Accueil Utilitaires UPS investit dans Arrival, et commande 10000 fourgons

UPS investit dans Arrival, et commande 10000 fourgons

1400
9
PARTAGER
UPS Arrival

La start-up britannique Arrival trouve un nouveau renfort de poids. Son partenaire UPS entre au capital, et ajoute en prime une importante commande. 10 000 fourgons vont ainsi intégrer la flotte en Europe et en Amérique du Nord.

  • Hyundai et Kia ont investit 100 millions dans Arrival
  • Amazon a effectué une commande de 100 000 chez Rivian en septembre

Deux semaines après l’entrée de Hyundai et Kia à son capital, Arrival trouve un nouvel investisseur de poids. UPS va donc investir un montant non précisé dans la start-up britannique qui développe des utilitaires électriques. UPS est déjà partenaire du développement depuis près de deux ans, et va donc plus loin.

Cet investissement est accompagné d’une commande massive. Ce sont 10 000 unités du petit fourgon de livraison développé par Arrival qui vont rejoindre la flotte d’UPS d’ici 2024. Ces véhicules seront destinés à l’Europe et à l’Amérique du Nord. UPS a indiqué avoir une option pour des volumes supplémentaires. Rappelons que dans une démarche similaire, mais d’amplitude différente, Amazon a investit dans Rivian, à qui il a commandé 100 000 fourgons.

Notre avis, par leblogauto.com

L’utilitaire passera lui aussi nécessairement à l’électrique. C’est encore plus vrai pour les services de livraison de proximité (« dernier kilomètre »). Mais face à une offre encore réduite de la part des grands constructeurs, les grands acteurs du secteur prennent les commandes. Jurisprudence DHL Deutsche Post / Streetscooter, voici donc Amazon et UPS acteurs de la production de leur propre flotte de véhicules électriques.

Poster un Commentaire

9 Commentaires sur "UPS investit dans Arrival, et commande 10000 fourgons"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
SGL
Invité

Au moins… pas de Lithium-Metal-Polymère faiseur de polémique ! 😉

gigi4lm
Invité

Curieux quand même que les grands constructeurs aient laissé ce marché prometteur à une poignée de start up.

Francois
Invité

Parce que les ventes aux pros sont peu ou pas rentables, les grands constructeurs préfèrent celles au détail, bien plus lucratives.

wizz
Membre
10000 ou 100000 unités, ça parait énorme pour nous, des simples particuliers. Mais pour un industriel, pour un constructeur, c’est peanut. A titre de comparaison, l’usine Sevelsud de Fiat-PSA est proche de 300000 unités par an pour la production des Boxer ou Ducato. Les constructeurs conventionnels font des timides tentatives (à moindre cout) pour l’adaptation de leur modèle thermique, en attendant un fort retournement du marché. Quant aux ventes pro ou particuliers, lorsque c’est à très faible échelle, ça ne change rien. Par exemple, la conception du moteur hybride, le développement, sa production, ainsi que le développement du véhicule, ça… Lire la suite >>
Gilles L.
Invité

On ne parle pas ici de production mais d’un contrat de vente passé avec une entreprise de livraison. C’est un beau marché, me semble-t-il.

wizz
Membre

Pour ces start up, pour Rivian et autres, ces commandes représentent quasiment leur production historique. Et donc à ce stade, vendre 100000 véhicules à une entreprise ou à autant de particuliers, ça ne changera pas grande chose (ps: si jamais les choses en restent là pour ces start up)

Ces méga contrats pour ces start up, c’est avant tout une vitrine marketing par la suite, façon « gemey maybeline, number one aux USA… »

Irma
Invité

Grille pain façon maousse costaud ??
Ok aucun intérêt. 800 kg de batteries ?? On marche sur la tête.
Sinon pour les amateurs de bagnoles c les 100 ans de mazda aujourd hui. 😀😀😀

wizz
Membre
Amazon, UPS, Fedex et autres brassent un énorme volume de marchandise (et de clients). Et donc statistiquement, pour une faible superficie, il y aurait suffisamment de clients chaque jour pour occuper un véhicule de livraison. Le véhicule en question chargerait donc la marchandise depuis le dépot central, foncerait sur 50km pour atteindre sa zone de livraison du jour, puis fera des petits sauts de quelques centaines de mètres entre chaque client si en zone pavillonaire, voire quelques dizaines de mètres si zone urbaine immeuble Donc soit on laisse le moteur thermique tourner constamment, et ça coutera une blinde en budget… Lire la suite >>
Invité

C’est même probablement l’une des utilisations les plus intelligentes !

wpDiscuz