Accueil Volvo Volvo et Waymo s’associent dans les véhicules autonomes

Volvo et Waymo s’associent dans les véhicules autonomes

0
1
PARTAGER

Waymo et Volvo Cars ont annoncé jeudi s’associer dans le cadre d’un nouveau partenariat mondial. Objectif : développer en commun un véhicule électrique autonome.

Waymo partenaire mondial exclusif de Volvo dans la conduite autonome de Niveau 4

Waymo est le «partenaire mondial exclusif L4» de Volvo Car Group, ont annoncé jeudi les deux sociétés.

Cela signifie que Volvo intégrera la technologie de conduite autonome de Waymo, largement considérée comme l’une des meilleures au monde, dans une flotte de robots électriques qu’elle déploiera à terme. L’accord s’applique également aux deux sous-marques de Volvo, sa société de performance électrique Polestar et sa marque chinoise Lynk & Co.

«L4» est une référence à la classification de la Society of Automotive Engineers (SAE) pour les véhicules autonomes, communément appelée niveaux SAE, qui sont devenus la norme mondiale pour définir la conduite autonome.

Les véhicules de niveau 4 ou L4 peuvent fonctionner sans conducteur humain derrière le volant, mais uniquement dans un emplacement géographique spécifique et dans certaines conditions, comme par beau temps. Waymo possède des véhicules de niveau 4 en opération à l’extérieur de Phoenix, en Arizona.

Partage des tâches entre Waymo et Volvo

Waymo, unité d’Alphabet, a déclaré qu’il serait le partenaire mondial exclusif de Volvo Cars pour le développement de véhicules autonomes capables de fonctionner en toute sécurité sans procédure faisant intervenir le conducteur.

Waymo se concentrera sur l’intelligence artificielle et certains matériels, y compris les caméras, le lidar et le radar, pour le « pilote » automatisé. Volvo concevra et fabriquera les véhicules.

Waymo et Volvo n’ont toutefois pas précisé quand ni où ils prévoyaient de lancer leur nouveau véhicule.

Véhicule autonome conçu pour fonctionner en mode ride-hailing

Les deux partenaires ont précisé que le nouveau véhicule serait conçu pour fonctionner en mode ride-hailing (ride signifiant trajet et hail signifiant appeler). Cette fonctionnalité permet à l’utilisateur de commander son itinéraire en indiquant sa destination via une une application.

Grâce à un logiciel intelligent lancé en arrière plan, un algorithme permet de déterminer le véhicule qui est le plus proche à cet instant et le plus apte à inclure le trajet souhaité dans son itinéraire. Contrairement à un taxi, le « ride-hailing » n’implique pas un transport exclusif . Le ride-hailing autonome implique l’utilisation de véhicules sans conducteur, appelés robotaxis.

Partenariat entre Uber et Volvo en parallèle

Parallèlement Volvo a conclu un accord distinct avec Uber pour l’équiper en véhicules de transport en commun qu’Uber équipera pour fonctionner comme des véhicules autonomes. Volvo Cars continuera de livrer des véhicules à la firme US.

Le développement de la technologie des véhicules autonomes par Uber a été perturbé après qu’un véhicule Volvo autonome exploité par Uber a heurté et tué un piéton en Arizona en 2018.

Le constructeur automobile détient toujours un partenariat avec la division autonome d’Uber ; En 2019, les deux sociétés ont dévoilé une version autonome développée conjointement du SUV Volvo XC90.

Ces dernières semaines, Uber a été contraint de réduire ses charges et son personnel pour compenser les pertes de revenus dues à la crise du coronavirus. Le PDG Dara Khosrowshahi a déclaré qu’Uber était ouvert à l’utilisation de la technologie de ses concurrents.

Waymo a déclaré de son coté qu’il continuerait de travailler avec Fiat Chrysler, Jaguar Land Rover et l’alliance Renault-Nissan-Mitsubishi.

Notre avis, par leblogauto.com

L’accord entre Waymo et Volvo marque le retour de Waymo à son objectif initial de repenser l’apparence des véhicules autonomes. Depuis le retrait de sa voiture autonome Firefly en 2017, Waymo a modernisé son logiciel et ses capteurs dans des véhicules conventionnels tels que les mini-vans Chrysler Pacifica.

En début d’année, Waymo a levé 3 milliards de dollars lors de son premier round d’investissement extérieur.

Volvo prévoit quant à lui de lancer plusieurs véhicules électriques au cours des prochaines années, dont le XC40 Recharge et le Polestar 2.

Rappelons enfin qu’en 2017,   Waymo avait poursuivi Uber en justice, l’accusant d’avoir volé une partie de sa technologie de conduite autonome.
Les deux sociétés sont néanmoins parvenus à un accord suprise en 2018, 5 jours après le début du procès.

Désormais, Uber évalue l’opportunité de conclure un accord de licence avec Waymo ou d’apporter des modifications de conception à sa technologie de véhicule autonome, à la suite d’une enquête indépendante ayant révélé que certaines des concepts de Waymo étaient toujours utilisées par Uber.

Sources : Automotive News, Reuters, The Verge, Volvo, Waymo

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Volvo et Waymo s’associent dans les véhicules autonomes"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
retrouvé le retour
Invité

Dans quels buts ? Où ? Autoroutes doublés de rails physiques où rails virtuels ? quels types de flottes ? Il faudra louer ?

wpDiscuz