par Elisabeth Studer

Biden en Arabie saoudite pour faire baisser le prix du pétrole

Alors que le prix du pétrole - mais surtout celui du carburant à la pompe - s’envole, suite notamment à l’invasion de l'Ukraine par la Russie, le président américain Joe Biden est en déplacement en l'Arabie saoudite.
L’un des objectifs affichés par le dirigeant pour « justifier » son voyage : exposer samedi, à Jeddah devant des dirigeants des pays arabes sa vision pour le Moyen-Orient … et tenter d'enrayer les fluctuations des cours du brut, lesquels pèsent sur l'économie mondiale.

Zapping Le Blogauto Essai Cupra Formentor VZ5 sur neige

Biden invite Mohammed ben Zayed, à se rendre aux Etats-Unis

Après une visite en Israël et dans les territoires palestiniens, Joe Biden a conclu sa première tournée au Moyen-Orient par un sommet avec plusieurs pays arabes, en particulier les six membres du Conseil de coopération du Golfe (Arabie saoudite, Emirats arabes unis, Qatar, Oman, Koweït, Bahreïn), ainsi que l'Egypte, la Jordanie et l'Irak.

A l’occasion de son déplacement à Jeddah, le locataire de la Maison Blanche a "solennellement" invité son homologue des Emirats arabes unis, Mohammed ben Zayed, à se rendre aux Etats-Unis. Un revirement politique, alors que des relations glaciales prévalaient jusque là entre les deux partenaires. Mais c’était avant l’invasion de l'Ukraine par la Russie … et les mesures d’embargo pétrolier prises à l’encontre de Moscou pour tenter de restreindre sa manne pétrolière, de telle sorte à restreindre ses possibilités d’achat d’armes.

"Les défis auxquels nous faisons face aujourd'hui font qu'il est encore plus important que nous passions du temps ensemble", a dit Joe Biden lors d'une rencontre bilatérale, avant le lancement du sommet américano-arabe en début d'après-midi.

Biden présente sa vision pour le Moyen-Orient

Après une période de tension entre Washington et plusieurs partenaires arabes, à commencer par l'Arabie saoudite et les Emirats arabes unis, d'importants exportateurs de pétrole, Joe Biden souhaite présenter clairement et de manière substantielle sa vision pour le Moyen-Orient.

Le Président américain doit notamment annoncer une promesse des Etats-Unis d’octroyer un milliard de dollars en soutien à la sécurité alimentaire "à court et à long terme" au Moyen-Orient et en Afrique du nord.

"Nous n'allons pas laisser un vide que viendraient remplir la Chine et la Russie", avec l'Iran en embuscade, a promis pour sa part vendredi Joe Biden.

Le dossier du prix du pétrole sur la table

Mais le cœur des discussions sera alimenté par la question du prix du pétrole, dont la volatilité menace l'économie mondiale et plombe le pouvoir d'achat des Américains.

La hausse du gallon d'essence constitue un enjeu majeur pour le président américain à quelques mois des élections de mi-mandat aux Etats-Unis.

Biden veut convaincre l’Arabie saoudite de produire davantage

Joe Biden va tenter de convaincre la monarchie pétrolière d’accroîre sa production. "Je fais tout mon possible pour augmenter la production » a-t-il déclaré vendredi ajoutant que les premiers résultats concrets se verront "dans quelques semaines" et qu’il agissait dans l’intérêt des Etats-Unis.

 

Sources : AFP

 

Pour résumer

Alors que le prix du pétrole - mais surtout celui du carburant à la pompe - s’envole, suite notamment à l’invasion de l'Ukraine par la Russie, le président américain Joe Biden est en déplacement en l'Arabie saoudite.
L’un des objectifs affichés par le dirigeant pour « justifier » son voyage : exposer samedi, à Jeddah devant des dirigeants des pays arabes sa vision pour le Moyen-Orient … et tenter d'enrayer les fluctuations des cours du brut, lesquels pèsent sur l'économie mondiale.
Il souhaite pour cela que l’Arabie saoudite accepte d’ouvrir les vannes.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.