Accueil Aston Martin Aston Martin : son nom est Vanquish, Callum Vanquish 25

Aston Martin : son nom est Vanquish, Callum Vanquish 25

0
27
PARTAGER
Vanquish

9 mois après la révélation du projet mené par R-Reforged et entièrement approuvé par Aston Martin, la version de production de l’Aston Martin Vanquish Callum 25 est enfin là.

resculpter la bête

Cette résurrection de la belle anglaise, dont la 1ère génération fut produite entre 2001 et 2007 à un peu plus de 2500 unités, arrive avec plus de 350 changements de style, de matériaux et d’ingénierie par rapport à la Vanquish V12 originale, que Ian Callum a conçu alors qu’il travaillait pour la marque britannique. Directeur du design chez Jaguar pendant 20 ans, papa également de la Ford Escort Cosworth lors de sa période Ford, le designer écossais est devenu depuis 2019 indépendant et a créé son propre bureau de design et d’ingénierie.

Le maître d’ouvrage, c’est R-Reforged, une entité qui dépend de l’écurie suisse AF Racing, connue également pour sa structure R-Motorsport qui avait supervisé l’engagement des Aston Martin en DTM. La version finale de cette Vanquish 25 arrive après plus de 30.000 kms de tests sur les routes britanniques et sur le terrain d’essai Michelin à Ladoux, en France, afin de transformer la voiture en une GT « plus pratique et pertinente ». « Après un an d’accumulation de kilomètres dans notre prototype de développement, je suis convaincu que nous avons atteint les objectifs que nous nous sommes fixés d’une voiture très réactive mais souple», a déclaré Adam Donfrancesco, directeur de l’ingénierie de R-Reforged. « Il y avait la perception qu’une grande partie de ce que nous avions planifié était esthétique, mais la façon dont la voiture roule, marche, s’arrête et résonne est un tout sur lequel beaucoup de nos efforts se sont concentrés. »

Le soin du détail

Les améliorations sur cette Vanquish revisitée incluent une hauteur de caisse inférieure de 10 mm, des voies élargies de 60 mm et des pneus Michelin Pilot Sport spécifiques. Toutes les voitures sont également équipées de freins en carbone-céramique de plus grand diamètre ainsi que de nouvelles roues de 20 pouces. Chaque moteur V12 atmosphérique reçoit des changements de logiciel, d’arbre à cames et d’échappement pour augmenter sa puissance à environ 580 ch, contre 528 chevaux pour la Vanquish S de 2004. Une boite automatique à six vitesses est proposée en option.

La Vanquish de Ian Callum est toujours très reconnaissable mais possède de nombreux détails modernes. Le pare-chocs avant et la calandre ont un style nouveau, cette dernière étant plus grande, en deux parties, subtilement encadrée de fibre de carbone avec des barres horizontales plus proéminentes. Les feux avant et arrière sont désormais à LED et les anciens phares antibrouillard ronds (Callum les appelle « grenouilles») sont abandonnés au profit de prises d’air pour les freins avant plus gros. Les rétroviseurs extérieurs arborent aussi un nouveau design (« nous avons laissé tomber les vieux gants de boxe » dixit Callum) ainsi que de jolies jupes latérales incorporant un design à quatre encoches qui deviendront une caractéristique des futures voitures Callum. La partie arrière est revisitée avec des échappements intégrés dans un nouveau diffuseur carbone. Un thème fort qui traverse toute la voiture est motif de garniture que Callum appelle son «tartan abstrait». Il apparaît dans des endroits surprenants, telles que les prises d’air, les garnitures de porte et les grilles de haut-parleurs, mais aussi sur les panneaux de sièges et même les flancs des pneus ! Ce motif sera utilisé sur les voitures à l’avenir, comme une véritable signature du designer.

L’intérieur est entièrement réaménagé sur une nouvelle architecture, en mettant l’accent sur des matériaux et une exécution de haute qualité. Les nouveaux sièges avant adoptent un profil plus sportif et les minuscules sièges arrière ont été abandonnés au profit d’un meilleur logement pour les personnes à l’avant. L’infodivertissement au goût du jour fait son apparition sur la console centrale en carbone.

La société n’oublie pas évidemment l’offre de personnalisation, qui prévoit de proposer un nombre «infini» de couleurs de carrosserie, huit couleurs de garniture sur mesure, trois choix de roues de 20 pouces sur mesure et le choix de transmissions manuelle, automatique et semi-automatique. La Bridge of Weir Leather Company a été amenée à bord pour rembourrer l’intérieur, tandis que Mulberry a conçu un ensemble de bagages sur mesure.

Les clients peuvent mettre à niveau leur Vanquish existant ou avoir une source R-Reforged pour eux. Chaque voiture finie devrait coûter 550 000 £, soit un peu plus de 650.000 euros. La livraison des voitures  devrait commencer à la fin de cette année, les premiers modèles étant destinés aux clients en Europe et en Amérique latine. On attend toujours la fiche technique plus détaillée, notamment pour les performances !

« Il y a des choses sur la voiture que j’ai toujours voulu réparer», a précisé Ian Callum. « Maintenant, j’ai la chance». Les 25 élus aussi !

Source et image : R-Reforged, Callum

 

 

Poster un Commentaire

27 Commentaires sur "Aston Martin : son nom est Vanquish, Callum Vanquish 25"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
michouizi
Invité

Juste oui…

Invité

A l’heure où tout le monde ne pense que ESSE-SU-VAI, c’est bien de voir que quelques poignées « d’irreductibles gaulois » (ah non, ça marche pas, là) ont d’autres idées derrière la tête

Mwouais
Invité

Oui, mais même en aimant particulièrement la marque,je trouve cette chose plutôt ratée : sorte de grosseur par rapport à l’originelle, intérieur qui était déjà son défaut encore plus marqué… vraiment, comme une grosse erreur d’avoir commis ça.

Plutôt Singer ou Eagle ou alors une Type E lightweight.

Callum a fait quelque chose de bien (DB7 surtout comme coup d’essai, coup de maître) après il faut savoir s’arrêter apparemment.

SGL
Invité

Cela fait effectivement un peu « chant du cygne » .
Daté, bricolé pour essayer de faire mieux.
Mais en fin de compte, je cherche vraiment où est l’amélioration… Évidemment sauf peut-être pour le futur possesseur.
Mais cela m’étonnerait qu’elle fasse date.

SGL
Invité

Franchement, pour les personnes qui me tartinent de « -1 » je me demande quels seraient leurs arguments !? 😯
Les pauvres garçons …

gigi4lm
Invité

Bien d’accord, ce modèle n’apporte rien à l’original.

C Ghosn
Invité

l’arriere reprend les traits de la Viper en mois large. Les AB ronds faisaient partis de son charme.

Thibaut Emme
Admin

L’arrière reprend surtout les traits de la Vanquish 2001.
Leur intérieur est modernisé mais leur forme reste la même.

Nico
Invité
Si j avais 500 ou 1 million d euros à mettre dans une voiture, j aurai beaucoup de mal à choisir entre cette Vanquish, une Eagle, Singer ou une Equus en autres. Il semble avoir une nouvelle tendance qui consiste à revoir les icônes du passé et miser plus sur l élégance ( Jaguar, Aston et Ferrari pour sa Roma uniquement) que sur l efficacité aérodynamique et la performance “ too much” ( Ferrari Pour le reste de sa gamme et surtout Lambo sont dans cette categorie la). Certaines marques prestigieuses “ du passé “ devraient s y mettre ,… Lire la suite >>
Commandant Tour
Invité

probablement une des plus belles Aston de ces dernieres années en comparaison aux derniers modeles sans charme et too much (enfin dans l’air du temps, mais pas a mon gout tout simplement)

wpDiscuz