Stellantis : résultats record pour l’année 2022
par Thibaut Emme
Pleuvent les milliards d'euros

Stellantis : résultats record pour l’année 2022

Stellantis annonce ce 22 février 2023 des résultats financiers records pour l'année 2022 avec des hausses à faire pâlir les concurrents. Le bénéfice grimpe par exemple de plus de 25% !

Zapping Le Blogauto Essai de la Cupra Born en Laponie

Non, Stellantis ne s'est pas reconverti dans le gaz ou le pétrole. Pourtant, l'année 2022 est une année record pour le groupe né de la fusion de PSA et FCA. Le géant mondial a visiblement très vite trouvé des économies d'échelle pour augmenter les marges. Le chiffre d'affaires net est de 179,6 milliards d'euros. C'est en hausse de 18%. Selon le groupe, c'est le "fruit d’une dynamique de prix nets solide, d’un mix véhicules favorable et d’effets de change positifs".

Le bénéfice net ressort alors à 16,8 milliards d'euros, soit une hausse de 26% par rapport à 2021. Le résultat opérationnel courant atteint 23,3 milliards d'euros (M€), en hausse de 29%. Cela représente une marge de 13% ! C'est au-dessus des 12% visés pour 2030. Sur ce point, Stellantis est en avance sur le plan "Dare Forward 2030".

Dans les autres chiffres plutôt impressionnants, le flux de trésorerie disponible (alias free cash flow) industriel est de 10,8 M€ en hausse de 78%. Le plan Dare Forward 2030 vise 20 M€ de free cash flow. Il reste donc un peu de chemin de ce côté-ci. En revanche, l'argent net économisé grâce aux synergies (*) atteint 7,1 M€ alors que Stellantis prévoyait 5 M€ en 2025. La liquidité industrielle disponible atteint, quant à elle, 61,3 M€. Cela permet de sereinement pouvoir financer la R&D sans faire appel au marché ou aux organismes prêteurs par exemple.

Aux actionnaires les mains pleines

Résultat, Stellantis va distribuer 4,2 milliards d'euros de dividendes ordinaires (sous réserve de l’approbation des actionnaires). Cela correspond à 1,34 € par action. L'action est passée de 12,2 € environ en octobre 2022 à 16,15 € à date. Le plus haut a été de près de 19 €, au début janvier 2022. Mais on est toujours bien plus haut que l'introduction le 18 janvier 2021 sur EuroNext (entre autres) à 12,570 € par action. 1,34 € à 16,15 € l'action c'est un rendement instantané de 8,3%, et même plus si on prend la moyenne de valeur de l'action sur 2022. Un très bon rendement donc.

Mais, comme Stellantis a les moyens, le groupe va actionner un autre levier pour récompenser les investisseurs : le rachat d'actions. Le principe consiste à utiliser le cash généré pour racheter des actions. Cela permet aux investisseurs de prendre leurs bénéfices, et pour le groupe d'avoir des actions sous le coude au cas où. Si en plus le groupe continue de voir l'action grimper, cela peut permettre de faire des plus-values.

Pour 2023, le conseil d’administration a approuvé un programme de rachat d’actions jusqu’à 1,5 milliard d’euros. Au prix du jour, cela représente 92 879 256 actions sur un nombre d'actions en circulation de 3 213 372 229 soit un rachat de 2,9% des actions disponibles.

Aux salariés les mains pleines aussi

Evidemment, le groupe ne peut pas récompenser les actionnaires sans le faire aussi avec les salariés. Ainsi, 2 M€ vont être redistribués aux salariés. Cela représente 200 millions d'euros de plus qu'en 2022. Stellantis reste ainsi fidèle à l'approche "Tavaresque" de rémunération à la performance. Il y une rémunération variable et des participations aux bénéfices. On pourra tout de même noter que l'enveloppe de la redistribution aux salariés augmente de 11,11% quand le bénéfice net grimpe de 26%.

"Afin de partager les fruits de notre performance, les salariés français percevront un minimum de 4 300€, correspondant à 2,4 mois de salaire pour les premiers niveaux de rémunération au titre de l’accord sur la participation / intéressement signé par 80% des organisations syndicales représentatives de Stellantis" - Carlos Tavares, CEO de Stellantis

Et de préciser que ces 4300€ viennent en complément d’une prime de 1000€ ainsi que d’une augmentation de salaire de 5,3%.

Vive les PHEV et VEB

Selon Stellantis, ces résultats viennent par exemple de l'électrification des gammes en Europe. Cela permet de vendre plus cher les véhicules, quitte à en vendre moins. Les hybrides rechargeables sont la grosse source de marge pour Stellantis. Pas de surprise donc de les voir s'étendre à toutes les marques du groupe, sur tous les marchés importants. Les véhicules 100% électriques aussi, et même si Carlos Tavares se montre toujours aussi "prudent" envers le 100% électrique en 2035 en Europe.

Ram lancera d'ailleurs son premier BEV (battery electric vehicle) cette année avec le Ram Promaster. Ce fourgon ne nous est pas inconnu puisque c'est le Fiat Ducato, alias Citroën Jumper et Peugeot Boxer. Stellantis et sa galaxie de marques propose déjà 23 modèles électriques. Ils seront rejoints par 9 véhicules électriques supplémentaires en 2023.

Il y aura aussi chez RAM le pickup RAM 1500 BEV qui arrivera en 2024 et rejoindra d'autres véhicules comme les Jeep Recon et Wagoneer « S » 100 % électriques spécifiquement conçus pour l'Amérique du Nord.

Perspectives 2023 pour Stellantis

Stellantis va poursuivre le plan Dare Forward 2030 avec encore plus l'accent mis sur les PHEV et VEB. La stratégie des véhicules connectés (avec la vente de services associés) se poursuit. A date il y a 13 millions de véhicules connectés "monétisables" et l'objectif est de 34 millions (sur cinq années glissantes NDLA) de véhicules d'ici 2030. On va donc vendre du connecté en 2023.

Mais, comme il n'y a pas que le véhicule neuf qui génère des marges, Stellantis poussera aussi, en Europe du moins, sur l'occasion avec Aramis Group. Aramis continue dans la croissance externe en rachetant des réseaux dans différents pays. Il y a aussi l'économie circulaire qui doit être encore plus développée. Comme Renault, Stellantis est en train de créer un écosystème complet du réemploi de pièces, mais aussi de rétrofit électrique de véhicules utilitaires légers.

En Italie, un "hub" d'économie circulaire a été inauguré. Enfin, Stellantis va pousser sa croissance sur toutes ses régions de présence. Europe, Amérique du Nord et "Moyen-Orient, Afrique, Amérique du Sud, et Chine, Inde et Asie-Pacifique" ont tous été en croissance en 2022 par rapport à 2021.

Tableau récapitulatif

Notes

Synergies : ensemble des économies d'échelles, mais également des gains créés par une coopération entre plusieurs entités

PHEV : plugin hybrid electric vehicle, hybride rechargeable

BEV/VEB : véhicule électrique à batterie

Vous cherchez un véhicule d'occasion ?

Retrouvez des milliers d’annonces sélectionnées pour vous aider à trouver le bon véhicule d’occasion.
Podcast Men's Up Life
 

Pour résumer

Deux ans après sa création, le groupe Stellantis génère des marges impressionnantes. Près de 17 milliards d'euros de bénéfice net sur un chiffre d'affaires total de 179,6 milliards d'euros.

Le groupe est en avance sur son plan Dare Forward 2030 et continuera de pousser en 2023. Actionnaires comme salariés seront récompensés de ses bons résultats.

Thibaut Emme
Rédacteur
Thibaut Emme

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.