bon véhicule d’occasion.
Podcast Men Life
 

Pour résumer

Les actionnaires de Toyota ont réélu le président de l'entreprise Akio Toyoda malgré des préoccupations concernant la gouvernance.
Cette décision intervient dans un contexte de critiques sur le conseil d'administration et à l’éventuelle responsabilité du dirigeant sur le scandale des tests de certification. Malgré les appels à une gouvernance plus stricte, la majorité des actionnaires ont toutefois soutenu la direction actuelle.
Néanmoins, une forte baisse du soutien des actionnaires pour Akio Toyoda, un chiffre qui sera publié mercredi, pourrait être non seulement embarrassante, mais inciter à de nouvelles réformes de gouvernance.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.