Accueil Proton Proton fait son entrée au Kenya avec l’assemblage de la Saga

Proton fait son entrée au Kenya avec l’assemblage de la Saga

0
8
PARTAGER

Proton, constructeur automobile public malais vient de faire son entrée sur le marché kenyan avec le premier lot d’assemblage de son offre automobile phare, la Proton Saga.

Proton a annoncé avoir expédié 30 unités de kits complètement démontés, qui seront assemblés localement par Simba Corporation.

Le Kenya veut développer son économie à l’international

L’opération a été annoncée par le haut-commissaire du Kenya en Malaisie, Francis Ndegwa Muhoro, en personne. Ce dernier a tenu à réaffirmer l’importance du programme de diplomatie économique internationale du Kenya, tout en encourageant de nouveaux investissements malais dans le pays.

Le Kenya : une porte d’entrée pour l’Afrique

Muhoro a tenu à préciser dans son allocution l’enjeu que constituait l’arrivée de Proton dans le pays. Selon lui, cela ne constitue pas seulement une entrée sur un marché de 51 millions de personnes, mais également une porte d’entrée vers un marché africain potentiel de 1,3 milliard de personnes.

Le Kenya : potentiel en tant que centre automobile d’Afrique de l’Est

Francis Ndegwa Muhoro a en outre souligné le potentiel du Kenya en tant que centre automobile d’Afrique de l’Est, région soutenue par une importante classe moyenne, un environnement commercial progressiste, un accès au marché régional et doté d’une expérience de l’assemblage automobile  avec notamment PSA et Volkswagen. Autant de points forts, qui – il l’espère – devrait permettre d’accroître les échanges entre les deux pays.

Proton étend son internationalisation

Le PDG adjoint de Proton, Datuk Radzaif Mohamed, a déclaré que cette décision permettrait de voir les produits du constructeur dans des endroits aussi divers que Bangkok, Islamabad, Le Caire et désormais, Nairobi.

La Saga Proton a été conceptualisée pour la première fois comme la «voiture nationale» de la Malaisie en 1979, et est aujourd’hui considérée comme un «symbole national». Saga »est un acronyme pour« Safety, Achievement, Greatness and Ability ». Parmi les différents modèles automobiles de la société, il s’agit de celui le plus ancien et le plus vendu de Proton.

Notre avis, par leblogauto.com

Pas de malaise pour la Malaisie qui étend peu à peu ses pions. Quant au Kenya, il pourrait bien devenir prochainement un élément clé de la percée des constructeurs en Afrique. Un marché d’importance alors que celui de l’Europe s’essouffle.

La Saga Proton est dotée quant à elle de sérieux atouts pour rentabiliser une production de masse, ne nécessitant pas de coûts de développements élevés. Un avantage certain alors que les constructeurs occidentaux doivent investir massivement pour  adapter leurs modèles aux nouvelles normes environnementales.  L’Afrique, la clé du succès ? Ou plutôt de la rentabilité ?

Sources : Proton

Poster un Commentaire

8 Commentaires sur "Proton fait son entrée au Kenya avec l’assemblage de la Saga"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
4aplat
Invité

Une sorte de Saga Africa donc !!!
C’est pas mieux que pas de malaise en Malaisie 😁😁

Jacques
Invité

Ou être malpoli à Tripoli 😅

panama
Invité

Bof, les Africains sont très pointilleux sur la robustesse de leurs voitures, les routes goudronnées en dehors des villes n’étant pas la norme.

elisabeth
Invité

certes, j’ai vu des Dacia au Sénégal qui ne tenaient pas le coup…

Heathcliff
Invité

Et encore, les Dacia sont des Volvo à coté des Proton, en termes de qualité de construction,

gilles
Invité

en Afrique, on va assembler et essayer d’équiper 1,3 milliard d’individus avec des autos basiques, loin d’être écologiquement corrects et chez nous sommes quelques centaines de millions à être condamnés à payer des malus exorbitants ou à rouler en chiotte électrique pour lutter contre le réchauffement climatique

wpDiscuz