Accueil Volvo Volvo Concept Recharge

Volvo Concept Recharge

0
8
PARTAGER

Volvo présente son « nouveau paradigme » dans le design automobile avec le Volvo Concept Recharge. C’est l’avenir du véhicule électrique selon Volvo.

Le concept Volvo Recharge reprend les gimmicks stylistiques Volvo du moment en les poussant plus loin. On retrouve la signature lumineuse en T (« marteau de Thor ») qui encadre une calandre suggérée. Cette dernière est frappée par le logo Volvo et la diagonale qui barre la calandre actuelle.

Le véhicule est campé sur d’immenses roues insérées dans des arches marquées. La ligne de caisse est très haute et les vitrages latéraux réduits. La ligne du pavillon redescend fortement vers l’arrière. Le concept a de petites vitres latérales, mais l’absence de montants milieu et arrière, ainsi que des montants de parebrise fins doivent permettre une belle luminosité intérieure.

L’arrière est très Volvo 240 break : bien droit, bien vertical pour le hayon. On notera des porte-à-faux très courts, tant à l’avant qu’à l’arrière. L’architecture électrique permet cela. L’arrière est traité plutôt horizontalement bien qu’il y ait la signature lumineuse en L. La partie basse noire élargit également cet arrière. Toute la partie noire basse permet globalement d’affiner la silhouette du concept.

Les portières s’ouvrent en vis-à-vis et dégagent une large entrée grâce à l’absence de pied milieu. L’intérieur est très dépouillé avec quatre fauteuils individuels L’espace intérieur est plus important grâce à une plateforme uniquement électrique. Avec l’absence du moteur thermique, l’empattement est agrandi et les roues rejetées « aux quatre coins ».

Place à l’espace intérieur

Comme la prochaine génération de Volvo sera uniquement électrique, le plancher est entièrement plat, reposant sur la batterie. Par rapport aux SUV/SUV actuels, le capot moteur est plus bas. Cela permet de repositionner les fauteuils plus bas. Plus aérodynamique, les SUV vont finir par lorgner de plus en plus vers les berlines. Volvo cède également à la mode du « tout centré sur un écran ». Ici c’est une dalle de 15 pouces en position portrait qui permet d’afficher le système infodivertissement connecté. Volvo va d’ailleurs développer son système d’exploitation maison : « VolvoCars.OS ».

« Notre Concept Recharge représente un manifeste pour l’avenir tout électrique de Volvo Cars, mais aussi un nouveau type de véhicule », commente Robin Page, Responsable du design. « Il affiche des proportions nouvelles et modernes qui vont de pair avec une polyvalence accrue, tout en témoignant des multiples possibilités de design offertes par la technologie. »

Sécurité, sécurité, sécurité

Volvo oblige, la sécurité a aussi un rôle central dans ce concept Recharge. En haut du pavillon se trouve un LIDAR (de chez Luinar). Il permet à l’intelligence artificielle de « voir » tout l’environnement de la voiture et ainsi prendre les décisions qui s’imposent pour éviter les collisions par exemple. Cette IA tournera sur le système-sur-une-puce (SoC) NVIDIA DRIVE Orin™.

Volvo mise d’ailleurs sur une collecte des données de chaque véhicule. Volvo Cars et Zenseact investissent dans une usine de données qui intégrera plus de 200 pébioctets (225 millions de gigaoctets) de données au cours des prochaines années.

Le constructeur dessine son avenir qui sera 100% électrique. Débarrassé des encombrants moteurs thermiques, les VE devraient redonner plus d’espace aux occupants. En revanche, Volvo reste muet sur la technologie des batteries par exemple.

Poster un Commentaire

8 Commentaires sur "Volvo Concept Recharge"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Sylver
Invité

Ça ressemble plus à une V90 qu’à une XC90…

KifKif
Invité

Oui, plus Monospace que SUV

SGL
Invité

Il y a du Renault Espace pour les 3/4 arrières.
… sans le logo Renault, ça se vendra 10 x mieux !

Croûton
Invité

Un Espace V modernisé…

mich30
Invité

C’est laid. L’automobile ne m’interesse plus.

Contrarien
Invité

Le vélo c’est bien

Malco
Invité

Un concept avec les gimmicks habituels du genre qu’on a l’habitude de voir disparaître en série: roues de 44 », portes suicides, pas de montant central, pas de tour de vitre, rétro-caméras, sièges startrek… et ceux qui restent (malheureusement): ceinture de caisse super haute avec vitrages-meurtrières, visibilité 3/4 arrière nulle.
Qu’en tirer? Sans doute de l’inspiration sur le design des futures faces avant et arrière.

GREG
Invité

Me rappelle le concept Ondelios de sinistre memoire.

wpDiscuz