Accueil Ecologie Tesla – Panasonic : gel de l’extension de la Gigafactory et autres...

Tesla – Panasonic : gel de l’extension de la Gigafactory et autres investissements ?

1439
22
PARTAGER

Selon le journal économique Nikkei au Japon, Tesla et son partenaire dans les batteries, Panasonic, ont décidé de geler l’investissement prévu dans la Gigafactory. Mais aussi certains dans d’autres pays comme la Chine.

La Gigafactory 1, c’est cette immense usine dans le désert du Nevada qui assemble les batteries pour les modèles Tesla. Panasonic y est totalement intégré et y produit les piles qui sont ensuite assemblées en batteries. La Gigafactory 1 n’est pas encore à sa pleine production, loin de là. Aussi les deux partenaires ont prévu des plans d’extensions à coup de milliards de dollars pour finir par une usine gigantesque.

Or, selon le très sérieux Nikkei, le plan d’investissement de 4,5 milliards de dollars est repoussé sine die sur fond de ventes en forte baisse. Cet investissement devait permettre un accroissement de la production de 50% d’ici l’an prochain. La barre des 1 million de Tesla produites par an est pour le moment aussi repoussée. Il faut dire que les ventes des voitures Tesla sont « variables ». Elles peuvent exploser un trimestre et revenir « à la normale » le trimestre suivant.

C’est cette indécision qui pèse sur les investissements. Investissements pourtant cruciaux pour faire baisser le prix des batteries et donc commencer à gagner de l’argent sur les voitures elles-mêmes et non la vente de crédits carbone. Panasonic n’investira pas non plus (tout de suite ?) dans l’usine Tesla de Shanghai. Les voitures sortant de cette usine pourraient avoir un fournisseur de piles différent.

Investissement vital, mais risqué

L’investissement dans la Gigafactory doit faire passer la capacité de production de 35 GWh, atteints en mars 2019, à 54 GWh annuels. 35 GWh de batterie produits par an, c’est suffisant pour environ 500 000 voitures Tesla. Pour 2019, Tesla prévoit de vendre entre 360 et 400 000 voitures. Comme déjà indiqué, le million annuel est repoussé et l’annulation de l’investissement laisse à penser que la production restera en-dessous de 500 000 au moins pour un an supplémentaire.

Economiquement, il est vital pour Panasonic et pour Tesla que la Gigafactory augmente en capacité. L’an dernier, Panasonic a perdu de l’argent au niveau de la production à la Gigafactory (environ 160 millions d’euros) en partie à cause des retards de la Model 3. Mais, aussi en augmentant drastiquement la production pour assurer des cadences plus élevées de sortie des mêmes Model 3.

Même sans l’investissement colossal prévu, la Gigafactory est en mue perpétuelle pour gagner en productivité et faire baisser les coûts explique un porte-parole de Tesla à Barron’s. L’enthousiasme a laissé la place au pragmatisme et aux investissements raisonnés. Le signe de la maturité pour Tesla-Panasonic ? Ou d’une tension entre les deux partenaires ?

Le lancement dans plusieurs mois du Model Y présenté il y a peu devrait relancer la croissance des ventes et donc la nécessité d’investir dans la Gigafactory. Le marché mondial des véhicules électriques est parcouru de soubresauts. La Chine souffle le chaud et le froid sur les ventes, tandis que d’autres marchés sont en forte demande (mais sur des volumes pas forcément équivalents).

Il est écrit que la vie de Tesla et de son partenaire japonais Panasonic ne sera pas un long fleuve tranquille.

Illustration : Tesla (la Gigafactory telle qu’elle devrait être à plein régime de production)

Poster un Commentaire

22 Commentaires sur "Tesla – Panasonic : gel de l’extension de la Gigafactory et autres investissements ?"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
SGL
Invité

Effectivement, c’est la première fois que j’apprends une chose vraiment inquiétante pour le développement futur de Tesla, ça depuis des dizaines de rumeurs de faillite en prévision.

georges
Invité

J’ai pas de crainte vu que des Tesla 100% autonome de niveau 8 rouleront sur Mars en 2024 avec les premiers colons humains arrivé grâce à Space X.
Et pour le vaisseau spatial 100% propulsé Tesla il faudra des batteries.
Cela plus le million de voitures et 250 000 camion 50t Tesla…., pour 2019 ou 2020. Et s’ils vendaient des batteries à VAG ?

Bref les annonces du patron ne sont pas toujours à prendre au sérieux.
Si j’étais lui je n’irai peut plus au Japon !

Malco
Invité
Plusieurs façons d’acceuillir la nouvelle: (1) La demande se casse la figure pour de bon (corrolaire, c’est la fin du rêve fumeux de Tesla), (2) Il y a de l’eau dans le gaz entre Tesla et Pana (soit Pana se barre et Tesla meurt, soit Tesla fait de meilleures batteries lui-même avec Maxwell et jette Pana) (3) Le marché n’est pas mûr, variable et imprévisible. Il faut de la flexibilité et c’est exactement ce qu’ils font. J’ajouterai que pour la GF3 Shangai il n’a à ma connaissance jamais été question d’un deal avec Pana. Je ne vois pas ce qui… Lire la suite >>
SGL
Invité

Et puis pour la GF3 Shangai, il a aussi les relations houleuses entre Trump et la Chine… Même si cela ne les concerne pas directement les deux camps ont leurs mots à dire sur le sujet.

SGL
Invité

…et donc, j’imagine que la GF4
Européenne doit avoir du plomb dans l’aile pour le moment.
Quel lieu aussi ? Pologne, Hongrie ou ex-RDA ?

Malco
Invité

Belgique!
Nan j’déconne. La dernière rumeur entendue parlait de l’ouest de l’Allemagne…

SGL
Invité

OK, merci.
Je mettais ça dans une zone ou les salaires devaient être peu importants.

zeboss
Invité

La dernière info en Allemagne était en Sarre, près de la frontière française…
L’unité d’assemblage Tesla pour l’Europe est au Pays bas…

wizz
Membre
dans un marché mature concurrentiel, les industriels iront là où il y aura le meilleur compromis entre le cout de production, le cout du transport et les éventuelles taxes. Les usines en Roumanie, en Hongrie, en Turquie, au Maroc… Mais ici, ce n’est que le début. Le cout d’achat de la voiture électrique est supérieur à celui de la voiture thermique, les empêchant de décoller dans les ventes. Il n’y a pas encore une concurrence acerbe entre les producteurs de batterie. Toute l’industrie autour de la voiture électrique ne dépend pas du comportement naturel du consommateur mais de la volonté… Lire la suite >>
Malco
Invité

Question de financement aussi. En Chine Tesla a obtenu du financement local, permettant de ne pas faire peser l’investissement sur le bilan ou la valorisation de TSLA.
En Europe, c’est un peu plus compliqué. Et le Brexit n’arrange pas ce genre de décision!

wpDiscuz