Accueil Constructeurs chinois Wuling Victory, timide renouveau

Wuling Victory, timide renouveau

0
3
PARTAGER
Wuling Victory (2020)

Grand spécialiste du petit utilitaire et du monospace économique en Chine, Wuling souhaite monter en gamme, et s’internationaliser. Le monospace Wuling Victory est le première pierre de ce plan.

  • Premier modèle d’une série de 3 pour le « nouveau Wuling »
  • Vente en Chine puis export vers d’autres marchés

Marque du grand partenariat entre SAIC et GM, Wuling a débuté avec de petits utilitaires, comme le Sunshine ou le Rongguang. Cette expérience a ensuite donné naissance au monospace Hongguang. Un modèle 7/8 places très économique qui a longtemps été la voiture la plus vendue en Chine. Mais la marque souhaite à présent changer de dimension. Avec la fin de la « monoculture Hongguang » et une internationalisation de ses ventes.

Cela passe par une refonte de l’identité, qui semble prendre pour modèle celle de la marque sœur Baojun. Un nouveau logo donc (en fait juste un changement de couleur), un nouveau style pas forcément très original mais plus actuel, et des prestations qui montrent une certaine volonté de monter en gamme. Cela passe par la finition qui semble plus flatteuse, les équipements, ou encore les dimensions. Ce Wuling Victory mesure ainsi 4875 mm de long, 1880 mm de large et 1690 mm de haut pour un empattement de 2800 mm. Ce qui en fait l’un des modèles les plus encombrants proposés par SAIC-GM-Wuling.

La révolution n’est pas totale, puisqu’il s’agit encore d’un monospace. La spécialité maison et ici réalisé de façon fort classique. Pas d’allure semi-crossover ou d’excès de dynamisme forcé. Il adopte une configuration à 6 places, avec des rails intégrés au plancher pour les sièges grand confort du second rang, et des sièges du 3ème rang repliables sous le plancher.

Comme souvent pour les modèles chinois, pas de débauche de puissance, malgré les dimensions généreuses. Le Victory se contentera donc d’un 1.5 Turbo partagé avec d’autres modèles du groupe SAIC. Dont le cousin monospace Baojun RM-5 à bord duquel il développe 147 kW / 204 ch.

Notre avis, par leblogauto.com

Un changement de dimension, en montant en gamme, plus que d’identité. Le prochain modèle devrait être un SUV, et changera donc un peu plus nettement. Et permettra une réelle internationalisation. Car en tant que monospace, le Wuling Victory ne peut guère avoir de grande carrière en dehors des actuels marché de la marque, Chine et Indonésie. Et SAIC-GM-Wuling devrai veiller à la distinction entre ses deux marques Wuling et Baojun qui semblent toutes deux aller dans la même direction…

Poster un Commentaire

3 Commentaires sur "Wuling Victory, timide renouveau"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
AXSPORT
Invité

Super news……..

GREG
Invité

Marrant cet interieur rappelle fortement la nouvelle C4. Un peu triste que Citroen soit au niveau des chinois pour le design interieur.

SGL
Invité

Le design chinois n’est plus vraiment « péjoratif »

wpDiscuz