Accueil Smart Daimler et Geely trouvent un accord : smart germano-chinois

Daimler et Geely trouvent un accord : smart germano-chinois

705
4
PARTAGER
Daimler and Geely joint venture smart

On avait déjà officiellement appris que l’usine de Hambach allait arrêter de produire des smart. Désormais c’est officiel, smart est devenu à moitié chinois pour survivre.

L’un des soucis de smart, c’est son faible volume qui ne permet pas d’amortir facilement les coûts de R&D. C’est aussi des normes thermiques de plus en plus draconiennes qui poussent la marque vers le tout électrique. Si les générations actuelles de smart ont été développées en collaboration avec Renault (la Twingo pour le constructeur au losange NDLR), la prochaine semblait ne pas pouvoir rester seule en Europe.

Désormais, Smart est détenu à 50% par Geely et 50% par Daimler. Officiellement, cela va permettre à smart de devenir une marque mondiale, électrique, et « de gagner en expertise partagée dans la fabrication, l’ingénierie et le design de la part des deux groupes » selon le communiqué.

Cela va surtout permettre à Daimler de faire baisser énormément les coûts de fabrication de la puce des villes qui se veut devenir un leader des véhicules électriques premiums (sic.). En conséquence, plus de smart à Hambach pour la fortwo. Direction la Chine avec une usine construite spécialement pour assembler la future nouvelle génération de smart, et ses cousines Geely. Objectif 2022 !

Objectif Chine…et le reste du monde peut-être aussi

Dieter Zetsche ne s’en cache pas, le marché visé désormais par smart, c’est la Chine ! Et pour le reste du monde, si les clients en veulent toujours, il devrait y en avoir un peu quand même.

Techniquement, on sait déjà que la Joint Venture entre Geely et Daimler sera chapeauté par un bureau de 6 directeurs exécutifs. Côté Daimler, ce seront Hubertus Troska, membre du bureau de Daimler, en charge de « Greater China », de Britta Seeger, membre du bureau de Daimler et en charge du marketing et des ventes des Mercedes, ainsi que Markus Schäfer, membre du bureau de Mercedes et responsable de la R&D de Mercedes.

Pour Gelly, ce seront Li Shufu, le président du holding Geely, le Président et DG de Geely Auto Group, An Conghui, ainsi que le Vice-Président exécutif du holding Geely et directeur financier, Daniel Donghui Li.

Le design ne devrait pas trop changer puisqu’il sera géré par Mercedes-Benz. La partie technique reviendra à Geely. En revanche, une voiture du segment B est annoncée. Cette « sous-compacte » devrait donc être 50 cm plus longue (au moins) qu’une smart forfour. Une révolution de plus pour smart, née Swatchmobile sous l’impulsion de Nicolas Hayek, patron de l’horloger Swatch.

Une mobilité de 4 m de long, même électrique, est-elle toujours une mobilité « intelligente » ? Vous avez 4 heures.

Illustration : Daimler (de gauche à droite : An Conghiu, Li Shufu, Geely, Dieter Zetsche, Ola Källenius.

Poster un Commentaire

4 Commentaires sur "Daimler et Geely trouvent un accord : smart germano-chinois"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
AQW
Invité

Quid du niveau CO2 pour Daimler ?
Avec un baisse de Smart, ça ne va pas les aider.

Quid des coopérations avec Renault ?

Gautier Bottet
Editor

Daimler continuera probablement à consolider la marque Smart dans ses ventes, et son CAFE…

Ddd
Invité

Je présume que les futur Smart sera étudié chez CEVT, à Goteborg, en Suède?

wpDiscuz