Le malus 2024 va faire mal, et vous n'êtes pas prêts !
par Thibaut Emme

Le malus 2024 va faire mal, et vous n'êtes pas prêts !

Le projet de loi de finances 2024 a été présenté et il contient le barème du malus CO2 2024. Il va faire très mal ! Ruée sur les petits moteurs à prévoir. Seuls les super-riches pourront se payer de "gros" moteurs.

Zapping Le Blogauto Essai Alpine A110

Cette année, le malus CO2 était plafonné à 50 000 € avec un maximum de 50% du prix de la voiture. Cela évitait par exemple d'avoir une Mustang avec un prix quasiment doublé par le malus. Eh bien si le projet est voté en l'état, le malus 2024 va faire mal aux sportives. Le plafond est relevé à 60 000 €. C'était plus ou moins attendu.

Autre élément qui était attendu, c'est l'abaissement du seuil de déclenchement de 5 g de CO2/km. De 123 g/km en 2023, le malus se déclenchera à partir de 118 g/km. Le premier seuil reste "indolore" avec 50 €. Mais l'abaissement fait qu'une voiture qui était taxée de 50 € en 2023 sera taxée de 170 € pour la même voiture. Un racket des automobilistes et des constructeurs qui ne changent évidemment pas de motorisation comme de chemise.

Mais, le barème est désormais resserré ! En clair, il s'étalait de 123 à 225 g/km pour 50 000 € de plafond (103 tranches). En 2024, il ira de 118 g/km à 194 g/km soit 77 tranches seulement, et pour 60 000 € de plafond ! Ainsi, une voiture émettant 194 g/km en 2023 donne un coquet malus de 17 490 €. En 2024, ce sera 60 000 € ! Autant dire que les motorisations consommatrices seront rares.

Adieu la GR86, la Mustang, et autres "GTI"

En outre, le gouvernement déplafonne le malus ! Fini les 50% du prix de vente maximum. Ainsi, la Ford Mustang et ses 256 g/km voyait son malus plafonné à 29 200 € soit la moitié des 58 400 € de son prix de base. En 2024, c'en est fini de la Mustang car son malus sera de 60 000 € sans plafond par rapport au prix de vente. A 118 400 €, personne n'achètera cette Mustang neuve. Un malus de plus de 100% du prix, on marche sur la tête. On aura donc des occasions dont les prix vont se renforcer, et des voitures en plaques étrangères domiciliées sur une boîte postale...

Pour ceux qui se disent que cela ne touche que ce genre de voiture (onéreuse et polluantes selon Bercy), détrompez-vous ! Un simple Renault Kangoo TCe 100 à 157 g/km se retrouve avec un malus de 3 552 € pour un prix catalogue de 25 900 €. Malus à 13,7% du prix ! Une Alpine A110, icone de la légèreté, aura à peu près le même malus en version de base, avec ses 252 chevaux seulement. Une Toyota GR86 à 200 g/km va prendre une claque monstrueuse de 60 000 € aussi ! Et 35 346 € pour la GR Yaris. La GR86 est à 33 900 €. On a donc un malus qui ajoute 177 % au prix !

Et si vous vouliez acheter l'un des 1976 modèles de Mégane R.S. Ultime, dépéchez-vous car avec 191 g/km, son malus passe de 15 506 € à 48 901 € ! Pour une voiture qui débute à 53 450 € prix catalogue. En résumé, Bercy veut taxer la bagnole un peu fun. La Honda Civic Type R n'y échappe pas avec un malus de 35 346 € (186 g/km). A 2700 € le gramme supplémentaire, on est dans les prix du LSD...et c'est aussi psychédélique !

Mais, rassurez-vous, Bercy a aussi pensé au poids des véhicules. Le malus au poids se déclenche désormais à 1600 kg et non 1800 kg comme en 2023. 200 kg de moins comme par magie, en une année. Totalement déconnecté des réalités industrielles. Pire, le malus est désormais progressif. Cette année il était de 10 € par kilogramme en trop. Désormais il est de 10 €/kg entre 1601 et 1799 kg. De 1800 à 1899 kg c'est 15 €/kg, puis 20 €/kg de 1900 à 1999 kg, 25 €/kg à partir de 2 tonnes et 30 €/kg à partir de 2100 kg. Un calcul qui se complexifie et va largement augmenter la douloureuse. Surtout qu'additionné au malus CO2, le total ne pouvait pas dépasser 50 000 €, ce qui ne semble plus le cas.

Bercy aime la bagnole, pour mieux la taxer

Le Président de la République a déclaré très récemment "on est attaché à la bagnole, on aime la bagnole. Et moi je l'adore ". En fait, il n'avait pas dit quelle voiture. C'est une petite voiture de 50 chevaux à peine qui plafonne à 110 km/h. Ou alors une voiture électrique importée de Chine ?

Pour les "trucs" qui permettent de passer à côté du malus, les PHEV seront bientôt malussés, mais juste avec le poids. A partir du 1er janvier 2025, ils seront assujettis au malus au poids, avec un "rabais" de 200 kg pour prendre en compte la batterie, si celle-ci permet de faire 50 km en tout électrique. D'ailleurs la TVS (taxe sur les véhicules de société) concerne désormais les véhicules qui émettent 5 g/km ou moins. Malgré un WLTP très (trop) favorable, les hybrides rechargeables (PHEV) sont homologués vers 20 g/km environ. Ils seront donc touchés par la TVS et leur niche va disparaître. La TVS est devenue taxe annuelle sur les émissions de CO2. En 2024, elle se déclenchera à 10 g/km avant de passer à 5 g/km en 2025. Qui veut du PHEV désormais ?

Bercy est conscient que ce malus pousse certains à gruger. Outre de vraies-fausses sociétés étrangères, il y a un phénomène qui se développe : l'abus de la famille nombreuse. Le malus a des dégrèvements pour les familles nombreuses, qui sont "obligées" d'acheter souvent des véhicules plus grands, plus lourds. Il apparait que certaines familles profitent de cela pour acheter un véhicule malussé en temps normal, et de le revendre en occasion. La demande est forte sur un véhicule récent, sans malus.

Notre avis, par leblogauto.com

C'était attendu hélas. Depuis des années, on avertit que le malus sera descendu de manière à toucher tout le monde. Au début c'était les voitures les plus puissantes et consommatrices et donc, personne ne râlait vraiment. Puis c'est descendu peu à peu. Désormais, une simple Sandero Essential SCe 65 (la base de la base) c'est 100 € de malus ! C'est faible, mais c'est symbolique.

De bonus-malus à sa création, on est passé au malus-malus et désormais la taxe obligatoire sur les véhicules thermiques. Et puis ce seront les véhicules électriques, ne nous leurrons pas. La volonté n'est pas de "verdir" le parc automobile comme officiellement dit par le Ministère de l'Economie mais de faire rentrer les sous dans la caisse. On aime la bagnole, pour mieux la taxer.

Barème 2024 provisoire du Malus C02

Emission de CO2 WLTP 20232024
118 g/km0 €50 €
119 g/km0 €75 €
120 g/km0 €100 €
121 g/km0 €125 €
122 g/km0 €150 €
123 g/km50 €170 €
124 g/km75 €190 €
125 g/km100 €210 €
126 g/km125 €230 €
127 g/km150 €240 €
128 g/km170 €260 €
129 g/km190 €280 €
130 g/km210 €310 €
131 g/km230 €330 €
132 g/km240 €360 €
133 g/km260 €400 €
134 g/km280 €450 €
135 g/km310 €540 €
136 g/km330 €650 €
137 g/km360 €740 €
138 g/km400 €818 €
139 g/km450 €898 €
140 g/km540 €983 €
141 g/km650 €1 074 €
142 g/km740 €1 172 €
143 g/km818 €1 276 €
144 g/km898 €1 386 €
145 g/km983 €1 504 €
146 g/km1 074 €1 629 €
147 g/km1 172 €1 761 €
148 g/km1 276 €1 901 €
149 g/km1 386 €2 049 €
150 g/km1 504 €2 205 €
151 g/km1 629 €2 370 €
152 g/km1 761 €2 544 €
153 g/km1 901 €2 726 €
154 g/km2 049 €2 918 €
155 g/km2 205 €3 119 €
156 g/km2 370 €3 331 €
157 g/km2 544 €3 552 €
158 g/km2 726 €3 784 €
159 g/km2 918 €4 026 €
160 g/km3 119 €4 279 €
161 g/km3 331 €4 543 €
162 g/km3 552 €4 818 €
163 g/km3 784 €5 105 €
164 g/km4 026 €5 404 €
165 g/km4 279 €5 715 €
166 g/km4 543 €6 126 €
167 g/km4 818 €6 357 €
168 g/km5 105 €7 248 €
169 g/km5 404 €7 959 €
170 g/km5 715 €8 770 €
171 g/km6 039 €9 681 €
172 g/km6 375 €10 692 €
173 g/km6 724 €11 803 €
174 g/km7 086 €13 014 €
175 g/km7 462 €14 325 €
176 g/km7 851 €15 736 €
177 g/km8 254 €17 247 €
178 g/km8 671 €18 858 €
179 g/km9 103 €20 569 €
180 g/km9 550 €22 380 €
181 g/km10 011 €24 291 €
182 g/km10 488 €26 302 €
183 g/km10 980 €28 413 €
184 g/km11 488 €30 624 €
185 g/km12 012 €32 935 €
186 g/km12 552 €35 346 €
187 g/km13 109 €37 857 €
188 g/km13 682 €40 468 €
189 g/km14 273 €43 179 €
190 g/km14 881 €45 990 €
191 g/km15 506 €48 901 €
192 g/km16 149 €51 912 €
193 g/km16 810 €55 023 €
194 g/km17 490 €60 000 €
195 g/km18 188 € 
196 g/km18 905 € 
197 g/km19 641 € 
198 g/km20 396 € 
199 g/km21 171 € 
200 g/km21 966 € 
201 g/km22 781 € 
202 g/km23 616 € 
203 g/km24 472 € 
204 g/km25 349 € 
205 g/km26 247 € 
206 g/km27 166 € 
207 g/km28 107 € 
208 g/km29 070 € 
209 g/km30 056 € 
210 g/km31 063 € 
211 g/km32 094 € 
212 g/km33 147 € 
213 g/km34 224 € 
214 g/km35 324 € 
215 g/km36 447 € 
216 g/km37 595 € 
217 g/km38 767 € 
218 g/km39 964 € 
219 g/km41 185 € 
220 g/km42 431 € 
221 g/km43 703 € 
222 g/km45 000 € 
223 g/km46 323 € 
224 g/km47 672 € 
225 g/km49 047 € 
+ 225 g/km50 000 € 

Vous cherchez un véhicule d'occasion ?

Retrouvez des milliers d’annonces sélectionnées pour vous aider à trouver le bon véhicule d’occasion.
Podcast Men's Up Life
 

Pour résumer

Le projet de loi de finances 2024 voit les malus CO2 et malus au poids des véhicules être durci. Il se déclenche plus bas, et voit le montant fortement relevé.

Si le Président Macron déclare aimer la bagnole, le gouvernement l'aime pour mieux la taxer.

Thibaut Emme
Rédacteur
Thibaut Emme

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.