Accueil Ecologie Essai Lexus UX 250h 178 ch

Essai Lexus UX 250h 178 ch

2147
13
PARTAGER

Après ses grands SUV et ses berlines luxueuses, Lexus nous dégaine le petit UX 250h. Ce « petit » crossover hybride s’immisce ainsi sur un segment de marché sur lequel la marque n’était pas présente. On l’a essayé dans les environs de Barcelone en Espagne.

Un design typique maison

Lexus fait partie de ses marques que l’on reconnaît désormais chaque fois que l’on croise un de ses modèles. Car le style maison se distingue particulièrement au milieu du flot de la circulation. Ainsi on note aisément l’incomparable calandre massive et les traits ciselés de la carrosserie.

Il mesure tout de même 4,50 m, mais ne manque pas de se donner des airs de sportive du futur. Ses ailes généreuses, ses portes découpées à la serpe… vous aurez du mal à trouver une ligne horizontale quelque part. Il se raccorde parfaitement au dessin des IS, LS ou dernier RX. Pas de quoi choquer les afficionados.

Un coffre trop petit

A bord non plus d’ailleurs, avec une présentation et une instrumentation typiquement Lexus. Certains aiment, d’autres détestent. Il nous paraît plutôt moderne, à l’image du large écran de navigation et des compteurs numériques. Dans notre finition haut de gamme, l’impression de luxe futuriste fonctionne.

Sur la banquette on trouve sa place. En revanche la chute prononcée du pavillon vient barrer la vue. En outre les poignées de maintien à l’arrière étrangement situées au niveau de la tête ont un intérêt limité. L’autre grief se situe au niveau du coffre, Lexus n’ayant pas réussi à faire rimer design et grande capacité en la matière. Seulement 300 litres, soit autant, voire moins qu’une bonne citadine du moment.

Transmission hybride performante

Lexus s’avère reconnu comme le spécialiste premium de l’hybride. Quand on pense à la marque, le mot hybride vient quasiment tout de suite après. Ses 178 chevaux autorisent de bonnes performances, avec notamment un 0 à 100 km/h chronométré en 8,5 secondes. Et cela dans un silence bien maitrisé, participant à l’impression de confort générale.

Ici la boite CVT, le grief principal des modèles hybrides du groupe Toyota, n’a toujours pas inventé la magie. Le moteur s’emballe de manière surprenante quand on enfonce l’accélérateur, mais toutefois le phénomène apparaît bien moins désagréable. On reste toujours en dessous d’une transmission automatique classique ou à double-embrayage, mais on n’en souffre pas au quotidien.

Une consommation bien maitrisée

L’UX 250h repose sur la plateforme du C-HR. Le gros du poids étant placé au plus bas, le comportement en profite. Il se montre ainsi plutôt stable, avec des mouvements de caisses bien contenus. Toutefois l’amortissement privilégie plutôt le bien-être à bord, en filtrant notamment au mieux les irrégularités de la route. Le dynamisme ne se voit ainsi pas trop sacrifié au bénéfice du confort.

Néanmoins un Peugeot 3008, l’une des meilleures références du segment, offre un agrément largement supérieur, avec un compromis mieux géré. En revanche l’UX 250h réconcilie avec les consommations, notamment en agglomération où on navigue dans les 5 litres voire moins. Un chiffre inatteignable dans la vie réelle pour ses concurrents purement thermiques.

Dès 36 490 €

En termes de tarifs, au regard de la puissance, l’UX s’avère plus abordable que des concurrents thermiques comme le BMW X1 par exemple. En haut de gamme le japonais flirte tout de même avec les 55 000 euros. Lexus propose ainsi une belle vision d’un SUV compact, cependant la position aux places arrière et la faible contenance du coffre peut poser question.

+ ON AIME
  •  Design
  • Consommation maitrisée
  • Performances
ON AIME MOINS
  • Capacité du coffre
  • Poignées de maintien à l’arrière inutile
  • CVT

 

Lexus UX 250h
Prix (à partir de) 36 490 €
Prix du modèle essayé 54 990 €
Moteur
Type et implantation 4 cylindres ess. + élec.
Cylindrée (cm3)  1 987
Puissance (kW/ch) 130 / 178
Couple (Nm)  180 (therm.) + 202 (élec.)
Transmission
Roues motrices  Intégrale
Boîte de vitesses  CVT
Châssis
Suspension avant  Type McPherson
Suspension arrière Multibras
Freins à disques
Jantes et pneus 225/50 R18
Performances
Vitesse maximale (km/h)  177
0 à 100 km/h (s)  8,7
Consommation (jantes 18 pouces)
Cycle urbain (l/100 km)
Cycle extra-urbain (l/100 km)  –
Cycle mixte (l/100 km) 4,5 – 4,8
CO2 (g/km) 106 – 114
Dimensions
Longueur (mm)  4 495
Largeur (mm)  1 840
Hauteur (mm)  1 540
Empattement (mm) 2 640
Volume de coffre (l)  300
Réservoir (l)  43
Masse à vide (kg) 1 680


Illustrations : Le Blog Auto

Poster un Commentaire

13 Commentaires sur "Essai Lexus UX 250h 178 ch"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
zeboss
Invité

cuir rouge, intérieur noir, tableau de bord à 2 niveaux..
Ça me rappelle quelque chose…
Sinon c’est Toyota qui copie sur le Rav ou c’est Lexus qui déteint ?

panama
Invité

Du vrai Premium en tout cas. La place disponible ? Bof c’est une voiture de retraités urbains alors who cares ?
Les clients Lexus sont très fidèles à leur marque car c’est le zéro soucis assuré.
Prix salé rattrapé par un entretien très léger (hybride).

amiral_sub
Invité

et une consommation modérée

Invité

De profil, elle me rappelles la Yaris 2020 … qui n’est qu’une Mazda 2 recarrossée !

Neutre
Invité

La Mazda Yaris est un model uniquement pour les marché americain… la Yaris 2020 europe n’a toujours pas été vue

Verslefutur
Invité

« Ici la boite CVT, le grief principal des modèles hybrides du groupe Toyota, n’a toujours pas inventé la magie »
En partant de ce principe, la seule magie reste le 100% électrique qui offre une accélération constante sans bruit, ni à-coup.

TNZ
Invité

Pas d’accord, la magie absente est la maîtrise du CVT par les essayeurs auto. Tant qu’ils continueront de tester à l’oreille, le CVT ne sera jamais utilisé au meilleur de son rendement.
Mais pour ça, faut accepter de se remettre en cause alors qu’on est JOURNALISTE AUTOMOBILE et qu’on on connaît tout sur tout mieux que le tone.

Invité

La plate-forme ne serait pas plutôt celle du rav4 ?

Guill
Invité

Non, c’est ici la TNGA-C.
Ce sera le prochain NX qui reprendra la TNGA-K du Rav4.

TNZ
Invité

Avec une motorisation de 178 ch (preseque 180) … ça ressemble à la version SUV à la sauce Lexus de la nouvelle corolla 😉

wpDiscuz