Accueil Smart Départ d’Amérique du nord : où va smart ?

Départ d’Amérique du nord : où va smart ?

889
12
PARTAGER

Smart va faire ses adieux à l’Amérique du nord. La marque vit une période de transition et va devoir se réinventer ou mourir.

Selon la maison mère Daimler, les micro ou mini-voitures n’ont plus la cote. Difficile, sur de petits volumes, de rentabiliser des véhicules qui coûtent de plus en plus cher à fabriquer. Mais, également cher à rendre compatibles avec des normes environnementales draconiennes.

Il est vrai que smart ne vend « rien » aux Etats-Unis (moins de 2000 voitures en 2018) ou au Canada et le départ sera plus symbolique qu’autre chose. Il n’empêche, c’est un drôle de symbole. En effet, smart a décidé de passer entièrement à l’électrique, mais ce qui pourrait être le symbole de la mobilité urbaine et péri-urbaine intelligente (petite, 2 ou 4 places, électrique, etc.) peine à convaincre.

Une smart chinoise, électrique, convaincante ?

Ne sachant plus trop quoi faire avec sa filiale, Daimler a signé une co-entreprise avec Geely pour la construction de la prochaine génération de smart, en Chine. Selon Mercedes, le salut, électrique, de la marque smart passe donc par la Chine (pour le marché essentiel aussi ?). Reste à savoir si une smart électrique, fabriquée en Chine puis importée, réussira à se vendre en Europe. A moins que Daimler n’annonce aussi prochainement la fin de la commercialisation en Europe, et avec, la « fin » de smart ?

Pour les USA, les voitures électriques du groupe Daimler seront donc exclusivement les Mercedes « EQ », pas forcément plus « écologiques » idéologiquement parlant qu’une smart fortwo, mini puce des villes. Les propriétaires actuels de smart en Amérique du nord pourront continuer de les faire entretenir et réparer dans le réseau Mercedes.

Poster un Commentaire

12 Commentaires sur "Départ d’Amérique du nord : où va smart ?"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Thomas
Invité

Les Américains(et Canadiens) ne veulent pas d’une Twingo…ça vous étonne ?? 😀

Bcbg
Invité

Ils achètent bien des vw…

Francois
Invité

Pas autant que ça, le « Volkswagen local » (entendre qui fait des bagnoles réputées fiables qui se vendent beaucoup) s’appelle Toyota ou Honda.

wizz
Membre
Quelques années avant 2008, l’économie américaine tournait à plein pot grâce au boom de l’immobilier. L’essence était à des prix dérisoires, en dessous de 1.50$…par galon (3.8 litres). Dans de telles conditions, qui s’en soucie. Tous en Hummer… Puis le pétrole avait atteint 150$. Rouler en Hummer devient difficile, surtout lorsqu’on a un kilométrage annuel à l’américaine. Et puis aussi, le boom de l’immobilier fut en réalité une bulle spéculative qui a fini par faire pschittt. Alors les ventes du Hummer plongeaient, jusqu’à mettre la clé sous la porte. Et étonnement, les ventes de la Prius grimpaient http://carsalesbase.com/us-car-sales-data/toyota/toyota-prius/ De nos… Lire la suite >>
AXSPORT
Invité

Et ?

wizz
Membre

et???

et ça veut dire qu’il suffirait une petite crise économique (genre la bulle spéculative sur la dette étudiantine américaine) et/ou un pétrole de nouveau très cher, et les Américains regarderont les petites voitures autrement…

Guill
Invité

De là à considérer Smart?

C’est juste qu’elle est arrivée aux US en 2008 (sa meilleure année). Mais les ventes se sont très vite écroulées.

wizz
Membre

Smart, automobilistes USA…

Pour le moment, c’est non
Une petite crise passagère, non plus.
En revanche, une baisse durable de l’activité économique, ça peut changer pas mal la mentalité des gens, de gré et surement de force. Entre le niveau de l’économie d’aujourd’hui et celui des lendemains de 1929, on peut se retrouver quelque part entre ces 2 limites, pour une durée plus ou moins longue, ou très longue (à cette différence près est que le pétrole était abondant dans ces années 30-40-50-60, et de moins en moins en ce qui concerne nos prochaines années, nos prochaines décennies)

wizz
Membre
http://www.autonews.fr/actualite/diesel-moins-cher-prix-monde-82409 https://www.businessinsider.fr/venezuela-boite-de-thon-prix-litres-dessence-inflation-petrole/ Lorsqu’on a un pouvoir d’achat en berne, très faible, mais qu’on peut avoir une essence pas chère, ou à un prix dérisoire, alors on va acheter une très vieille voiture (de toute façon, un Vénézuélien ne peut pas acheter autre). Une voiture genre les vieilles Mercedes 290D, ou encore mieux en essence (moins sensible à l’usure des segments, à la compression du moteur), voire un big block américain. Même si la consommation (déjà gargantuesque au départ) double, triple, quelle importance… Lorsqu’on a un pouvoir d’achat en berne, MAIS que le pétrole est rare et/ou très cher, alors on… Lire la suite >>
lacomete
Invité

La chine ! puis la marque va y etre revendue dans quelque temps.

Arapao
Invité

Après Maybach, marque de luxe, le groupe Daimler abandonne sa marque Smart… Ne restera plus que Mercedes-Benz.

zeboss
Invité

sans compter qu’ils peuvent aussi retirer Benz pour faire des éconocroks…
ps : humour…

wpDiscuz