Accueil Tesla GIgafactory Tesla en Allemagne : chantier de nouveau gelé

GIgafactory Tesla en Allemagne : chantier de nouveau gelé

0
27
PARTAGER

Tesla contraint une nouvelle fois de geler les travaux de construction de sa stratégique Gigafactory en Allemagne. Une suspension de chantier imposée par la justice allemande après une plainte de collectifs écologistes.

Mi-octobre, Tesla avait du interrompre une première fois les travaux après avoir omis de payer une facture d’eau à la société d’approvisionnement locale, malgré des relances. Laquelle avait ensuite fermé le robinet.

Décidément, le constructeur américain aura sous-estimé l’impact des questions environnementales outre-Rhin : la signature du contrat de construction avait été grandement retardée – certes en partie par les mesures prises pour tenter d’endiguer la pandémie du Covid-19 – mais également par une audition publique de groupes d’intérêt locaux, lesquels s’opposent à l’impact environnemental de l’usine, et notamment à la consommation d’eau du site, attendue comme très élevée.

Un tribunal suspend l’abattage de 82,8 hectares pour construire la gigafactory de Tesla

Lundi, deux associations avaient déposé une plainte en référé contre l’abattage prévu de 82,8 hectares de forêt dans le cadre des travaux menés par Tesla pour agrandir le chantier de son usine de voitures électriques, dont l’ouverture est prévue en 2021.

Le tribunal administratif de Francfort sur l’Oder a indiqué mardi qu’une décision provisoire avait été prise « pour suspendre les coupes » d’arbres dans la zone de construction de la gigafactory.

Les associations estiment que cette opération porte atteinte à la législation environnementale allemande, en détruisant l’habitat d’espèces protégées de lézards et de serpents. »Une décision sur le fond de l’affaire n’a pas encore été prise », précise toutefois le tribunal.

Les écologistes inquiets de l’impact de l’usine Tesla sur l’eau et l’environnement

Tesla vise une production annuelle de 500.000 véhicules électriques sur ce nouveau site, première gigafactory de l’entreprises implantée en Europe. Mais l’impact de cet immense complexe sur l’équilibre environnementale et les ressources en eau de cette zone très forestière inquiète les organisations pour la défense de l’environnement.

Tesla n’a toujours pas de permis définitif

Autre d’inquiétude pour les associations écologistes : Tesla ne dispose toujours pas de permis de construire définitif. Or, ce dernier est soumis à plusieurs procédures chargées notamment d’évaluer l’impact environnemental du projet.

Le constructeur a été toutefois autorisé par les autorités locales à commencer les travaux « à ses propres risques », en attendant le feu vert définitif. Mais « Tesla ne peut et ne doit pas se tenir au dessus des lois », affirme le représentant de l’une des associations.

Suspension des travaux pour les mêmes motifs en février dernier

En février dernier, la société dirigée par Elon Musk avait d’ores et déjà été contrainte de suspendre pendant plusieurs jours ses travaux de défrichage de 90 hectares de forêts, suite à une plainte du même collectif. Tesla y est soumis à de nombreuses obligations en matière de protection de la faune, en particulier des fourmis et des oiseaux.

L’eau également au cœur du dossier

Selon le journal Der Spiegel, l’usine de Grünheide, à la périphérie de Berlin, aura une demande annuelle d’eau d’environ 1,4 million de mètres cubes, ce qui signifie que le réseau d’eau local devra faire l’objet d’une restructuration majeure pour répondre aux besoins de cet nouvel « acheteur en gros ».

Selon le fournisseur, le plus grand défi dans la construction des conduites d’eau est lié à l’écoulement des eaux usées qui doivent être acheminées vers la ville d’Erkner. L’eau potable provenant quant à elle de Freienbrink.

Tesla avait initialement chiffré une demande annuelle de 3,3 millions de mètres cubes, mais avait réduit ce montant après la déclaration d’opposants au projet affirmant que ce dernier pourrait gravement réduire les réserves locales dans une région qui a été aux prises avec des sécheresses intensives ces dernières années.

Cependant poursuit Der Spiegel, toute expansion de l’usine ferait à terme probablement accroître la demande, le journal concluant que la demande en eau de la gigafactory pourrait devenir un «problème permanent» pour l’entreprise.

Notre avis, par leblogauto.com

Entre écologie et emploi … la bataille pourrait être rude. L’usine devrait en effet employer quelque 12 000 personnes.

Le gel de la construction pourrait s’avérer gênant pour Tesla alors que le constructeur souhaite y  démarrer la production  rapidement. En attendant, il importe en Europe des véhicules produits en Chine.

Sources : AFP, rbb24, Der Spiegel

Poster un Commentaire

27 Commentaires sur "GIgafactory Tesla en Allemagne : chantier de nouveau gelé"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
The Stig
Invité

M’est avis que l’usine aurait eu comme logo un certain VW, les écolos auraient fermé leur grande gueule dans ce pays… Comme quoi, deux poids, deux mesures…

Mwouais
Invité

Un écologiste, allemand de surcroît gueule toujours, encore plus si ça touche l’automobile. Qu’elle ecrase une fourmi ou qu’elle déboise pour replanter ailleurs.

C’est à ça qu’on les reconnaît au fond des bois. Le côté animal et retour à la nature certainement.

Emmanuel
Invité

non, les associations écologistes n’ont aucune pitié avec leurs opposants.
Par contre VW étant allemand possède la culture de la négociations avant le démarrage du projet, ce qui ne semble pas être le cas avec Tesla.
Peut être que l’embauche d’un allemand, ex Mercedes va aider, mais il eut fallu commencer les négociations avant le démarrage de la construction, pas après.

greg
Invité

« Comme quoi, deux poids, deux mesures… »
N’ importe quoi, ce genre de proces est monnaie courante en Allemagne des qu’ il s’ agit d’ etablir un nouveau site industriel…
Renseignes-toi un peu avant d’ ecrire de telles enormites.

Scal
Invité

Pourquoi Tesla n’a pas choisi un emplacement moins polémique ? D’autre part, écolo ou pas, pourquoi autoriser le chantier sans permis de construire ? Les lois ne servent-elles à rien ? Le budget pot de vin a été sous estimé dans cette affaire …

Amazon
Invité

oui c’est sûr! et surtout ce n’est pas un bon choix stratégique à mon avis
– le taux de chômage allemand est très bas
– l’âge de la population allemande est très élevée, avec une forte proportion de retraités
l’Allemagne est déjà très urbanisée et industrialisée, toute pression supplémentaire sur l’environnement est très mal vécue.

Alors qu’il y a des zones en Europe avec une population jeune, bien formé, en sous emploi, France, Pologne par exemple.

et surtout il y a même en Allemagne des friches industrielles qui ne demandent qu’à être réhabilitées.

versdemain
Invité
@Amazon Je pense que vous sous-estimez l’ingéniosité de Tesla de toujours trouver la combine pour payer moins ces fournisseurs et employers… Exemple la construction de l’usine de Berlin ou on ne voit jamais par video la nationalité des travailleurs sur le chantier. Par contre on peut observer qu’il y a une sorte de gros immeuble en algeco pour loger les centaines de travailleurs venu donc d’autres part que l’Allemagne. Je serais pas surpris que ce soit des travailleurs venu de pays pauvres payé juste avec une assiette de pomme de terre (allemande bien sur). D’où la grogne des locaux sous… Lire la suite >>
C Ghosn
Invité

ah oui un peu comme les marocains qui viennent cueillir nos bons fruits tout les ans, sans parler des portugais et autres maliens logés prêts des chantiers de Vinci …. Merde on fait comme les Teutons

Emmanuel
Invité

ou les pistes de ski en Andorre gérées par des travailleurs d’Amérique du Sud !

wizz
Membre
versdemain Tesla fait comme tout le monde : ils ont fait un plan, un cahier des charges. Ensuite, c’est l’appel d’offre. Le choix se fera sur la compétence de l’entreprise, sur le délai, et sur le prix. Ces entreprises ont leur employés, ou vont recruter des nouveaux employés pour bosser sur ce nouveau chantier. Donc en aucun cas, ce ne serraient des employés de Tesla. Ensuite, ne pas oublier qu’ils sont au « milieu de nulle part ». Ce n’est pas comme le chantier du Stade de France, ou les Halles. Un chantier, c’est beaucoup de personnes, beaucoup de sociétés, et donc… Lire la suite >>
wizz
Membre
amazon construire une usine, c’est bien réussir à vendre sa production, c’est mieux Tout le monde sait que l’Allemagne a massivement investi, dépensé (ou gaspillé) dans les éoliennes et solaires. Ils ont des gros soucis d’intermittente, avec les énormes pics de production dont il faut absorber sous peine de cramer le réseau (et ceux qui y sont branchés, c’est à dire tout le monde). N’ayant pas beaucoup de barrages, les Allemands sont amenés à « exporter » leur élect à prix cassé, voire payer à ceux qui veulent bien de leur élect. Aussi, l’Allemagne mise sur l’hydrogène, non pas à 100% par… Lire la suite >>
wizz
Membre
Parfois ça vaut le coup de reprendre une friche industriel Mais parfois, il vaut mieux partir de zéro. Et c’est le cas de Tesla ici. Ça vaut le coup de reprendre une friche industrielle lorsque cette dernière est d’une grande superficie, « assez récente ou pas délabrée », genre délaissée pour cause économique, délocalisation. Exemple Citroen Aulnay sous Bois. On peut découper en petits secteurs, pour d’autres petits industriels, petites activités. Si le nouveau industriel a besoin d’un batiment de 10000m² et que le batiment existant fait 12000m², alors on lui offre le surplus. Etc… Mais dans d’autres cas, c’est pénalisant Si… Lire la suite >>
Emmanuel
Invité

j’ai déjà monté un projet immobilier sur une ancienne friche industrielle qui avait abritée pendant 60 ou 70 ans une huilerie.
Au strict minimum, il y en avait pour 1 M d’euros de dépollution, plus un peu de démolition (1/2 million) + l’achat (0.8 million avant négociation) + la rénovation de l’existant (au moins 1 million)
achat terrain : 0.5 million, construction : 1 million … puis encore 0.5 million pour des bâtiments mis en location … comme quoi l’achat d’une friche agricole avec construction neuve c’était quand même plus simple, plus rapide et moins coûteux.

panama
Invité

Amateurs.

koko
Invité

Elon n’a pas assez arrosé de monde à Berlin.

Achille Talon
Invité

Pour un champion de l’énergie « propre », consommer autant d’eau et déboiser 90 ha de forêt, ça fait un peu tâche !

Quand il s’agit de très gros chantier, le budget corruption devient beaucoup plus important, c’est logique.
On a l’exemple du pont de l’île de Ré qui a été construit en toute illégalité par Bouygues. Alors j’imagine qu’avec un projet du volume de la Gigafactory, les enveloppes doivent être plus nombreuses.

greg
Invité

Tiens, une petite remarque bien populiste et puante.
Ce qui se passe en France n’ est pas forcement la norme dans le reste du monde.
Surtout dans un pays juge moins corrompu que la France.
https://www.transparency.org/en/cpi/2019

Achille Talon
Invité

Ah bon? Corruption, c’est un gros mot populiste et puant ?

Pour les médias mainstream et les politiques, c’est sûr.
Faut arrêter d’être naïf, dès que de gros intérêts financiers sont en jeu, tous les moyens sont bons pour arriver à ses fins.

wpDiscuz