Accueil Constructeurs Termes d’automobile : Coupé ou Coach ?

Termes d’automobile : Coupé ou Coach ?

399
30
PARTAGER
Peugeot 406 Coupé
La Peugeot 406 Coupé n'en est pas un.

Le terme de « coupé » est désormais mis à toutes les sauces par les constructeurs. Sauf que derrière ce terme, se cache une carrosserie bien spécifique que l’on a tendance à oublier et confondre.

En matière de carrosserie automobile, tous les termes ou presque sont déclinés de l’hippomobile. Dans le grand dictionnaire de la carrosserie, on trouve des emprunts à d’autres domaines comme les « tonneaux », les « skiffs » (dérivé du nautisme), les « landaulets », les « limousines » ou les déclinaisons de « berline » : demi-berline, double berline, berline de voyage, etc.

Aujourd’hui, nous nous intéressons au coupé. Le coupé est à la base une voiture dont l’arrière est…coupé. Merci Captain Obvious ! Strict deux portes, le coupé a été rapidement dérivé en plusieurs modèles dont la « conduite coupé ». Il peut être à 2, 3, 4 ou 5 places. Quelle est la différence par rapport à un coach ? Et bien, le coupé se distingue de ce dernier par le fait qu’il n’y a que deux glaces latérales. Aussi, de nombreux « coupés » sont en fait des « coachs ».

Fouette, cocher !

D’où vient le nom « coach » ? En hippomobile, et plus tard en automobile, les termes sont très souvent soit français, soit anglais, quelques fois allemands. Ici en l’occurrence, c’est un terme anglais. Du temps des voitures tirées par des chevaux, un coach était en fait un carrosse fermé, à deux portes latérales. Il y avait aussi potentiellement une place de cocher à l’extérieur, sinon ce dernier conduisait l’attelage depuis l’un des chevaux. Le coupé de son côté, ou « berlingot » était à l’origine un carrosse à deux places, fortement raccourci.

Durant des années, les constructeurs de châssis et les carrossiers faisaient une vraie distinction entre les modèles coupés et les modèles coachs. Par exemple, la Peugeot 402 Coach à 4 vitres latérales (cf vente Artcurial de 2017) à contrario des variantes de carrossiers comme la 402 Coupé Darl’Mat Special Sport par Pourtout. Certains constructeurs officialisent les deux carrosseries comme Bugatti avec la Type 57 qui existe dans la magnifique version SC Atalante (coupé) ainsi qu’en Coach Ventoux. Cette version, officiellement reconnue par Bugatti était tout de même fait par Gangloff à Colmar).

Attention, certains carrossiers faisaient également des coupés à l’allure de cabriolets. C’était les « Faux-Cabriolet » ou fixed head cabriolet…cabriolet à toit fixe. Cela permettait de les différentier des « drophead coupé », des cabriolets deux vitres latérales. C’est par exemple le cas de la Citroën Traction 11B Faux Cabriolet. Comme quoi les termes absurdes en automobile ne datent pas d’hier. L’Amilcar Compound de 1937 (à la carrosserie aluminium) était un « coach faux cabriolet » comme on peut le voir ici.

Peugeot 402 Darl’Mat Special Sport par Marcel Pourtout (K. Pourtout)
Peugeot 402 Coach (Artcurial)

Reste-t-il de vrais coupés ?

Dans les dérivés du coach, on peut noter le break de chasse. Ce dernier a en effet 2 (enfin 3) portes et au moins 4 vitres latérales. Quant au coupé, on trouve de temps en temps le terme de « conduite coupé » dans laquelle les 2 ou 3 passagers conduits par un chauffeur prenaient place à l’arrière, sans vitre latérale. Claustrophobes s’abstenir. Certains constructeurs ont tenté de ruser en proposant des « coupés sans montant ». L’absence de montant milieu donnait à ces coachs l’illusion d’une seule vitre latérale.

Peu à peu, le « coach » a céder la place au « coupé » et même de simples voiture 3 portes sont devenues des coupés alors qu’à l’origine, il y avait bien un raccourcissement de la voiture. Si les coupés ou les coachs n’avaient, à la base, rien de sportifs, ils ont eu les faveurs des carrossiers pour des modèles « coupé sport » ou « coach sport ». Aussi, ces véhicules ont acquis peu à peu la réputation d’être de petits véhicules sportifs.

De nos jours, tout est « coupé » ou presque. Pour bénéficier de l’aura positive et sportive du coupé/coach, même des berlines, des sedans ou les SUV/crossovers tendances greffent ce mot dans leurs appellations. On arrive même à des oxymorons tels des « coupés quatre portes » ou leurs « shooting break 4 portes » dérivés.

Quant à savoir s’il reste sur le marché de vrais coupés : oui. Très peu, et souvent sportifs de petite série comme la Noble M600, la Bugatti Chiron ou la Ferrari LaFerrari par exemple.

Illustration : 1-Peugeot, 2-Gouden Koets (CC BY 2.0), 3-Kevin Pourtout (CC BY-SA 3.0), 4-Artcurial, 5-Ferrari

Poster un Commentaire

30 Commentaires sur "Termes d’automobile : Coupé ou Coach ?"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Bcbg
Invité

Intéressant,merci.

Michel
Invité

Renault avait fait la différence avec la R15 (coach) et la R17 (coupé )
La 104 ZS est un coach, mais elle avait l’appellation « coupé », je pense que depuis tous les modèles « 3 portes » sont dénommés « coupé »

Alex
Invité

Ah depuis que j’attend une série sur les appelations automobiles !
Merci Thibaut

Jdg
Invité

Et oui le marketing n’a pas de limite.
Et que dire du terme suv ? Des véhicules qui sont ni utilitaire ni sportif?

Guigoomber
Invité

Depuis que les services marketing se sont emparés du terme « coupé », même de gros Suv 5 portes sont devenus des « coupé ». On n’avait pas été autant pris pour des cons depuis la notion de « qualité perçue ».

wpDiscuz