Accueil Mercedes Mercedes EQS : va-t-elle foudroyer la Tesla Model S ?

Mercedes EQS : va-t-elle foudroyer la Tesla Model S ?

0
70
PARTAGER
Mercedes

Après des mois de teasing, la grande berline de luxe 100% électrique de Mercedes EQS est officiellement dévoilée, avec l’ambition de placer la barre très, très haut.

Nous connaissons déjà les SUV EQA et EQC qui ont initié la gamme « EQ » de l’étoile, mais c’est cette fois-ci une pièce maîtresse qui est dévoilée. L’EQS est le pendant électrique de l’emblématique Classe S mais, bien qu’elle lui emprunte quelques solutions notamment sur les trains roulants, elle dispose de sa propre plate-forme, dédiée aux modèles haut de gamme électriques baptisée EVA. Daimler ne s’en cache pas, l’EQS est une étape cruciale dans le déploiement de sa stratégie « Ambition 2039 » qui vise ni plus ni moins qu’à rendre le parc de véhicules Mercedes neutre en carbone.

Identité électrique

L’EQS se démarque de la Classe S par un design spécifique, qui s’explique à la fois par l’architecture de la plate-forme EVA et par la volonté de donner une identité visuelle bien affirmée aux modèles EQ, comme l’annonçait le concept EQS Vision de 2019. Très longue (5,21 m) et s’offrant la fantaisie d’une carrosserie bi-ton, elle prend de faux airs de Maybach tout en reprenant les codes visuels déjà étrennés par les calandres des EQA et EQC, c’est à dire les optiques triangulaires et le « Black Panel » intégrant les nombreux capteurs (ultrason, caméra, radar, lidar, etc). La poupe est dotée, comme la proue, d’une bande lumineuse continue.

Sa ligne galbée et fuselée s’inspire évidemment du concept Vision EQS avec une ligne de caisse haute, un pavillon plongeant sur l’arrière façon CLS ainsi qu’une porte-à-faux avant et un capot très courts induits par l’architecture électrique. Par rapport au concept, c’est plus haut sur pattes (1,51 m) forcément et un peu moins racé et futuriste. Malgré son gabarit, l’EQS promet une grande maniabilité en disposant de série des roues arrière directrices, et, en plus, d’une fonctionnalité activable à distance permettant d’accroître l’angle de braquage de ces roues. En tous cas, l’EQS peut se targuer d’une aérodyamique très aboutie avec un Cx record de 0,20 qui la place au coude à coude avec…la Tesla Model S.

HAL 9000* vous souhaite la bienvenue

A l’intérieur, on sait à quoi s’attendre et Mercedes a clairement décidé d’en mettre plein les yeux. Dans cet immense salon roulant qui propose une grande habitabilité, c’est évidemment l’Hyperscreen de 55″, une gigantesque dalle faisant office de tableau de bord, qui demeure la pièce maîtresse, le centre névralgique du système de haute technologie animant la berline. Nous l’avions déjà présenté dans un précédent article. La dernière génération du MBUX y déploie tout son arsenal technologique et son intelligence artificielle, appuyé par pas moins de 350 capteurs qui enregistrent tout (y compris les conversations….) afin que cette AI s’adapte aux desiderata des passagers…ou même les devance ?

Mercedes a décidé de faire de l’EQS son vaisseau amiral technologique et le prouve avec une liste de fonctionnalités qui donne le tourni : planification de trajet et gestion de charge avec le système Electric Intelligence, mises à jour à distance de nombreuses fonctionnalités, personnalisation du véhicule aux goûts des usagers, ouverture automatique des portes avant et arrière, environnements sonores et lumineux de détente (oui, oui!), mode pilote automatique (en option) jusqu’à 60 Km/h (sur les tronçons adaptés), système d’aide à la conduite complet avec en nouveauté la detection de micro-sommeil, réalité augmentée de la route avec Digital Light, etc…Un véritable inventaire à la Prévert ! Si Alain Prost avait qualifié sa Williams-Renault d’Airbus roulant, là c’est bientôt l’USS Enterprise !

Nouvelle référence en autonomie ?

Au lancement, l’EQS sera proposée dans deux versions: L’EQS 450+ avec une puissance de 245 kW (de 333 ch) et un couple de 583 Nm aux seules roues arrière puis l’EQS 580 4MATIC à transmission intégrale, avec une puissance de 385 kW (environ 523 ch) et couple camionesque de 855 Nm. La vitesse maximale est limitée électroniquement dans les deux cas à 210 km/h, la 580 4MATIC promettant un 0 à 100 Km/h en 4″3. Une troisième variante de 560 kW (environ 761 ch) est prévue plus tard.

Mercedes promet surtout une autonomie allant théoriquement jusqu’à 770 kilomètres (WLTP) grâce à l’utilisation d’une nouvelle génération de batteries avec une densité d’énergie nettement plus élevée et des performances de recharge accrues. N’oublions pas que la bête pèse 2,5 tonnes ! Avec une autonomie pareille, Mercedes prendrait donc une belle avance sur la Tesla Model S qui est évaluée à envrion 630 kilomètres d’autonomie.

La plus grande des deux batteries a un contenu énergétique exploitable de 107,8 kWh et le logiciel de gestion de la batterie, développé en interne, permet des mises à jour par liaison radio (OTA). L’EQS peut être chargé jusqu’à 200 kW sur des bornes de recharge rapide en courant continu tandis que la puissance jusqu’à 300 kilomètres supplémentaires (WLTP) est rechargée en seulement 15 minutes. Reste à ce que les infrastructures suivent, Mercedes annonçant déjà la présence de  500 000 bornes installées dans 31 pays, dont plus de 200 000 en Europe.

Les tarifs ne sont pas encore dévoilés, mais sachant que la Classe S commence déjà à 105.000 euros, on imagine déjà que le prix de l’EQS nous donnera une sacrée décharge. Enfin, au compte en banque de ceux qui en auront les moyens.

*référence cinématographique à l’ordinateur de bord de 2001, l’odyssée de l’espace.

Poster un Commentaire

70 Commentaires sur "Mercedes EQS : va-t-elle foudroyer la Tesla Model S ?"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
versdemain
Invité

« va-t-elle foudroyer la Tesla Model S ? »

On ne peut pas tuer quelques chose qui est déjà mort !
J’avais lu que Tesla avait produit pratiquement 0 model S sur le premier trimestre 2021. Tous les efforts sont fait sur la model 3 et Y.

De toute façon la model S est une veille carrosserie qui a plus de 10 ans d’ages. Un éternité, désormais dépassé.

Sylver
Invité

Il n’ya pas eu de model S produite car l’ancienne n’est plus au catalogue et la nouvelle n’est pas encore en production… mauvaise fois quand tu nous tient !

SGL
Invité

Belle carrière et belle histoire déjà pour le Model S

Mwouais
Invité

C’est surtout que peu de clients hésiteront entre une Classe S et une Tesla S qui n’ont pas les mêmes attentes.

Même si Tesla a bien augmenté sa qualité perçue sur sa future S, ce n’est pas une concurrente ‘premium’ comme dirait SGL mais near premium seulement. Avec toutes ses performances et qualités.

Mwouais
Invité

… Mais oui, des clients de la Model S qui voulaient cette image iront vers Mercedes désormais.

Elle est même plus geek, alors…

SGL
Invité

@Mwouais, à chacun la définition du premium, mon boss roule en TMS de 140 k€, j’ai toujours considéré comme un premium.
Pour moi le premium, c’est une prestation globale… Alors, oui, une Tesla n’est pas le roi de la finition, un généraliste comme Peugeot fait mieux dans son HdG.
Mais les prestations des Tesla le sont très largement, et même mieux que les premiums reconnus.
Maintenant, j’ai toujours considéré la TMS comme une concurrente à la Classe E … Donc PAS la Classe S.

…plus bas, les TM3 concurrencent largement les BAM S3/S4 et Classe CLA/C et A3 sedan/A4/A5.
Pas vraiment sur la finition 😉

Nico
Invité
Il y a aussi une notion d ancienneté/ historique qui rentre en compte dans le premium. Et je pense que Tesla est trop récent , on ne s impose pas constructeur premium, on le devient, par réputation ou par le prestige des modèles passés,du moins sur le marché européen. Les américains semblent moins attachés à cela , ce qui explique la réussite d Acura, Lexus. Personnellement, les premiums sont les BAM, Jaguar, Alfa et peut être Volvo et Lotus . Au dessus , j y ajoute Aston, Bentley Ferrari,Lambo, Porsche, Rolls. Pagani et Mc Laren me semblent être les seules… Lire la suite >>
SGL
Invité
@Nico ? Oui dans la tête des gens, non dans l’absolu. DS quand ils vendent des DS7 à plus de 60k€ est du premium. Une Kia Stinger est du premium. Il y a aussi l’histoire prestigieuse de la marque Renault avant-guerre avec sa gamme Stella. Quand les prestations suivent. A l’inverse, si Audi continuerait encore à baisser la qualité de ses A1 et la puissance du moteur et finition … Ça serait toujours du premium parce que l’histoire de la marque est ancienne et prestigieuse ? Il y a aussi l’histoire prestigieuse de la marque Renault avant-guerre avec sa gamme… Lire la suite >>
wizz
Membre

il ne faut pas confondre entre cher et premium
Le premium est cher (pour ce que c’est)
Mais ce qui est cher peut tout simplement être cher à cause de ce qu’il contient

une bague en or massif avec un vrai diamant chez Leclerc coutera chère, plus chère qu’une bague plaquée or achetée dans une bijouterie place Vendome où se côtoie les marques prestigieuses. Mais la bague de Leclerc ne sera pas considérée comme premium pour autant. Elle coute chère parce qu’elle contient des matériaux nobles et couteuses

panama
Invité

@wouais : « near premium » ??? Non franchement, Tesla ne fait pas du premium. Le premium ce n’est pas une question de prix.

SGL
Invité

Une A1 BdG de 20 k€ avec une finition à peine mieux qu’une Dacia … c’est ça le vrai premium !?

panama
Invité

@SGL : d’abord c’est faux et puis la A1 ne se prend pas 2 étoiles dans la tronche en crash test…

SGL
Invité

Enfin @panama
La Sandero aurait toutes les béquilles électroniques et un capot qui amortit les chocs piétons … Elle ne deviendrait pas un premium pour autant.
L’inverse marche pour l’Audi A1, avec moins d’étoiles est ne serait plus premium ?
La sécurité n’est qu’une prestation (éventuel) en plus.

Jean
Invité

Dans la tête des gens, nourris de marketing, malheureusement oui

SGL
Invité

« Le premium ce n’est pas une question de prix. » On est d’accord …c’est une prestation.
Quand Tesla propose des performances dignes des Ferrari et Porsche haut de gamme… Ils ne font pas de premium ?

Mwouais
Invité

Une catherham ou une Suzuki Hayabusa, c’est premium?

Elles sont plus performantes qu’une Tesla sapristi !

Quelles options, possibilités de configurations personnalisées sur une Tesla ?
Tu choisis l’environnement dans lequel tu t’assois tous les jours dans une Tesla ?

Non, tu achètes un produit vachement bien foutu comme un outil Festool ou un aspirateur Dyson quoi ( enfin, bien foutu, c’est discutable).

SGL
Invité

Ben oui, c’est du premium par leurs prestations.
Je me répète le premium peut venir de plusieurs facteurs, performance, sensation unique, finition, et même rareté.
Dyson, vu le prix et les prestations, pourrait être considéré comme du premium (je l’ai déjà entendu, pour la justification du prix élevé) … si l’on peut parler de premium dans les aspirateurs

amazon
Invité

Tesla n’est pas premium, c’est certain. car tesla offre des prestations presque équivalentes à plus faible coût.
Ce qu’il manque à TESLA c’est la force de BAM dans la personnalisation: tu peux avoir ta Classe S qui ne sera pas la même que celle de ton voisin, vu la liste d’option. pour cela,
Il faut quand même habiter à Saint Germain en Laye, sinon aux Mureaux tu peux avoir la BM de ton voisin, repeinte et tunée dans la journée.

Bizaro
Invité

Les mecs vous vous écharpez sur la définition de termes marketing.

Ces mots n’ont aucun sens précis en soit et ne sont introduit avec aucune définition légale. ils ont juste un but : évoquer quelque chose dans l’esprit du client pour rendre le produit plus attirants au delà de ces qualités intrinsèques.

SGL
Invité

Effectivement, tous les constructeurs (presque) peuvent se dire premium (pour vendre) si leurs offres sont crédibles par rapport à la concurrence.
Après, c’est sûr que Dacia aurait du mal, bien que dans nos campagnes, un gars qui achète un Duster HdG full option neuf, c’est limite le roi de pétrole dans son coin.
Aussi des marques réputées pour être véritablement premium, en usent et parfois abusent pour vendre des autos aux prestations moyennes, mais qui abordent leurs logos prestigieux.
Qui se rappelle des BMW 3.24 D des années 80 ou des Série 3 compact ?

Invité

C’est vrai qu’il y a deux ans, la Porsche Taycan devait déjà achever la Tesla, et puis au final, on en est loi. Il faut dire que … deux fois plus chère tout en étant deux fois moins autonome, il y a de quoi aussi

panama
Invité

Ah bon ? Ben tiens justement Tesla ne fabrique plus de Model S. Porsche a gagné haut la main le duel

Darkangourou
Invité

La carrosserie bi-ton ne la met vraiment pas à son avantage je trouve. Dommage qu’il n’y pas plus de photos en teinte unie.

Will
Invité

Avec la ligne brisée par le passage de roue avant c’est ridicule.
Ils auraient pu la faire blanche avec les boucliers en plastique noir aussi…
C’était pas nécessaire de nous teaser depuis des lustres.

Pas certain que ça fasse pas un autre four… Je ne suis pas fan. La model S a peut-être 10 ans, elle n’a pas à rougir.

Mwouais
Invité
@Will : je n’aime vraiment pas les proues des EQ chez Mercedes (sur la S c’est presque acceptable). Je trouve aussi ce bi-ton superflu sinon pour cacher un dessin un peu mou ? A voir en vrai cependant car elle garde des lignes de force bien présentes et une taille qui lui permet de s’imposer. Pour la Model S, même si c’est la philosophie de Tesla, l’évolution dans la continuité est une erreur car quand je suis derrière une Model S neuve je n’ai de cesse de me demander comment on peut acheter une voiture qui paraît désormais datée à… Lire la suite >>
Bizaro
Invité

@Will 100% d’accord! Toute la ligne de démarcation est rectiligne, peu importe la carrosserie. Arrivés à l’aile avant, ils ont eut la flemme de continuer avec la même application, ils ont utilisé toute l’aile.

Déjà cela rend mal esthétiquement et en plus cela ne fait pas « très détail de finition soigné ». Ce n’est clairement pas digne de son rang.

Et les larges écopes creusées dans le bouclier avant, sont vulgaires et tellement superflus. Mais surtout cela casse toute la fluidité de la ligne.

Mais on sera comme dans un cocon à l’intérieur.

rso2
Invité

Je rejoints cet avis. Le pare-choc avant fait vraiment voiture accidentée à laquelle on a installé un d’occase acheté dans la casse du coin (de profil, de face, cela va). Si bit-on, le pare-choc avant aurait dû être de la même couleur que le pavillon, caport, malle…

Plouf
Invité

5.21m dehors mais l’habitabilité n’a pas l’air meilleure que dans une classe E ? C’est une impression sur les photos ou l’habitabilité est modeste par rapport à la longueur de l’engin? Mercedes prévoit une version plus longue aussi? Parce que là ça ne fait pas vraiment classe S … du moins pour l’utilisateur souvent installé sur la « banquette » arrière?!

On a plus l’impression que le produit se situe comme une classe E haut de gamme, avec sa banquette 3 places le tunnel « de transmission » réduit etc.

Que sur le segment S … qui mise tout sur le confort absolu à l’arrière.

GREG
Invité

Cela n’ est qu’ une impression…

SAM
Invité

Bon en tout cas … on sait en tout cas quelle auto va remplacer les flottes d’Audi, BMW et Mercedes essence mises à disposition des eurodéputés. Il y a de grandes chances que le Parlement Européen la choisisse comme voiture de fonction … tout comme UBER. Et si les écologistes obtiennent la majorité en Allemagne en septembre 2021, cela en sera fini des A8 d’Angela Merkel.

SAM
Invité

En version blindée, elle risque de perdre de l’autonomie.

Mwouais
Invité

@SAM : pas dans les descentes 🙂

Je me demande surtout quel programme spécial pour les enregistrements vocaux pour des voitures de fonction discrète (chefs d’états, ambassades (y a-t-il un réceptacle Ferrero Rocher d’ailleurs ? Pas même sur la future voiture de Albert, king of rocher ?)

SAM
Invité

En même temps ils ont tous des Iphone, des comptes Facebook et Twitter donc ils sont déjà tous pistés. Oui la question du piratage des autos commence à se poser! On est en train de les rendre obsolètes. La gueule du chauffeur quand l’auto ne démarrera pas à cause d’une mise à jour.

Christophe
Invité
Quelle est l’empreinte carbone de construction de cette voiture ? Fabrication allemande + grosse batterie, cela ne fait pas bon ménage pour avoir une empreinte contenue. C’est là une fable des lobbyistes de la bagnole électrique, ce type de voitures ne permettra aucunement d’atteindre la neutralité carbone. Les lobbyistes de la bagnole électrique se contentent de regarder ce qui sort de l’échappement pour dire qu’une voiture électrique est zéro émission de CO2, en oubliant la fabrication de la voiture et la production de l’électricité. L’autre fable c’est le zéro pollution avec une voiture qui fait plus de 2200 kg sur… Lire la suite >>
Achille Talon
Invité

Les 2 modèles tournent autour des 2.5 t, mais le green washing lave plus blanc que blanc ! Bref, c’est effectivement une voiture certainement plus polluante à produire qu’un équivalent thermique qui fait 500 à 700 kg de moins.

Emmanuel
Invité
oui, sa construction consomme plus de CO2, mais son fonctionnement, selon la provenance de son énergie, peut très très vite, compenser ce CO2 fossile nécessaire à la fabrication. Généralement, il est admis qu’il faut 50 000 à 100 000 km pour compenser. Avec une berline c’est encore plus rapide puisqu’une berline a tendance a plus consommer qu’une compacte. Je ne sais pas combien de km parcourent les automobiles du parlement européens avant leur mise au rebut. Mais pour avoir eu un jour l’occasion de goûter quelques centaines de mètres au volant d’une Bentley blindée ex parlement anglais, je peux vous… Lire la suite >>
Sylver
Invité

290kW c’est environg 0.3g de deceleration a 130km/h pour un gros bébé comme ca soit probablement 99% des décelerations. Certaines voitures ont un tampon sur la capacité de charge max qui permet justement des regeneration quand le SOC est élevé.

Christophe
Invité

@Sylver
« Certaines voitures ont un tampon sur la capacité de charge max qui permet justement des regeneration quand le SOC est élevé » à quelle puissance ? Même sur la propulsion et la grosse batterie 186 kW de puissance de régénérayion, cela reste au-dessus de la puissance acceptable par la batterie au-dessus de 80% de charge.
Ce tampon autre fable.
« 0.3g de deceleration » soit moins de 3 m/s², heureusement que c’est 99% des décélérations, sur ma voiture aussi 99 % des décélérations c’est sans toucher les freins tout au frein moteur, mais elle est seulement 3 fois plus légère.

Sylver
Invité

Un frein moteur c’est typiquement 0.1g pour info.

Christophe
Invité

@Sylver
Merci je sais, il n’empêche que sur ma voiture aussi 99 % des décélérations c’est sans toucher les freins tout au frein moteur, mais elle est seulement 3 fois plus légère.
C’est bien le problème d’une masse en mouvement plus importante, à vitesse égale il y a plus d’énergie cinétique à dissiper pour la même décélération.

Didouda
Invité
« Les lobbyistes de la bagnole électrique se contentent de regarder ce qui sort de l’échappement pour dire qu’une voiture électrique est zéro émission de CO2, en oubliant la fabrication de la voiture et la production de l’électricité. » Et les lobbyistes pétrolier (bien plus nombreux et puissants, hein), eux préfèrent parler des émissions de Co2 de la production d’électricité pour que nous puissions continuer à bruler des milliards de litres/jour de pétrole transportés par super-tanker, dessoufré avec du Cobalt Congolais, enrichi en huile de palme Amazonienne, via des durites en caoutchouc Sud-Américaine à travers un catalyseur au platine Africain et au… Lire la suite >>
Christophe
Invité
@Didouda Etonnament vous n’avez rien à dire sur cela : « C’est là une fable des lobbyistes de la bagnole électrique, ce type de voitures ne permettra aucunement d’atteindre la neutralité carbone. » En lobbyiste de la bagnole électrique, vous oubliez aussi qu’un freinage sollicite les pneus et la route en produisant des particules d’abrasion des deux. Donc oui je confirme que les lobbyistes de la bagnole électrique sont bien dans la fable avec leur supposée moindre production de particules au freinage d’une voiture électrique. Et donc concernant la pollution je rajoute que remplacer les VT par des VE ne permettra pas… Lire la suite >>
Emmanuel
Invité
alors entre des pneus qui parcourent 45 000 km avec une thermique et des pneus qui parcourent 47 000 km avec une électrique, j’ai du mal à déterminer qui rejette le plus de poussières sur les routes ! thermique avec 47 000 km -> mon berlingo essence, donc pas spécialement un engin qui décolle le macadam aux feux rouges électrique à 45 000 km -> le berlingo élec de la mairie, idem pour la zoé de la mairie : pneus remplacés à 49000 km, c’était indiqué dans le rapport financier 2019 que j’ai consulté en attendant un RDV avec un… Lire la suite >>
Christophe
Invité

@Emmanuel
Et la dimension des pneus ?
Elle entre bien en jeu dans l’équation.
Exemple AX pneus en 145×70R13, moins de 5 kg de masse usable, TMS (pour être proche d’une EQS) pneus en 245×45R19 presque 12 kg de masse usable soit 2,3 fois plus. Pour qu’une TMS émettent moins de particules il faut que ces pneus parcourent 2,3 fois plus de km que ceux d’une AX, impossible.

Emmanuel
Invité

Vous comparez une AX et une TMS !
Je compare 2 berlingo, avec les mêmes tailles de pneumatiques : 165/65 R15 !
et en usage urbain et péri urbain, la durée de vie est quasi la même.
autre comparaison de dimensions de pneumatiques de véhicules proches en dimensions et tarifs :
TM3 : 235/45R18
508 1.6 225 cv : 235/45R18
Pensez vous vraiment que les pneumatiques de la 508 vont durer 2 fois plus longtemps ?
TMS : 245/45R19
BMW 740D : 245/45R19
La encore : véhicules de format proche = pneumatiques identiques …
AX : 145/70R13
C0 : 145/65R15

wizz
Membre

christophe

où as tu pu lire que les puissances de regénération seraient de 186 et 290kW?

wpDiscuz