Accueil WRC WRC 2019 – Finlande : Ott Tänäk intraitable

WRC 2019 – Finlande : Ott Tänäk intraitable

875
7
PARTAGER
Tanak Yaris

Victoire plus la Power Stage, l’Estonien ne pouvait pas conjurer le sort de la Sardaigne d’une meilleure façon. Clairement au-dessus de ses rivaux en vitesse, le pilote Toyota conforte son statut de favori au championnat.

1ère journée : Toyota impose le rythme, Lappi résiste

Après une première super-spéciale le jeudi soir remportée par Thierry Neuville, Toyota impose sa marque lors du premier passage de la journée, avec 5 scratchs sur 5 ! En dépit de sa position désavantageuse d’ouvreur, Ott Tänäk mène de 5 secondes devant ses équipiers Latvala et Meeke. Le local Lappi (Citröen) devance un étonnant Breen (Hyundai) et Ogier, alors que Neuville n’est que 8e, déjà relégué à 23 secondes.

L’après-midi, le parcours plus cassant complique un peu la tâche de Tänäk, ce qui permet à Latvala de se mettre en valeur avec 3 scratchs et une positon de leader. Les écarts sont ressérés puisque le finlandais ne devance Meeke que 1″2, tandis que Lappi s’est intercalé entre l’irlandais et Tanak pour quelques dixièmes seulement. Breen se maintient 5e devant Mikkelsen et Ogier, Neuville reste en retrait 8e.

2e jour : Tänäk seul, Meeke et Latvala à la faute

L’ES 14 fait enrager Tomi Makinen. Certes, Tänäk s’envole en tête, mais Latvala prend trop vite une courbe, subit une touchette et une crevaison qui le relègue à 13″. Pis, Kris Meeke doit abandonner après une touchette ayant endommagé sa suspension. Lappi (Citroën) reste menaçant, ne concédant que 2″3 à Latvala. Derrière, les écarts s’accentuent avec Mikkelsen à 39″7, qui a pris le dessus sur Breen, tout comme Ogier. Neuville est presque à une minute désormais.

Makinen ne décolérait pas : « « Je crois que Kris et Jari-Matti ont tous deux oublié quel était l’objectif pour ce rallye (…) N’essayez pas de suivre Ott. Concentrez-vous sur votre pilotage’. Mais ils ont sanglé leur casque et sont entrés dans la lutte, ils ont tout oublié ».

L’après-midi, Tänäk conforte sa position, mais Lappi pointe désormais 2e à 16 secondes, affichant donc un rythme quasiment équivalent à l’estonien. Le pilote Citroën passe devant Latvala, sans doute refroidi par sa crevaison et désireux de satisfaire Makinen en ramenant des points constructeurs. Derrière, c’est toujours très serré entre Mikkelsen, Ogier et Breen.

3e jour : Tänäk enfonce le clou

L’estonien parachève son succès, son 10e en carrière, avec une victoire dans la Power stage qui lui permet de faire un carton plein de 30 points. Esapekka Lappi, 2e à 25″, signe une belle performance sur ses terres et devance son compatriote Latvala. Le vétéran finlandais ramène des points, contrairement à Kris Meeke qui, reparti en Rally2, est encore sorti de la route.

Andreas Mikkelsen remporte la bataille de la 4e place devant Sebastien Ogier et Thierry Neuville, qui a bénéficié d’une pénalité volontaire de Craig Breen (pointage en retard) pour récupérer la 6e place. Mais c’est un rallye à oublier pour le belge, qui n’a jamais été dans le coup.

9e, Kalle Rovanpera (Skoda) remporte le WRC 2. De bon augure alors que les rumeurs l’envoient chez Toyota l’an prochain.

Championnat

Avec ce 4e succès 2019, Ott Tänäk se donne de l’air, en comptant désormais 22 points d’avance sur Ogier et 25 points sur Neuville. C’est clairement le favori pour le titre. Toyota fait aussi un rapproché au classement constructeur par rapport à Hyundai, qui sauve bien les meubles avec Mikkelsen.

Le rallye de Finlande pourrait peser lourd pour les transferts 2020, notamment chez Toyota qui perd bêtement des points constructeurs alors que la Yaris est quand même un cran au-dessus de la concurrence. La nouvelle bévue de Meeke risque de fragiliser son volant, mais Tänäk détient la clé du marché des transferts, puisque M-Sport le courtise pour rebâtir son équipe autour de lui.

 

Images : Toyota Gazoo, WRC

Poster un Commentaire

7 Commentaires sur "WRC 2019 – Finlande : Ott Tänäk intraitable"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
lataupe2B
Invité

Ça va être dur pour Ogier de garder sa couronne. Mais il ne lâchera rien . Ce sent quand même la fin d’une époque et pas de français susceptible de prendre la relève en 2021

labradaauto
Invité

Après Ogier, Neuville, c’est l’Estonien qui a dans la tête la plus grande pointe de vitesse…et ça passe, puisque le pilote remporte des victoires. il a le feeling. Makinen a raison, mais du mal à calmer le jeu dans le team. Tous savent que c’est l’adhérence précaire qui fait voir au grand jour le talent des plus rapides, car les bolides sont à un poil près identiques. On l’avait vu l’an passé Ott Tanak et la toyota: des fusées .

r.burns
Invité

C’est clair pour Citroën… le mauvais cheval

Rsa02
Invité
Pour l’instant, je vois mal Citroën et Hyundai refaire leur retard. Ogier reste un peu en retrait cette année mais a toujours une part de « chance ». Il sera surement le dauphin. Neuville semble moins bien performer personnellement depuis son crash et sa voiture en retrait n’aide pas. Ses coéquipiers se réveillent heureusement pour ne pas être décroché pour la deuxième place mondiale. Il a raté le coche l’année dernière. Tanak va continuer a progresser grâce à la confiance en sa voiture. La plus performante mais peut-être pas encore la plus fiable. En tout cas, ouvrir ne le dérange pas autant… Lire la suite >>
mko
Invité

J’espère pour Ogier qu’il ne va pas rompre la traduction d’un français champion du monde des rallyes depuis 2004 !!!!
Si honte à lui cela fera tache
LoL

wpDiscuz