Accueil Ecologie Formule E ePrix de New-York #1 2021 : Günther l’emporte

Formule E ePrix de New-York #1 2021 : Günther l’emporte

0
0
PARTAGER

Günther remporte le premier des deux ePrix de New York 2021. Pour BMW i Andretti Motorsport, c’est une victoire à domicile.

Qualifications

La monoplace électrique, la Formule E, retourne à la « Big Apple », pour le premier des deux e-Prix de New York. On retourne sur un circuit parking avec un bitume plus habitué aux engins de manutention (c’est un port). On est au Brooklyn Cruise Terminal, à Red Hook du côté de Brooklyn. On ne va pas se mentir, ce n’est pas le plus beau des circuits de la FE, loin de là, surtout depuis que la formule visite de vrais circuits et pas des parkings avec barrières en béton.

En qualifications, le gros pépin arrive pour Mortara qui ne peut pas passer sa voiture en mode qualification et reste avec une puissance de 200 kW. Dernier temps et un ePrix difficile en vue.

Devant, Buemi, Vergne et Wehrlein signent les 3 meilleurs temps des groupes de qualification. Ils se disputeront la super pole avec Cassidy, Günther et Lynn. A ce petit jeu, c’est Cassidy qui signe la pole devant Vergne, Lynn, Günther, Buemi et Wehrlein.

Di Grassi partira 7e devant Rowland, Sims et Lotterer. Da Costa, coéquipier de Vergne et champion en titre, partira 13e, les deux Mercedes, de Vries et Vandoorne partiront 18 et 21e respectivement. Pour rappel, on part pour 45 minutes et un tour, avec obligation de déclencher deux « modes attaque » ( plus de puissance pendant 4 minutes) en passant par une trajectoire alternative.

Départ

Très bon départ de Cassidy, un peu moins de Vergne qui se fait rattraper par Lynn. Mais ce dernier rate totalement son premier freinage et recule dans la hiérarchie. On a Cassidy, Vergne, Buemi, Günther, Lynn et Di Grassi. Lynn est le premier des pilotes du top 10 à déclencher son premier mode attaque. Il se fait passer dans la manoeuvre par Di Grassi, Wehrlein et Sims. Il ne tarde pas à repasser son coéquipier Sims.

Günther et Di Grassi l’imitent un tour plus tard. Vergne le fait aussi un tour après. Il semblait bloqué par Cassidy. Buemi le suit. Cela chamboule pas mal le classement devant. Vergne a pu rester 2d de la course et a la piste libre devant lui. Il pousse pour faire l’undercut à Cassidy. Mais non, cela ne passe pas. Le pilote Envision Virgin déclenche lui aussi son mode attaque et réussit à repartir devant Vergne.

35 minutes + 1 tour

Les 10 premiers ont déclenché un premier mode attaque. On est à 34 minutes 30 + 1 tour de la fin de la course et on a Cassidy, Vergne, Buemi, Günther, Di Grassi pour le top 5.Wehrlein se rate totalement au freinage de l’épingle et percute Lynn. Le pilote Mahindra repart 7e. Pour Wehrlein, cela sent l’abandon sur un souci technique. La Porsche hoquète et arrive comme elle peut à rentrer aux stands. Est-ce le souci technique qui l’a empêché de freiner à temps ? Sans doute.

Il reste encore pas mal de temps et Di Grassi lance déjà son deuxième mode attaque. Buemi aussi un tour après, de même que Rowland. Cassidy et Vergne ont pris beaucoup d’avance grâce à Buemi qui a un peu bouchonné le reste du peloton. Vergne possède 2% de batterie en plus que Cassidy. Il déclenche son 2d mode attaque, tout comme Günther.

Evans est arrêté sur la piste. Turvey rentre aux stands. Pour le moment on n’a qu’un drapeau jaune pour Evans pourtant pas loin de la trajectoire. Encore une fois, Cassidy déclenche lui aussi son mode attaque, après Vergne, mais repart devant le Français. Le grand perdant de ces deuxièmes modes attaque, c’est Buemi qui est passé de 3e à 6e.

25 minutes + 1 tour

Ah, il a fallu deux minutes à la direction de course pour sortir le « full course yellow ». Les voitures doivent ralentir. Cela évite une voiture de sécurité et donne la possibilité aux commissaires de sortir la voiture d’Evans. Drapeau vert remis très rapidement. Cela évite aussi d’enlever des kWh de batterie contrairement à la voiture de sécurité.

Lotterer et Da Costa déclenchent aussi leur mode attaque. Ils ne sont plus que 4 à en avoir encore un. Vergne, Bird, Da Costa, De Vries et Vandoorne reçoivent le « fan boost » (un petit plus de puissance très temporaire). Pour Vergne, cela pourra peut-être aidé en fin de course à passer Cassidy s’il est en mesure de le faire.

Buemi recule encore d’une place, face à Rowland cette fois. Très beau freinage « kawabunga » de Lynn qui passe Dennis pourtant avec le mode attaque. Vergne et Günther ont tous les deux un peu plus de batterie que les autres. Günther remonte d’ailleurs gentiment sur Vergne et Cassidy.

Dennis repasse Lynn. En résistant, Lynn va à l’extérieur, sale, et laisse passer Sims, Bird, Da Costa et Rast. Ah, Dennis est au ralenti. Visiblement un souci technique lui aussi. A moins qu’il a eu maille à partir avec Sims car ce dernier a reculé dans le classement.

15 minutes + 1 tour

On a désormais un petit train de 4 monoplaces devant : Cassidy, Vergne, Günther et Di Grassi. Di Grassi a une voiture qui chauffe visiblement. Les températures à New York (27°) ne sont pourtant pas exceptionnelles. Vergne a déclenché son fan boost. Pour rien ou presque.

On a l’impression que Cassidy fait bouchon (même Frinjs et Rowland remontent sur les 4 premiers). Mais Vergne n’arrive pas à trouver l’ouverture. Il tente un « dive bomb » à l’épingle et c’est Günther qui dit merci ! Di Grassi aussi car il gagne une place dans l’histoire tandis que Cassidy passe 4e.

Le freinage de Vergne était limite, trop loin sans doute, mais ça passe. Günther a un peu plus de batterie que Vergne et va pouvoir tenter de s’éloigner et se mettre à l’abris du Français.

5 dernières minutes + 1 tour

Ca y est, Günther a mis sa BMW Andretti un peu à l’abris d’un retour de Vergne. Par contre Vergne est menacé par Di Grassi. On est dans le dernier tour, les pilotes n’ont plus que 2% de batterie autorisés. C’est très tendu, le passage sur la ligne se fait à 0,0% pour plusieurs personnes.

Pour le moment, on a Günther qui l’emporte pour la première fois de la saison et la 3e en carrière, devant Vergne, Di Grassi. Suivent Cassidy, Frinjs, Buemi, Rowland, Lotterer, Bird et Rast pour le top 10. Au final on a tout de même 6 abandons dans ce ePrix de New York.

PosPiloteEquipe
1GüntherBMW i Andretti
2VergneDS Techeetah
3Di GrassiAudi ABT Schaeffler
4CassidyEnvision Virgin
5FrinjsEnvision Virgin
6BuemiNissan eDams
7RowlandNissan eDams
8LottererPorsche
9BirdJaguar
10RastAudi ABT Schaeffler

Classement pilotes du championnat 2021 de Formule E

Belle remontée de Vergne au classement. Il est 3e à 4 points de Mortara, co-leader avec Frinjs. A trois ePrix de la fin de la saison (1 ePrix à New York et 2 ePrix de Londres) rien n’est joué et même le 10e (ou au-delà) peut prétendre à la victoire finale.

PosDriverTeamPoints
1Edoardo MORTARAROKIT VENTURI RACING72
2Robin FRIJNSENVISION VIRGIN RACING72
3Jean-Éric VERGNEDS TECHEETAH68
4René RASTAUDI SPORT ABT SCHAEFFLER61
5António Félix DA COSTADS TECHEETAH60
6Mitch EVANSJAGUAR RACING60
7Nyck DE VRIESMERCEDES-EQ FORMULA E TEAM59
8Oliver ROWLANDNISSAN E.DAMS59
9Lucas DI GRASSIAUDI SPORT ABT SCHAEFFLER54
10Stoffel VANDOORNEMERCEDES-EQ FORMULA E TEAM54

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz