Accueil Général Et Bugatti Rimac fut !

Et Bugatti Rimac fut !

0
50
PARTAGER
Mate Rimac Bugatti

Nous vous en parlions début juillet, Volkswagen allait céder Bugatti au Croate Rimac, tout en faisant un montage financier pour garder une part importante. La nouvelle société, Bugatti Rimac, est entrée en fonction ce 1er novembre 2021.

Bugatti ne disparait pas, pas plus que Rimac Automobili. En fait, une nouvelle société est créée, Bugatti Rimac donc le siège social est sis à Zagreb en Croatie. Il faut dire que dans l’opération, c’est Rimac qui prend le contrôle de Bugatti. Cette dernière aura toujours son siège social à Molsheim en France, fief historique de la marque.

Concrètement, Mate Rimac, fondateur génial de la marque éponyme, prend la direction de la nouvelle entité. Christophe Piochon, Directeur Général de Bugatti devient Directeur Général (COO) de Bugatti Rimac. La promesse derrière ce « rapprochement » (lire « rachat ») est de conserver les identités propres de chacune des marques, tout en partageant les développements techniques.

L’ascension fulgurante de Mate Rimac

Le groupe Rimac détient 55% de Bugatti Rimac et il est clair que le contrôle est à Zagreb. Mate Rimac détient d’ailleurs toujours 35% du groupe Rimac et c’est lui le nouvel homme fort de tout cela. Porsche, qui a soutenu Rimac durant des années reste actionnaire du groupe Rimac à hauteur de 22%, de même que Hyundai Motor à 11. Ainsi, Volkswagen ne se sépare pas totalement de Bugatti puisque Porsche, filiale du groupe VW détient 22% du groupe qui détient la coentreprise qui détient Bugatti. Vous suivez ?

L’avenir de Bugatti Rimac passe visiblement par l’électrique à batterie. Et si Rimac est déjà 100% électrique, pour Bugatti ce sera un grand bond en arrière…en arrière car Bugatti a déjà fait des véhicules 100% électriques comme la Type 56.

Le développement des systèmes de batteries, ainsi que des composants électroniques et des trains roulants sera assuré par Rimac Technology. C’est une nouvelle entité qui appartient 100% au groupe Rimac. Ainsi, c’est bel et bien la confirmation que Rimac a racheté Bugatti bien que l’on enrobe le tout de « fusion ».

De l’ambition à revendre

Pour son groupe, Mate Rimac a de l’ambition. Bientôt, un « Rimac Campus » de 200 000 m2 va voir le jour (investissement de 200 millions d’euros). Le campus doit ouvrir en 2023 et devrait servir à la fois de centre de développement pour Bugatti et Rimac, mais aussi de laboratoire de recherche avec une capacité d’accueil de 2500 personnes (chercheurs, etc.).

Le Groupe Rimac, c’est désormais plus de 1300 employés dont 435 dans la nouvelle société Bugatti Rimac (300 chez Rimac, 135 à Molsheim). Rimac Technology quant à elle, c’est plus de 900 salariés. Une belle réussite en quelques années.

Outre Christophe Piochon, Bugatti Rimac annonce la nomination de Larissa Fleischer comme Directrice Financière (CFO). Cette dernière vient de Porsche. Le Directeur Technique (CTO) est Emilio Scervo qui était déjà CTO chez Rimac Automobili.

L’avenir à moyen terme, ce sont deux marques qui vont garder leur identité, et leurs canaux de distribution. Mais, à long terme, difficile de prévoir si les deux marques subsisteront. Rimac continuera aussi de développer et fournir d’autres constructeurs externes via Rimac Technology (Aston Martin, Pininfarina, Hyundai, etc.). Ce sera sans doute le cas des prochaines Porsche électriques.

Rimac Group Shareholder Structure
(cliquez)

Notre avis, par leblogauto.com

Rimac continue son très beau parcours sur la scène internationale de l’industrie automobile. Considéré comme un génie du VE, Mate Rimac a construit en quelques années un superbe groupe qui désormais contrôle l’une des marques automobiles mythiques.

Contrairement à Tesla, Rimac ne semble pas vouloir électrifier tout le monde. La motorisation électrique est utilisée pour son efficience, sa possibilité de contrôle hyper-fin de la motricité, et des performances ébouriffantes. L’électro-mobilité ? Pouah ! On ne devrait pas voir de Rimac à 35 000 € de sitôt.

Juste pour rappel, la Rimac Nevera, la dernière « gigacar » de Rimac limitée à 150 exemplaires, sera vendues plus de 2 millions d’euros. Et pas de bonus électrique…

Poster un Commentaire

50 Commentaires sur "Et Bugatti Rimac fut !"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Jdg
Invité

Bugatti est mort !
Longue vie à Bugatti !

SGL
Invité

Grosso modo, ce sont des jeux d’écriture avec les « possesseurs ».
Techniquement, grâce à Rimac, c’est le signe de la transition de la VT à la VE.

Jdg
Invité

Ben c’est ce que j’ai dis.

SGL
Invité

Bah, comme ça, c’est plus clair et on est deux à le dire !

Jdg
Invité

🤣🤣🤣

panama
Invité

@SGL : ça c’est la version vendue. La réalité c’est que le groupe VW se débarrasse de Bugatti

SGL
Invité

Il me semble que Bugatti Rimac pourrait devenir dans l’avenir le « Tesla » du luxe voire du premium… S’ils se développent vers le bas ?
Tesla, quant à eux a une tendance par descendre par le bas en faisant de plus en plus du généraliste.
Jusqu’à la fin des années 2010, on pouvait dire que la VE était un luxe… À cause du prix et du manque de concurrence, pour les années 2020, c’est clair que l’on assiste à une démocratisation et une occupation des VE dans tous les segments… Du low-cost au luxe suprême comme Bugatti Rimac

Jdg
Invité

Bugatti et rimac ne descendront probablement pas en gamme. Ça serait du suicide. Pas les usines pour ni l’envie.
Mieux vaut faire des voitures à plus d’un million.

SGL
Invité

Hmmm, pas si sûr que ça…
Bugatti de 1998 était la cerise sur le gâteau VW… Le caprice du Dark Vador du groupe VW de l’époque.
Bugatti n’a sûrement jamais été rentable ! … Même si la Chiron recycle les 3/4 de la R&D de la Veyron.
Pour gagner de l’argent, il suffirait de « descendre » pour faire du « bas de gamme » à 250 k€.
… Pas la peine de descendre dans le « low-cost » à moins de 100 k€ 😉

Jdg
Invité

Je sais pas trop. On verra.
Mais mieux vaut être très haut de gamme et exclusif . Si on prend Spano (pour l’exemple) qui se vend vers les 250k€ on ne les voient pas se vendre plus pour autant. Et puis bonjour l’image surtout pour Bugatti.

gigi4lm
Invité

On a pas fini de discuter de la nationalité de Bugatti :
Italien, Français, Allemand, Croate ?
A coup sûr Européen.

SGL
Invité

Bugatti n’était déjà plus très Français depuis 1986… Alors du moment que cela reste Européen, c’est un moindre mal maintenant.
… On a évité le pire ! 😉

SGL
Invité

À part l’équipementier aéronautique… Je ne vois pas comment l’on pourrait me contredire… À moins que la nationalité de la femme de ménage compte ?

SGL
Invité

Non effectivement, c’est la propriété intellectuelle qui compte avant tout
Un téléphone IPhone n’est ni taïwanais ni Chinois ni Coréen … Il est américain !

SGL
Invité

La conception d’origine de l’iPhone est Américaine… De moins en moins, c’est un téléphone américain.
Bugatti était d’une conception italienne en 1986 et Allemand en 1998.
Le reste sont des lieux d’assemblage et de boite aux lettres… Mais rien de ces deux ne donne la vraie nationalité !
Imaginons Mélenchon arrive au pouvoir… Comme un bon coco, il décide de nationaliser les constructeurs français.
Franchement, il pourrait nationaliser Bugatti… Parce qu’il est français !? 😀
… C’est sûr que Ford comme Opel en Allemagne entre 1942 et mai 1945 étaient bien Allemand et pas Américain 😉

zafira500
Invité

@SGL
« Bugatti était d’une conception italienne en 1986 »
Et même de fabrication (l’usine était près de Modène).
Sinon, ah le fantasme coco-mélenchonien.;)

SGL
Invité

Mélenchon Président avec sa voiture présidentielle Française Bugatti… 😉
@AXSPORT sera content !

zafira500
Invité

« On vous l’a déjà dit plein de fois…où est le siège social de la société ? »
Ca se discute. Stellantis est une société franco-italio-américaine. Pourtant le siège social est à Amsterdam. STMicroelectronics est franco-italienne et son siège est en Suisse.
Je ne sait plus qui a dit que ce qui définit la nationalité d’une entreprise s’est son encrage historique. J’abonderais plutôt dans ce sens. Bugatti a un lien fort avec l’Alsace. Donc, hors période « Campogalliano », c’est une entreprise française, en effet. De toutes façons, Wolfgang Dürheimer, patron de Bugatti, a déjà mis les points sur les i à ce sujet.

SGL
Invité

Et Charlemagne était Allemand ? 😉

SGL
Invité

J’étais en train de lire ça.
https://www.lhistoire.fr/est-il-fran%C3%A7ais-ou-allemand
« C’est en tout cas un roi germanique » c’est un peu beaucoup Allemand… Comme Bugatti 😉

SGL
Invité

Wouarf ! @Thibaut Emme comment les Anglais appelle les Allemands !?
… Ça me fait penser à l’idéologie des nazies sur les théories des races… Avec les Scandinaves qui pouvaient s’assimiler avec leur « peuple aryen ».

zafira500
Invité

« « C’est en tout cas un roi germanique » c’est un peu beaucoup Allemand… »
Pas du tout, germanique ne veut pas dire allemand. Sont définis comme « germains » les peuples parlant peu ou prou la même langue et ayant les même coutumes, cela ne veut pas dire qu’ils viennent de l’actuelle Allemagne (en faite, ils viennent d’Europe du Nord).
Les allemands sont un peuple germanique, les peuples germaniques ne sont pas allemands.

Edit : Les scandinaves sont aussi des peuples de langue germanique, pour info.

zafira500
Invité

« Mais pour répondre à la question…non, pas Allemand, mais Germain. »
+1.
Dire que Charlemagne est allemand, c’est comme dire que Jules César est italien. Un non-sens.

SGL
Invité

Bah @zafira500 … Un peu quand même !
Mussolini disait de la Méditerranée la « Mare nostrum » à la Romaine.
Le symbole sur les queues des avions de combat fasciste était les faisceaux de licteur romain… Etc.

zeboss
Invité

@te : les francs ne sont pas français, tout à fait d’accord, ils sont Suisses…
Ok je sors…

SGL
Invité

@zeboss
Tant que l’on ne me dit pas que les Germains sont des Mexicains et les Francs des Javanais… Ça me va ! 😉
Pour les curieux comme moi la carte de l’Europe à l’époque de Charlemagne
https://www.euratlas.net/history/europe/800/fr_index.html
La carte de l’Europe à l’époque de la naissance Ettore Bugatti
https://www.euratlas.net/history/europe/1900/fr_index.html

zeboss
Invité

@te : l’encrage historique ? Chinois sans doute, inventeur de l’encre du même nom, pour l’ancrage on peut discuter…

gigi4lm
Invité

Quand je disais qu’on avait pas fini d’en discuter 😀

zafira500
Invité

C’est vrai que l’histoire de Bugatti est un vrai foutoir. Marque créée par un italien (bien que naturalisé français un an avant sa mort) dans une région française qui était allemande à cette époque, disparition, puis renaissance en Italie, puis redisparition, puis renaissance en France grâce à un groupe allemand, enfin « revente » à un croate. Bugatti, c’est un roman à elle toute seule.

SGL
Invité

Comme Marie Curie et Joseph Szydlowski (créateur de Turbomeca) étaient à l’origine de Polonais

SGL
Invité

Toto… Ce n’est pas une obligation de me mettre un « -1 » systématiquement 😉

zafira500
Invité

@gigi4lm
Français (sauf à la période « Arioli »).

gigi4lm
Invité

Porsche doit être majoritaire de Bugatti / Rimac composé de 45% de Porsche et 55% de Rimac Group … dont Porsche détient 22%

Le lapin Bleu
Invité

C’est ça! En gros Porsche, via les 2 entitées, possède environ 57% de Rimac /Bugatti, alors que Mate Rimac en possède environ 20%

Le lapin bleu
Invité

@ Thibault : Merci des précisions sur le contrôle de l’entité . Par le terme « posséder » je parlais de capitaux pur (22% de 55% + 45% = environ 57% pour Porsche et 35% de 55% pour Mate Rimac soit 20%).

luxecar
Invité

Au niveau sport auto cela sent la FE peut-être pour remplacer Porsche?

wpDiscuz