par Nicolas Anderbegani

DS E-Tense Coupé Performance : la Formule E de route

Afin de célébrer ses succès en Formule E et d'annoncer l'avenir immédiat de la marque, DS a dévoilé aujourd'hui un concept car de très haute performance !

Zapping Le Blogauto Essai Cupra Formentor VZ5 sur neige

Présent depuis 2015 en Formule E, DS Techeetah a enchaîné trois titres pilotes et deux titres équipes en 2019 et 2020. Pour célébrer ces succès, DS Performance a pu se lâcher et proposer un concept car aux lignes futuristes qui reprend des technologies issues de la Formule E.

Extrapolation de la monoplace, le coupé est construit autour d'une coque en carbone avec des trains roulants issus de la Formule E DS. La géométrie de suspension est capable d’assurer la meilleure adhérence possible sur routes, comme sur des circuits urbains, souvent bosselés, et quelles que soient les conditions météorologiques.

Technologie dérivée de la Formule E

La chaine de traction est composée de deux machines électriques pour une puissance cumulée de 600 kW (250 kW à l’avant et 350 kW à l’arrière) correspondant à 815 ch et un couple stratosphérique de 8 000 Nm aux roues. Avec une capacité de régénération inédite de 600 kW, la chaine de traction  doit permettre au coupé d'être propulsé à 100 Km/h en seulement 2 secondes !

La batterie compacte est logée dans une enveloppe composite carbone-aluminium et implantée en position centrale arrière. Inspirée de la compétition automobile électrique, elle a été développée conjointement avec TotalEnergies et sa filiale Saft, qui oeuvrent aussi sur la future batterie de la 9X8. La batterie emploie, selon DS, une chimie innovante et un système de refroidissement immersif des cellules en rupture avec les technologies actuelles – grâce à une solution Quartz EV Fluid . Cette batterie autorise des phases d’accélération et de régénération jusqu’à 600 kW et permet d’explorer de nouvelles pistes pour les futures générations de véhicules de série. En effet, le concept E-Tense Performance dispose d'un système de freinage régénératif pour le moins impressionnant, qui permet de ne quasiment jamais utiliser les systèmes de freinage traditionnels avec disques et plaquettes !

Le véhicule ne pèse que 1200 kilos et cela tient à une raison bien simple : la batterie dispose d'une très petite capacité de 25 Kwh et ne pèse "que" 200 kilos. L'autonomie n'est pas indiquée, mais l'on comprend bien qu'il s'agit ici d'un démonstrateur de performance et que les chiffres éventuels seraient dérisoires.

"Evolution" stylisique

Visuellement, la DS E-Tense Performance est réussie, mais ne révolutionne pas les précédents exercices. On peut y déceler néanmoins les futurs canons estéhtiques de la gamme. On retrouve donc une inspiration de la DS E-Tense de 2016, avec des optiques très effilés et un design où la connexion entre le design des phares et leur entrecroisement avec la calandre donne deux grandes mandibules "predatoresques", qui rappellent à certains égards la GTbyCitroën ou encore la Lykan Hypersport.

Le  logo DS Automobiles bénéficie d'un effet tridimensionnel – tel une vitrine – avec une séquence spécifique de bienvenue. L’ensemble est constitué de 800 LEDS. Deux caméras situées en lieu et place des projecteurs complètent l’identité visuelle , tout en permettant l’acquisition de données utiles sur ce laboratoire roulant.

Afin d’accompagner la ligne aérodynamique, l’habillage présente une teinte interférentielle à effet scarabée. Selon les conditions extérieures et l’angle de vue, la perception de la couleur évolue et offre un effet de contraste saisissant avec des surfaces Noir brillant s’étirant jusqu’au capot. Les jantes 21 pouces présentent un profil aérodynamique grâce à des inserts inédits.

Les proportions du coupé sont ramassées et musclées. Sur le flanc, les roues sont pleines et deux échancures dans le prlongement des portes font office de prises d'air. A l'arrière, l'inspiration Formule E se retrouve dans le feu central encadré par deux énormes diffuseurs.

L'intérieur change radicalement. L’habitacle a été pensé pour l’acquisition de données. Des sièges baquet et un volant de Formule E confèrent une ambiance hautes performances. Le confort et l’attention au détail est également pris en compte avec l’insert de garnissage spécifique en cuir noir. Focal s’invite à bord avec un système Hi-Fi embarqué FOCAL Utopia et présente un duo d’enceintes Scala Utopia Evo exclusives aux couleurs du prototype.

Un coupé en vrai pour servir de laboratoire

Le DS E-Tense Performance est un démonstrateur technologique, mais également un laboratoire de test afin de préparer l'avenir : dès 2024, toutes les nouvelles créations de DS Automobiles seront exclusivement 100 % électriques. Si les images donnent l'effet d'un render 3D, le concept existe bel et bien et, son assemblage ayant été terminé il y a seulement quelques jours, il sera bientôt aux mains de Jean-Eric Vergne et António Félix Da Costa, les pilotes de l’écurie DS Techeetah engagée dans le championnat du monde de Formula E, pour limer le bitume.

« Notre objectif est d’appliquer l’expérience acquise en Formula E à un projet qui préfigure la haute performance électrique de demain », indique Thomas Chevaucher, directeur de DS Performance (voir interview exclusive ci-dessous). « C’est un laboratoire qui nous servira à analyser le comportement des composants et à les mettre au point en vue d’une future industrialisation. L’idée est aussi de trouver des solutions pour baisser les coûts, les rendre plus faciles à fabriquer et envisager les applications dans des modèles de série. »

Oui, il faut rester les pieds sur terre. Le coupé n'a pas vocation à être produit en série. Il sera possible de le piloter en...NFT. Deux séries différentes seront proposées à partir du 7 février. Développés par GOATi Entertainment, les NFT de DS E-ETENSE PERFORMANCE seront disponibles et pilotables sur la plateforme Pavillion. Que voulez-vous, c'est la mode actuellement...

Notre avis, par leblogauto.com

Cela fait plaisir de voir des constructeurs français proposer des concepts puissants et audacieux, même si la traduction en série n'est pas envisagée dans ce cas. Il est temps pour DS de capitaliser sur ses succès sportifs en FE mais aussi de proposer des motorisations électriques plus musclées qui correspondent davantage à ce que l'on attend d'une offre premium. Rappelons nous de Citroën qui n'avait quasiment pas exploité en série les titres de Sebastien Loeb...

L'autre questionnement demeure celui des batteries. La conjugaison de la puissance, de l'efficience et de l'autonomie est une alchimie complexe, où la bataille technologique fait rage. DS propose ici des technologies de régénération et de refroidissement intéressantes.

Pour résumer

Afin de célébrer ses succès en Formule E et d'annoncer l'avenir immédiat de la marque, DS a dévoilé aujourd'hui un concept car de très haute performance !

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.