Accueil Constructeurs La production auto japonaise devrait encore chuter en octobre

La production auto japonaise devrait encore chuter en octobre

0
11
PARTAGER

Les constructeurs automobiles japonais pourraient être amenés à opérer de nouvelles réductions de production en octobre prochain suite aux perturbations observées chez les fournisseurs de pièces et de composants, ces dernières étant engendrées par la pandémie de COVID-19.

Une annonce faite cette semaine par Akio Toyoda, chef du groupe de pression de l’industrie automobile japonaise.

Pénurie de semi-conducteurs alors que la demande s’accélère

Les constructeurs automobiles japonais ont déjà dû réduire leur production ce mois-ci en raison des difficultés à trouver des semi-conducteurs et d’autres composants, la pandémie perturbant la fabrication dans le monde entier alors que parallèlement la demande de puces des fabricants d’appareils électroniques grand public s’envole.

La production automobile japonaise pourrait encore baisser en octobre

« Nous pourrions voir la production baisser à un niveau inférieur en octobre », a déclaré Toyoda, qui dirige l’Association des constructeurs automobiles japonais et est président de Toyota, le plus grand constructeur automobile du pays.

En septembre, Toyota a réduit sa production mondiale de 40 % par rapport aux niveaux prévus, rejoignant ainsi d’autres grands constructeurs automobiles mondiaux qui ont déjà ralenti leur production pour faire face à la pénurie.

Le plus grand constructeur automobile mondial en volume de ventes a déclaré qu’il essaierait de compenser la perte de production afin d’atteindre un objectif de 9,3 millions de véhicules au cours de l’année se terminant le 31 mars.

Parmi les autres constructeurs automobiles japonais qui ont eu du mal à surmonter la pénurie de composants, citons Nissan, Honda, Suzuki et Mazda.

Sources : Reuters

Poster un Commentaire

11 Commentaires sur "La production auto japonaise devrait encore chuter en octobre"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
SAM
Invité

Je crois que celui qui a le mieux expliquer la pénurie des puces de manière compréhensible c’est Gilles le Borgne dans une interview faite au salon de Munich.

Dom
Invité

Les puces comme les médicaments cela se fabrique en créant des usines en France.
Barkhane a coûté 880 millions d’euros en 2020. C’est l’opération militaire française la plus importante.

En 2019, le budget des “opérations extérieures” (OPEX), c’est-à-dire toutes les interventions militaires à l’étranger incluant Barkhane, atteignait 1,4 milliard d’euros.
Les Français , mais aussi l’état , ont de l’argent …..

SGL
Invité

Sans être spécialement en désaccord, je ne vois pas trop le rapport avec la création d’usine en France, donc privé, et les OPEX, donc de l’Etat… Les Soviétiques ne sont pas au pouvoir en France !? 😉

Dom
Invité

2017 c’est fini , on est en 2021, en 2022 les programmes pour la présidentielle vont porter sur la souveraineté industrielle de la France…. et le Macron aussi prépare son discours .

Klogul
Invité

si c est pour nous mettre Piolle au gouvernement bonjour la catastrophe

SAM
Invité

Rien de polémique. Gilles Le Borgne est à mon sens le gars le plus pédagogique du moment. À chaque interview, il est clair avec des explications construites. Pour votre culture générale vous taper son nom et son prénom dans l’onglet actualité de votre moteur de recherche et vous aurez quelques explications assez claires sur la pénurie.

On donne toujours la parole aux designer, là c’est un ingénieur qui parle.

Klogul
Invité

euh ingenieur non pas vraiment… il est deconnecté du terrain.

Thibaut Emme
Admin

Gilles le Borgne est bien Ingénieur diplômé d’Etat (de l’ENSCI de Limoges) et a même un DEA.
Ingénieur est un titre, pas un poste 🙂

SAM
Invité

Déconnecté? Je crois pas. C’est un génie et en plus il ultra prédagogue. La lecture de ses interviews me rend moins con. On aimerait l’avoir dans les chaines d’info en continu pour expliquer les logiques de conception et de producion … cela changerait de tous ces « pisses copie » qui relaient de l’information sans la comprendre ou l’expliquer!

Salva
Invité

Le Covid a le dos large . Le covid est un masque à décroissance . Nous sommes en décroissance forcée.
La « vie d’avant » ne reviendra jamais . La voiture est morte, le tourisme également . Ce qui se joue, c’est la réduction progressive des matières premières, dans laquelle l’élite essaie de conserver sa place. Le prochain glissement totalitaire programmé sera climatique. Il faut s’attendre à un maintien des restrictions de liberté non plus pour survivre au covid mais pour « sauver la planète ».

SGL
Invité

Disons que pour beaucoup de choses la crise Covid à permis à faire ouvrir les yeux à des milliards de personnes sur la planète ….
L’après-crise ne ressemblera pas à l’avant-crise, les sociétés (les Etats et peuples) auront changé.

wpDiscuz