Accueil Lucid Entrée en bourse de Lucid Motors, start-up dédiée aux VE

Entrée en bourse de Lucid Motors, start-up dédiée aux VE

0
17
PARTAGER

Lucid Motors, société californienne spécialisée dans les véhicules électriques, a annoncé cette semaine qu’elle allait entrer en Bourse (IPO). L’opération la valorise à 24 milliards de dollars.

Lucid Motors : une entrée en bourse permettant de lever des fonds

La start-up a choisi de passer par une SPAC, ou « Special Purpose Acquisition Company », c’est-à-dire une entreprise sans activité commerciale dont le but est de lever des fonds en entrant sur une place boursière.

Churchill Capital Corp IV, la SPAC, apporte 2,1 milliards de dollars, tandis 2,5 milliards seront apportés par des investisseurs (tels que le fonds BlackRock, Fidelity Management & Research LLC, Franklin Templeton et Neuberger Berman).

« La transaction valorise Lucid a une valeur initiale pro-forma d’environ 24 milliards de dollars », précise la société dans un communiqué, et lui « apportera environ 4,4 milliards en liquide ».

Les introductions en Bourse via des SPACs ont explosé en 2020 aux Etats-Unis. Elles permettent aux entreprises d’arriver en Bourse en disposant déjà d’une manne.

Nouvelle berline de luxe entièrement électrique, la Lucid Air

« Lucid entre en Bourse pour accélérer la prochaine phase de notre croissance tandis que nous travaillons en vue du lancement en 2021 de notre nouvelle berline de luxe entièrement électrique, la Lucid Air, qui sera suivi de la sortie en 2023 de notre SUV de luxe, Gravity », a indiqué Peter Rawlinson, le patron de la start-up.

Extension d’usines dans l’Arizona

Les fonds doivent aussi permettre à la société basée dans la Silicon Valley d’étendre ses usines dans l’Arizona, lesquelles devraient produire à terme environ 365.000 véhicules par an.

Lucid emploie près de 2.000 personnes et espère en recruter 3.000 supplémentaires d’ici la fin 2022.

La start-up table sur une finalisation de l’opération lors du deuxième trimestre de cette année.

Sources : AFP, Lucid Motors

Poster un Commentaire

17 Commentaires sur "Entrée en bourse de Lucid Motors, start-up dédiée aux VE"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
AQW
Invité

Rappelez moi combien à produit ou vendu de voitures Lucid Motors cette année ?

Dom
Invité

Sont pas très lucide ….
Quelqu’un pour expliquer la différence entre la politique économique du pire méchant bas beau Donald Trump, et du nouveau tout bien comme il faut Joseph Robinette Biden ?

Nicolas
Invité

Pas besoin d’être si condescendant.
L’usine a été mise en service fin 2020, et est encore en phase de pré-production de la Lucid Air, dont la commercialisation devait débuter au premier semestre 2021. Avec la crise du COVID, je ne sais pas trop où ils en sont.

Par contre, Lucid n’est pas une « start-up » comme les autres. Elle fournit depuis des années moteurs et batteries pour la Formule E, et est dirigée par l’ancien chef du développement de la Tesla Model S. Ce sont pas des guignols…

AQW
Invité

Eh bien on verra.

N’est pas Tesla qui veut.
Tesla a mis plus de 10 ans pour devenir une entreprise qui vende 500.000 véhicules par an et devienne rentable. Et il y a avait un multimilliardaire qui a assuré derrière pendant toutes ses années de pertes.

Vous prenez un responsable de développement d’une boite, un fournisseur de batterie d’une formule de sport et ça vous fait une entreprise qui vaut presque 60% Stellantis 24 milliards sans rien produire ?

Mais qu’est-ce qu’attend Gilles Le Borgne pour aller voir Exagon et lever 24 milliards et monter une start-up pas comme les autres ?!?

Thibaut Emme
Admin

@AQW : « il y a avait un multimilliardaire qui a assuré derrière pendant toutes ses années de pertes » >> Non. Musk n’a pas vraiment remis la main à la poche autant que cela. Il a surtout réussi à convaincre de nombreux investisseurs de mettre de l’argent, et à de nombreux client de déposer un acompte des années avant la livraison de la voiture.
Tout en jouant parfaitement avec les crédits carbone, les cours des matières premières, les marchés, etc.
Il a aussi su jouer sur la tolérance des clients sur les (gros) défaut des lancements.

wizz
Membre
et quelle tolérance! Pour les constructeurs conventionnels, on a fait tout un plat pour un test élan échoué, ou une possibilité de régulateur de vitesse bloqué. On a même fait un procès pour le tapis qui pourrait glisser et se coincer avec les pédales….. Mais concernant Tesla, la confiance des clients fut inébranlable après le crash contre un camion ayant traversé la route, parce que l’autopilot n’avait pas détecté ce camion causant la mort du conducteur-blogueur-testeur, ou après encore une non détection d’un camion renversé que seul le freinage tardif de son conducteur avait permis de réduire le choc, ou… Lire la suite >>
Thibaut Emme
Admin

Un iPhone qui chauffe, une mise à jour qui divise par deux l’autonomie de la batterie des anciens iPhone, etc.
Et…certains reprennent des iPhones 😉

Mwouais
Invité

Les écrans Samsung qui explosent avaient mis fin au Samsung S7 (S7?)

AQW
Invité
@ Thibaud Mais c’est bien parce que c’était un multimilliardaire et premier actionnaire que Tesla a tenu pendant toutes ces années de pertes. S’il n’avait pas eu un sous en poche qui aurait suivi ? Qui a mis les toutes premières mises ? Qui a dirigé ? Qui a pris les décisions, donné la vision ? Qui a fait la comm’, et aussi l’après-vente investisseurs ? Pas sûr que si ça avait été un certain AQW et non un certain Elon Musk le résultat aurait été le même. Je suis même sûr que Tesla n’aurait même pas démarré… Alors, oui,… Lire la suite >>
wizz
Membre

Tesla avait déjà démarré.
Elon Musk n’est venu que l’année suivante, en devenant le principal actionnaire en apportant les premiers millions dollars, avant de diriger Tesla par la suite. Il avait plus de charisme que n’importe qui d’autre pour ce poste grâce à sa réussite Paypal, et convaincre d’autres personnes d’investir « aveuglement » dans Tesla.

Nicolas
Invité

Donc laissons à Lucid le temps de faire ses preuves. Ils n’ont jamais annoncé qu’ils produiraient 500 000 voitures dès l’année prochaine…mais entre 30 000 et 40 000 Air dans un premier temps. Adapter les capacités de productions en fonction de la demande, diversifier la gamme, avec le SUV Gravity déjà présenté, et des modèles moins chers, sur les segments inférieurs.
Ils suivent la même stratégie que Tesla.

SGL
Invité

@AQW
Comme pour la bourse : « Les performances passées ne préjugent pas des performances futures »
Si cela se trouve Lucid Motors sera devant Tesla dans 10 ans.
Avec la technologie, il y a une remise à zéro des compétences… et tout le monde à encore ses chances.
En réalité la Hiérarchie dans 10 ans, personne ne la connaît… en 2021, Tesla est très fort… Mais dans 10 ans ?

Jdg
Invité

Je doute que cette marque ai la même réussite que tesla, mais bon on va lui souhaiter quand même.

Mwouais
Invité

Je ne suis pas extralucide, je ne me prononcerais pas sur ce sujet.

Mais quand tu disposes d’un modèle dont tu connais les failles ou le passif d’erreurs, tu peux les éviter et arriver parallèlement à sa roue sans avoir souffert du démarrage calé dans son aspiration.

Invité

on devrait introduire le vent en bourse : je suis sûr qu’il battrait des records de capitalisation « pro-forma »…

Wolf
Invité

En 2021 , il faut dire « Giga Wind » pour sa faire du pognon à Wall Street.
https://www.tecnoandroid.it/wp-content/uploads/2018/12/wind-offerte-1-1.png

Achille Talon
Invité

Ils espèrent recruter 3000 nouveaux salariés, ça ne sera pas juste de la main d’oeuvre pour travailler sur les chaines de production, donc ils vont les trouver où et les piquer à qui ?
Fond d’investissement BlackRock, le nom me dit quelque chose…
Ah mais oui, ce sont eux qui utilise la corruption au sommet de l’état français pour pousser à la réforme de la retraite, ce qui leur ferait gagner un max de pognon !
https://www.marianne.net/economie/mais-pourquoi-blackrock-est-il-aussi-puissant-en-macronie

wpDiscuz