Accueil Super Formula Super Formula 2020 : Dernier test avant la naphtaline

Super Formula 2020 : Dernier test avant la naphtaline

88
0
PARTAGER
Super Formula Fuji Test 2020

La Super Formula a été la dernière série majeure à faire rouler officiellement ses autos lors d’un test à Fuji, avant que la situation sanitaire au Japon ne l’oblige à remiser les monoplaces en attendant des jours meilleurs.

Premières manches reportées

Comme le Super GT, la Super Formula a décidé de reporter ses manches de début de saison qui devaient se dérouler pour la première à Suzuka ce week-end, les 4 et 5 avril, pour la seconde à Fuji les 18 et 19 avril, et pour la troisième à Autopolis les 16 et 17 mai. Même sans état d’urgence, pas encore décrété, les appels du gouvernement à éviter les rassemblements et les restrictions sur les entrées dans le pays ont rendu la décision de reporter les épreuves était inévitable.

Test maintenu mais sans spectateurs

La situation n’étant pas encore hors de contrôle, la Super Formula a toutefois décidé de maintenir le test de Fuji qui a eu lieu les 24 ett 25 mars, sans spectateurs. Cette décision a engendré quelques réactions inconfortables mais tous les acteurs s’y sont pliés.

Depuis on malheureusement a appris que le manager de Jüri Vips, Marko Asmer, a été contaminé par le coronavirus, sans qu’il soit clair si la contamination a eu lieu avant, pendant ou après le test de Fuji. Par précaution, les membres du team Mugen présents lors du test sont entrés en isolation.

Plateau complet

Le plateau a vu, juste avant le test, ses derniers ajustements et est désormais complet. La dernière modification a concerné le remplacement de Pietro Fittipaldi, nommé pilote de réserve chez Haas F1, par le Brésilien Sergio Sette Camara, animateur du championnat de Formule 2.

Team Vantelin TOM’S (Toyota)

No1 Nick Cassidy

Le champion en titre s’est fait désirer et le baquet de la voiture no1 a longtemps été TBA. Le délai de l’annonce officielle était dû à des détails contractuels désormais résolus. Il est vrai que depuis son titre, l’étoile du jeune pilote Néo-zélandais, également champion de Super GT en 2017, n’a fait que briller plus fort. Ses exploits en Asian Le Mans Series et son très remarqué test en Formule E à Marrakech en font une des valeurs montantes du sport auto international, même si pour l’instant Toyota le garde sous le coude dans les séries nationales japonaises, préférant miser sur une autre star en devenir, Kenta Yamashita.

No36 Kazuki Nakajima

Le champion du monde WEC a connu une saison 2019 en demi-teinte en Super Formula, dans l’ombre de Cassidy. Pour cette saison, il a revu son calendrier pour ne conserver que le WEC et la Super Formula, se retirant du Super GT. Il faudra qu’il revienne au niveau de son coéquipier sous peine de voir sa réputation pâlir malgré ses résultats en WEC.

Kondo Racing (Toyota)

No3 Kenta Yamashita

Yamashita est la valeur montante du clan Toyota. Placé en LMP2 en WEC cette année, il est attendu dans le team officiel Toyota pour la saison 2020-2021. Il quitte lui aussi le Super GT pour s’y consacrer, ne conservant au Japon que son baquet en Super Formula. Après deux podiums dont une victoire à Autopolis en 2019, il devrait jouer les premiers rôles cette saison.

No4 Sacha Fenestraz

Le pilote Franco-argentin, net vainqueur du championnat de Formule 3 japonais 2019 et animateur du GT300 avec le Kondo Racing, est le transfert de l’année. On le voyait chez Nissan, mais c’est comme pilote Toyota qu’il arrive en Super GT chez TOM’S sur une Supra GT500 et en Super Formula chez Kondo.

Déjà très rapide lors du test de Super GT, il a de nouveau brillé lors de ce test de Super Formula à Fuji, terminant à la troisième place de la dernière session, meilleur rookie. Avec déjà l’expérience des circuits japonais et du milieu du sport auto local, il est destiné à de belles choses cette année.

Docomo Team Dandelion Racing (Honda)

No5 Naoki Yamamoto

Battu de peu par Cassidy en 2019 après le titre en 2018, Yamamoto est toujours le meilleur pilote Honda sans contestation. Toujours rapide, il a maintenant une grande expérience, et pourrait faire une belle carrière à l’international, s’il en avait l’envie. Ce n’est pas le cas, et il préfère se consacrer à ses championnats nationaux, un peu comme Satoshi Motoyama avant lui. Dommage, son test en F1 lors du Grand Prix du Japon la saison dernière était prometteur…

Il sera à nouveau cette saison un des favoris pour le titre en Super Formula.

No6 Nirei Fukuzumi

Nirei Fukuzumi entame sa seconde saison entière en Super Formula, où il a obtenu un podium en 2019. Auréolé de son titre de champion en Super GT GT300, il est à bonne école avec Yamamoto. Preuve de ses ambitions, il a terminé le test de Fuji avec le meilleur temps, mais la génération suivante de chez Honda est déjà sur ses talons.

Carrozzeria Team KCMG (Toyota)

No7 Kamui Kobayashi

Kobayashi est déjà à sa sixième saison de Super Formula. S’il fait des merveilles en WEC, ce n’est pas vraiment le cas dans la série monoplace, malgré ses exploits passés en F1. Toujours à la recherche d’une victoire, il a obtenu deux accessits en 2019, mais des erreurs répétées de son équipe ou de lui-même l’ont empêché de faire mieux.

Pour la première fois KCMG alignera deux voitures en 2020, suite à la disparition du team LeMans. Cela devrait leur permettre de progresser. Kobayashi saura-t-il en profiter ? Lors du test de Fuji, il n’a pas quitté le milieu de tableau.

No18 Yuji Kunimoto

Kunimoto est en phase descendante. Après un titre surprise avec Cerumo Inging en 2016, il n’a pas su rester au niveau jusqu’à une saison abyssale avec Kondo Racing l’année dernière. Il trouve refuge chez KCMG pour 2020, mais cela ne devrait pas changer grand chose pour lui.

Threebond Drago Corse (Honda)

No12 Tatiana Calderon

La surprise de l’avant-saison. Revenant en Super Formula, la structure de Ryo Michigami Drago Corse a signé avec la pilote de réserve d’Alfa Romeo, la Colombienne Tatiana Calderon. La pilote sort d’une saison de Formule 2 assez calamiteuse, suivant une saison de GP3 anonyme, et son arrivée en Super Formula a étonné.

Logiquement, elle n’a pas fait de miracle lors du test de Fuji, fermant la marche dans toutes les sessions, à deux secondes du meilleur temps, écart dont elle s’est déclarée… satisfaite. Comprenne qui pourra.

Rookie Racing (Toyota)

No14 Kazuya Oshima

Le valeureux Kazuya Oshima s’est retrouvé sans volant à la suite du départ du team LeMans. Ayant bien mérité de la patrie Toyota en décrochant le titre de Super GT 2019, son employeur pouvait difficilement le laisser sur le carreau, et a monté pour lui une structure sous le nom de Rookie Racing, émanation directe de Gazoo Racing.

Oshima n’a jamais fait de miracle en Super Formula, mais assure des résultats honnêtes. Mais avec un team sans expérience, il serait étonnant qu’il se retrouve aux avants-postes, et a fini le test de Fuji à la dix-huitième position.

Team Mugen (Honda)

No15 Jüri Vips

C’est le nominé Red Bull de l’année. La structure autrichienne utilise depuis Pierre Gasly la Super Formula comme une étape dans le cursus de ses pilotes juniors, mais reste impitoyable. La saison dernière, Dan Ticktum et Patricio O’Ward en ont fait les frais.

Le jeune Estonien arrive avec une bonne réputation obtenue en FIA Formule 3. Il a fait bonne figure pour sa seule course en Super Formula la saison dernière mais sera attendu au tournant cette saison, d’autant qu’il trouvera sur sa route d’autres rookies de talent.

No 16 Tomoki Nojiri

Tomoki Nojiri est un peu l’équivalent d’un Oshima, mais chez Honda. Solide mais sans le petit plus qui lui permettrait de jouer le championnat, il entame sa septième saison en Super Formula, après sa meilleure saison en 2019, avec une victoire à Suzuka. Il sera la première référence pour Vips.

Team Impul (Toyota)

No19 Yuhi Sekiguchi

Yuhi Sekiguchi semblait destiné à jouer le titre après deux belles saisons en 2016 et 2017, mais il manque de régularité. Toutefois, avec au moins une victoire par saison, il reste un des pilotes à suivre.

No20 Ryo Hirakawa

Vainqueur en Super Formula pour la première fois la saison dernière, Hirakawa semble maintenant doté d’une motivation supplémentaire vis-à-vis de son redoutable coéquipier. Durant le test de Fuji il a été constamment aux avant-postes, terminant avec le second temps.

Team JMS P.Mu/Cerumo Inging (Toyota)

No38 Hiroaki Ishiura

Double champion de la catégorie, Hiroaki Ishiura a eu une saison 2019 plutôt anonyme. Un problème de motivation ? Désormais membre-clé de Cerumo en plus de son rôle de pilote, il ne voit sans doute plus les choses de la même façon. Il rempile toutefois cette saison, peut-être sa dernière derrière le volant.

No39 Sho Tsuboi

Après une première saison qui l’a vu monter sur la seconde marche du podium à Fuji, Sho Tsuboi devra faire honneur à sa réputation de surdoué du clan Toyota. Il est à bonne école avec Ishiura, et devrait être capable de grimper dans la hiérarchie. Il n’a pas fait d’étincelle lors du test, terminant toutefois devant son chef de file.

B-Max Racing Team (Honda)

No50 Sergio Sette Camara

Arrivé de dernière minute en remplacement de Pietro Fittipaldi, le pilote brésilien se parque en Super Formula en attendant des jours meilleurs dans sa quête d’un baquet de F1. Valeur sûre en Formule 2, où il a terminé quatrième en 2019, il sera un bon point de référence pour les autres pilotes, même si le team B-Max n’a pas encore le bagage suffisant en Super Formula pour prétendre aux tout premiers rôles. Il a terminé le test de Fuji à la huitième position, dans les temps de Jüri Vips, une bonne performance pour lui qui découvrait le pays, le circuit, les pneus, le moteur et le châssis en même temps que l’équipe.

No51 Charles Milesi

Le jeune Français a une petite expérience du Japon où il a disputé une partie de la saison dernière en Formule 3, malheureusement sur la touche pour une bonne part de l’année sur blessure. Ayant montré quelques possibilités intéressantes, il grimpe directement en Super Formula, un choix audacieux puisque la marche à franchir est importante.

En retrait lors du test de Fuji, il n’était pas cependant aussi largué que Calderon. On lui souhaite de s’acclimater au plus vite et on suivra sa progression attentivement.

TCS Nakajima Racing (Honda)

No64 Tadasuke Makino

Comme Fukuzumi, Makino s’est replié sur le Japon après une campagne internationale non concluante. Il entame sa seconde saison avec le Nakajima Racing, ayant souffert de la comparaison l’année dernière face à Alex Palou, parti depuis en Indycar. Il devra se méfier à nouveau cette année, face à un rookie à fort potentiel.

No65 Toshiki Oyu

Oyu est le grand espoir de Honda. Après une saison en F3, il monte en grade et récupère un baquet chez Nakajima Racing, écurie en plein renouveau. Il aura pour tâche de faire de l’ombre à son coéquipier et à se confronter à Sacha Fenestraz, contre qui il s’est battu la saison dernière. Ne perdant pas de temps, il s’est illustré à Fuji avec le sixième chrono, troisième pilote Honda derrière Fukuzumi et Yamamoto.

Le second test à Suzuka ayant été annulé, les écuries de Super Formula ont rangé le matériel et ne devraient pas pouvoir le ressortir au moins jusqu’en juin pour le démarrage de la saison à Sugo, si la pandémie veut bien.

D’ici là, on retrouvera nombre de ces pilotes dans les courses en ligne.

Crédit photo : Fuji Speedway

Po.No.DriverEntrant / EngineBest TimeGapDelay
16Nirei FukuzumiDANDELION RACING
HONDA/M-TEC HR-417E
1’21.207202.283km/h
220Ryo HirakawaTEAM IMPUL
TOYOTA/TRD01F
1’21.4480.2410.241
34Sacha FenestrazKONDO RACING
TOYOTA/TRD01F
1’21.6420.1940.435
45Naoki YamamotoDANDELION RACING
HONDA/M-TEC HR-417E
1’21.6620.0200.455
519Yuhi SekiguchiTEAM IMPUL
TOYOTA/TRD01F
1’21.6760.0140.469
665Toshiki OyuTCS NAKAJIMA RACING
HONDA/M-TEC HR-417E
1’21.6910.0150.484
715Jüri VipsMUGEN
HONDA/M-TEC HR-417E
1’21.8190.1280.612
850Sergio Sette CamaraB-MAX RACING TEAM
HONDA/M-TEC HR-417E
1’21.8230.0040.616
964Tadasuke MakinoTCS NAKAJIMA RACING
HONDA/M-TEC HR-417E
1’21.8320.0090.625
107Kamui Kobayashicarrozzeria Team KCMG
TOYOTA/TRD 01F
1’21.9290.0970.722
111Nick CassidyVANTELIN TEAM TOM’S
TOYOTA/TRD 01F
1’22.0050.0760.798
1236Kazuki NakajimaVANTELIN TEAM TOM’S
TOYOTA/TRD01F
1’22.0430.0380.836
1339Sho TsuboiINGING MOTORSPORT
TOYOTA/TRD 01F
1’22.0770.0340.870
1416Tomoki NojiriMUGEN
HONDA/M-TEC HR-417E
1’22.2360.1591.029
1538Hiroaki IshiuraINGING MOTORSPORT
TOYOTA/TRD 01F
1’22.3200.0841.113
163Kenta YamashitaKONDO RACING
TOYOTA/TRD 01F
1’22.4460.1261.239
1718Yuji Kunimotocarrozzeria Team KCMG
TOYOTA/TRD 01F
1’22.4530.0071.246
1814Kazuya OshimaROOKIE Racing
TOYOTA/TRD 01F
1’22.7460.2931.539
1951Charles MilesiB-MAX RACING TEAM
HONDA/M-TEC HR-417E
1’22.8920.1461.685
2012Tatiana CalderónTHREEBOND DRAGO CORSE
HONDA/M-TEC HR-417E
1’23.4750.5832.268

 

 

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz