Accueil Lancia JP Ploué : Stellantis a de l’ambition pour Lancia

JP Ploué : Stellantis a de l’ambition pour Lancia

0
77
PARTAGER

Stellantis vient de faire une annonce importante en termes de nomination qui montre que le groupe a visiblement de l’ambition pour la marque italienne.

En effet, le « Chief Design Officer » (patron du design) de Stellantis, Jean-Pierre Ploué, supervise désormais officiellement le design de Lancia sis au Torino Centro Stile. Plus que cette nomination, ce sont les déclarations de Ploué qui en disent un peu plus.

« La renaissance de Lancia est un challenge vraiment excitant. Lancia est une marque iconique, qui sera replacée dans sa position historique centrale en Europe, pour tirer parti de son énorme potentiel ».

D’ailleurs, l’équipe autour de JP Ploué a été étoffée et on espère que cela ira plus loin que de simples effets d’annonce. De même, on espère que l’esprit « historique » de la marque sera bel et bien respecté. Lancia, ce furent des voitures « de prestige », mais aussi des voitures de sport.

La marque va sans doute être relancée en direction des véhicules premium. Mais, il ne suffit pas de le dire et de mettre une carrosserie autour d’un véhicule. Il faut encore que les finitions suivent, que les équipements suivent, que les motorisations suivent. Bref, on a hâte de voir ce que Lancia va proposer pour sa renaissance.

A propos de Jean-Pierre Ploué

Né en 1962 dans l’Yonne, Jean-Pierre Ploué est diplômé de l’École nationale des arts appliqués et des métiers d’art (alias Ensaama). Il débute sa carrière dans l’automobile par le constructeur Renault. Là, il travaille sur différents concepts-cars sous la férule de Patrick Le Quément qui vient de succéder à Robert Opron. On peut citer les concepts Megane, Laguna ou Twingo. Pour les véhicules de série, Ploué collabore sur la Renault Mégane et la Clio II.

Suite à son passage chez Renault, il enchaîne un poste chez Volkswagen, puis un autre chez Ford. Mais, le tournant de sa carrière vient en 1999 quand il est nommé Directeur du centre de style de Citroën. Il travaille avec son équipe à parachever le renouveau du style Citroën. On pourra citer la C4 berline et coupé, le C4 Picasso et Grand Picasso pour les véhicules de série. Mais aussi des concepts-cars comme le C-Sport Lounge (qui donnera la Citroën DS 5 en série), et la très belle Citroën C-Métisse restée lettre morte.

Après 10 ans chez Citroën, il est nommé à la tête du style PSA. Il nomme alors deux proches : Gilles Vidal chez Peugeot et Thierry Metroz chez Citroën. Vidal est depuis parti chez Renault, Metroz (lui aussi diplômé de l’Ensaama) s’occupe du style de DS Automobiles.

Illustration : Lancia (de gauche à droite : JP Ploué, patron du design Stellantis, L Napolitano, CEO de Lancia)

Poster un Commentaire

77 Commentaires sur "JP Ploué : Stellantis a de l’ambition pour Lancia"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Arthur
Invité

Va t’on échapper aux SUV avec le puretech 130 ou le tank hybride rechargeable 1.6 ?

Commandant Tour
Invité

lol… effectivement, quoi de mieux pour relancer une marque que de faire l’impasse sur 3/4 du marché… Pour espérer décoller, il faut être visible… donc se positionner sur ce qui fait du volume… c’est ce qu’il manque actuellement à Alfa ; les produits sont très bien (à priori) mais trop restreints en cible client… l’arrivée des prochains SUV (compact et urbain) devraient en partie régler ce problème de visibilité

SAM
Invité

Normalement ils y réfléchissent aussi pour Abarth, Talbot et Panhard.
14 labels ce n’est pas assez … ils vont faire des SUVs Famille, des SUVs coupé et des SUVs break pour chaque marque à raison d’un SUV par mois pendant 10 ans.

Thomas
Invité

Panhard a été vendu à l’Auvergnat Auverland je crois(pour des véhicules militaires) 😉

SGL
Invité

Non @Thomas, Panhard faisait effectivement que du militaire (ils étaient très bons !) mais ils se sont fait racheter par Renault Trucks Defense en 2012 (qui appartient à Volvo depuis 2001) et la marque a définitivement disparu au moment de la création d’Arquus.
Donc le nom Panhard pourrait appartenir au Suédois Volvo ? … comme ACMAT

rama
Invité

Il reste aussi Innocenti, Autobianchi, Simca, Vespa… Autobianchi ou Simca pourraient concurrencer Dacia.

SGL
Invité

C’est plutôt une bonne nouvelle et effectivement… si vous en avez marre des SUV… Arrêtez d’en acheter !
… cela va faire 10 ans que l’on entend ça !
Car dans l’immédiat des petits SUV chics pour redresser Lancia…ça peut tenir la route !?
Surtout en hybride et VE.

Emmanuel
Invité

Je dois être bizarre, je n’ai jamais acheté de SUV.
Par contre un vrai 4×4 tout terrain en juin 2001 revendu en janvier 2004 au même prix après avoir réalisé 60 000 km à son volant, et un 4×4 anglais, agricole, en alu, de garde, âgé de plus de 40 ans, ayant parcouru les pistes africaines quand il était jeune, en juillet 2016, avec lequel je parcours moins de 1000 km annuels.

Tesla
Invité
C’est un signe de plus que c’est PSA qui a racheté FCA, sinon je vois pas pourquoi le groupe français mettrait autant d’ardeur à sauver des marques italiennes concurrentes. PSA agit avec le groupe Fiat comme il a agit avec Opel : il redresse sa filiale. Au niveau de l’actionnariat, le fait que Exor/Elkann-Agnelli soit le 1er actionnaire, ça me fait penser au deal qu’il y avait eu entre AB Volvo et Renault VI. En 2001, Renault avait cédé sa branche VI contre 21.6% du groupe AB Volvo, puis en 2012 Renault s’est totalement retiré (alors qu’il était le 1er… Lire la suite >>
Thomas
Invité

Analyse pertinente 🙂

zafira500
Invité

« sinon je vois pas pourquoi le groupe français mettrait autant d’ardeur à sauver des marques italiennes concurrentes. »
Peut-être parce que les marques italiennes ont un plus grande visibilité à l’international.

« Il y aura peut-être le même scénario avec Exor et Stellantis : actionnariat figé pendant quelques années puis Exor vend une partie de ses parts (comme l’avait fait Renault en 2010) pour finalement se retirer totalement de Stellantis. »
Possible… Ou un coup de Trafalgar à l’EssilorLuxottica, qui est désormais contrôlé par les italiens après une tentative des français de s’en emparer.
Ne sous-estimes par trop les Agnelli, ce sont de vrais requins.😉

rama
Invité

Le succès très relatif de DS hors de France montre que le groupe a besoin de marque de prestige. ça tombe bien, avec Lancia, Alfa, Maserati voir Jeep ou même Chrysler ou Viper l’ex FCA les fourni. Ces marques aujourd’hui en jachère peuvent générer du cash.

zafira500
Invité

« Le groupe Fiat étant économiquement important en Italie, en plus du symbole national. »
Le groupe Fiat n’existe plus depuis longtemps, puisque devenu entre temps FCA, dont le siège est aux Pays-Bas (siège aussi du désormais Stellantis).

Tesla
Invité

@zafira500
Oui je sais, j’emploie le terme « groupe Fiat » pour désigner la partie européenne/italienne de l’exFCA.
Même si juridiquement l’ex-groupe Fiat n’existe plus, il continue à être une réalité concrète en Italie, économiquement (les usines) et culturellement.
L’ex-groupe Fiat continue à être les marques italiennes de Stellantis.

zafira500
Invité

« En 2001, Renault avait cédé sa branche VI contre 21.6% du groupe AB Volvo, puis en 2012 Renault s’est totalement retiré (alors qu’il était le 1er actionnaire)… »
Renault était actionnaire, mais pas propriétaire de AB Volvo . Il s’est retiré petit à petit du constructeur suédois, suite à des difficultés financières.
https://www.planeterenault.com/15-histoire/1697-renaultvi/1597-actualite-automobile/8735-renault-cede-ses-parts-ab-volvo/

darkargos
Invité

Redressement d’Opel…Merci pour cettre tranche de fou rire.
2017 935,169
2018 878,747
2019 808,576
2020 486,910
2021 fin avril : 4.3% de PdM derrière Skoda et bientôt dépassé par chacun des coréens…

Et quand on voit Alfa 33ème marque à moins de 1000 unités par mois en Europe, on se demande bien pourquoi aller dépenser du fric dans Lancia en premium.

SGL
Invité

Opel va nettement mieux … plus personne n’a de doute là-dessus
Entre vendre beaucoup à perte et vendre moins en gagnant à chaque vente… Il y a une nuance !

zeboss
Invité

Carlos, l’autre, en a démontré le théorème : produire beaucoup pour faire du volume en gagnant peu par modèles.
Opel en fait l’amère expérience, plus une politique de Gm de spoliation = pertes récurrentes et valeur des véhicules qui chutent…
En vendant moins pour gagner plus en délaissant les marches sans marge c’est le BA ba des affaires mêmes sans actionnaire..

Kaizer Sauzée
Invité
Qu’est-ce-que tu ne comprends pas dans « redressement » ? C’est pas avec les actuels crossland et grandland que çà va se faire. Par contre la Corsa se porte bien et le Mokka arrive. À moins d’être magicien, il va falloir plusieurs années pour redonner une cohérence à cette marque. C’est du travail de longue haleine. Combien de temps a mis VW pour redresser Seat ? Ha mais oui, c’est vrai, chez VW ils font tout bien… Surtout le copiage et le copié-collé. Alors que chez PSA chaque marque a son univers et son style, ce qui va payer d’ici peu, au… Lire la suite >>
SGL
Invité

J’ai un collègue qui avait acheté une Corsa neuve chez un concessionnaire Opel il y a 10 ans maintenant… Pour ainsi dire, dès qu’il avait poussé les portes vitrées, il avait déjà obtenu 26 % de remise d’emblée…
Je pense que cela doit être plus difficile maintenant !

AXSPORT
Invité

Chez un mandataire sinon….

wizz
Membre

il y a une bonne dizaine d’années, c’était encore le restant de la crise 2008. Le contexte n’est pas le meme. Tout le monde faisait des remises, y compris VW

ps: se souvenir de Marchionne qui disait que VW allait tuer tout le monde en Europe, en pratiquant des remises ultra agressives, rendues possibles grâce aux larges bénéfices qu’ils ont en Chine.

https://blogautomobile.fr/fiat-vs-volkswagen-ca-chauffe-156993

Thomas
Invité

Et l’Astra aussi arrive 😀
Sans compter la « vache à lait » Movano(sur base Boxer/Jumper) 😮

versdemain
Invité

Vous auriez pu ajouter 2016, 20% de plus. A l’époque une entreprise industrielle était valorisée sur sa capacité à produire plus, à avoir vendu plus de voiture et satisfait un plus grand nombre de client.

La suite on la connait, le « restructurateur » Carlos est arrivé avec les critères de la finance. Une acquisition doit rapporter plus de dividende et diminuer ses couts chaque année. Et fermer des usines, signifie diminuer les problèmes de personnel, les problèmes clients à gérer… Pour moi, la même politique que feu FCA avec 5 ans de décalage.

http://www.latribuneauto.com/reportages-66-8534-opel-enregistre-1-16-million-de-vehicules-vendus-en-2016.html

Bernard Muller
Invité

Ça ressemble à un DS3 XB a la sauce Lancia….

zafira500
Invité

La maquette derrière Napolitano ? C’est l’actuelle Ypsilon.

SGL
Invité

Si dans le futur les petits SUV Lancia feront du chiffre… C’est l’espoir de voir renaître des petits cabriolets et coupé Lancia et pourquoi pas une Lancia Delta HF PSE de 360 ch !?

Commandant tour
Invité

Faut pas rêver non plus , c est fini les voitures de niche chez les généralistes

SGL
Invité

SI la situation s’améliore nettement, Stellantis pourra mettre dans les niches de prestige (qui peuvent être rentables à terme en retombées)
Un coupé cabriolet partagé avec les autres marques premium ou le HdG des marques de généraliste de Stellantis.
c’est possible de partager les coûts… au moins 70 % voire 85 %
Une 308 PSE avec carrosserie spécifique Lancia … c’est 80 % de la future Delta HF de 2023 qui existe déjà !
Il faut refaire la Fiat 124/Mazda sauce Stellantis ! … mais sous les marque Lancia Alfa DS Peugeot avec des carrosseries spécifiques.

Commandant tour
Invité

Le rêve est une chose, les réalités éco/renta en est une autre et Carlos le répète à chaque fois que la question est posée… pas de place pour les niches sur les marques généralistes (que resteront tjs DS, Lancia ou Alfa)

wpDiscuz