Accueil Nissan Nissan dément vouloir quitter la Corée du Sud

Nissan dément vouloir quitter la Corée du Sud

526
0
PARTAGER

Pas de fumée sans feu ? L’unité sud coréenne de Nissan a démenti lundi une rumeur de presse laissant entendre que le constructeur pourrait quitter le pays. Un démenti qui a mis tout de même près de trois semaines à voir le jour ….

Rumeur de départ

Le Financial Times avait indiqué au début du mois de septembre que Nissan envisageait de quitter la Corée du Sud, les tensions politiques et commerciales entre Tokyo et Séoul ayant entraîné une baisse des ventes de produits japonais dans le pays voisin.

Citant des personnes au courant des réflexions de l’entreprise, Toyota figurerait en effet parmi les plus constructeurs les plus durement touchés par l’escalade des relations diplomatiques et commerciales entre les deux pays.

La Corée du sud, un marché stratégique selon les termes mêmes de Nissan

« Nous indiquons clairement que Nissan Korea poursuivra ses activités en Corée du Sud, un marché stratégiquement important », a déclaré Nissan Korea.

Réorganisation des opérations de Nissan Korea

Nissan Korea a également déclaré qu’il allait surmonter les « difficultés » en réorganisant ses opérations en Corée.

Précisons que les ventes de voitures japonaises en Corée du Sud ont été réduites de plus de moitié en août en valeur glissante, une vague de colère publique s’étant canalisée vers le boycott des produits japonais.

Les relations bilatérales entre le Japon et la Corée du Sud se sont détériorées depuis l’année dernière après qu’un tribunal sud-coréen a ordonné à des sociétés japonaises d’indemniser les victimes du travail forcé pendant la seconde guerre mondiale.

Selon la Korea Association Importers & Distributors Association, les ventes annuelles du constructeur en Corée du Sud n’avoisinent que quelques milliers. Nissan n’aurait même vendu que 58 véhicules en Corée du Sud en aout 2019, soit une baisse de 88% par rapport à la même période 2018.

Vers un retrait d’Infiniti de plusieurs marchés ?

Selon le Financial Times, reprenant des sources proches du dossier, Nissan réfléchit actuellement sur une refonte plus large de ses activités mondiales qui pourrait également entraîner le retrait de la marque haut de gamme Infiniti de plusieurs marchés.

L’avis de Leblogauto.com

Ce démenti intervient également en parallèle de l’annonce de Renault Samsung Motors ( RSM) indiquant qu’il allait réduire sa production, une mesure induite notamment par une baisse des allocations fournies par Nissan en vue d’assembler le Roque.

Nissan analyse depuis plusieurs mois si elle devrait continuer à vendre des véhicules en Corée du Sud, mais les discussions se sont considérablement accélérées à mesure que les relations entre Tokyo et Séoul se détérioraient.

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz