Accueil Egocentrisme exacerbé Kincsem fait appel à CALLUM pour sa Kincsem Hyper-GT

Kincsem fait appel à CALLUM pour sa Kincsem Hyper-GT

0
7
PARTAGER

Vous ne connaissez pas la marque automobile Kincsem ? Plutôt normal. Le constructeur de la future hyper-car électrifiée fait tout de même appel à Callum pour le design.

Callum est la société de design lancée et dirigée par le très connu Ian Callum (designer emblématique des Jaguar modernes). En théorie, c’est un gage d’un style réussi. Mais, on attendra de voir ce qu’il en résultera. Pour le moment, on a droit à quatre traits qui dessinent une silhouette et c’est tout.

Kincsem (se prononce Kink-chem), c’est un nouvel entrant dans l’industrie automobile. Fondée par le Hongrois Tibor Bak (35 ans), Kincsem doit son nom à l’un des plus illustres chevaux (c’était une jument) de course qui a remporté 54 courses en autant de départs. Kincsem qui signifie « mon trésor » en hongrois remplace donc un équidé par des chevaux électriques.

Moteur dérivé de la Formule 1

Tibor Bak estime que la philosophie de sa marque est comme l’entrainement de la jument Kincsem. C’est innovant et cela a permis d’atteindre des sommets encore inégalés. Il ne manque pas d’ambition le garçon. Il déclare que Kincsem sera « d’abord numérique » dans tous les aspects du business : que ce soit l’innovation, le design, les méthodes de fabrication, de vente, etc. On ne sait pas trop ce que cela veut dire…mais c’est « digital first ».

Le contrat avec la maison Callum pour le design est le premier de nombreux partenariats de haut-vol nous promet-on. Pour le moment, on n’en saura pas plus. Ni un début d’embryon de fiche technique, ni même un soupçon de prix, de catégorie, etc.

L’Hyper-GT doit être dévoilée au cours de l’année 2021. Elle sera limitée à 54 unités, comme les 54 victoires de la jument Kincsem. La voiture devrait être assemblée en Angleterre (ah tiens pas en Hongrie ?) et elle devrait avoir un moteur hybride « dérivé de la F1 » (?). Les livraisons sont prévues de commencer en 2023.

Et Kincsem prévoit déjà le lancement d’un SUV liant performance et luxe sur la même base technique que l’Hyper-GT. Rien que cela. Ce sera en 2022 avec une autre marque : Helvetia…

Notre avis, par leblogauto.com

Avec le véhicule électrique, on a l’impression que plein de personnes se rêvent en constructeur automobile. Plein de projets sortent du bois chaque mois. Mais, on en a eu des « vaporwares », ces projets fumeux qui ne voient jamais le jour. Ou d’autres projets avec une fiche technique faisant pâlir la Tesla Modela S Plaid+ sur le papier et qui une fois proche de la production font plus penser à celle du Citroën AMI.

Bref, il est urgent d’attendre de voir cette Hyper-GT qui promet monts et merveilles. Possibilité de rouler en « zéro émission » (donc hybride rechargeable PHEV sans doute) avec un moteur « dérivé de la F1 » (lequel ?), etc. Bon, une chose est sûre, leur logo n’a pas été confié à CALLUM ou à un studio de design.

A noter que BAK Motors est une société Suisse (et non Hongroise) et que l’Hyper-GT sera faite au Royaume-Uni et non en Hongrie. Les SUV Helvetia devraient (conditionnel) être faits en Suisse.

Poster un Commentaire

7 Commentaires sur "Kincsem fait appel à CALLUM pour sa Kincsem Hyper-GT"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
seb
Invité

« Egocentrisme exacerbé », j’aime beaucoup le tag, il colle tellement bien à ce (potentiel) vaporware. ^^

« En théorie, c’est un gage d’un style réussi. »
En théorie seulement. Pour rappel, on a la même signature sur une F40, une 406 coupé et une Matrix. XD

Bizaro
Invité

Tout le monde n’est pas Rimac. On verra bien.

Malco
Invité

Ca me fait penser aux débuts de l’automobile, où n’importe quel mécano / fabricant de vélos pouvait se rêver constructeur automobile. C’est plutôt rafraichissant, même si on sait que 99% s’arrêteront en chemin…

Pour le logo, j’aime beaucoup l’idée (la tête de cheval intégrée au K), même si au final le rendu fait plutôt fanzine Harry Potter…

wpDiscuz