Accueil Ferrari F1 2019 : chez Ferrari on empile les pilotes de simulateur

F1 2019 : chez Ferrari on empile les pilotes de simulateur

909
1
PARTAGER
Ferrari_Winnow

Ils ne seront pas moins de 4 pilotes à être dans le simulateur de la scuderia Ferrari en 2019. Dernier annoncé, Brendon Hartley, viré de Toro Rosso.

Hartley rejoint Antonio Fuoco, Davide Rigon et Pascal Wehrlein. Fuoco, 22 ans, était membre de la Ferrari Driver Academy. Il a déjà participé à des essais pour Ferrari mais passe désormais dans le simulateur. Rigon, 32 ans, pour sa part est dans le simulateur Ferrari depuis plus de 5 ans tout en pilotant en GT pour Ferrari.

Enfin Wehrlein, 24 ans, est un peu comme Hartley, 29 ans, livré à lui-même après avoir été couvé par Mercedes, l’Allemand a décidé de résilier son contrat avec la firme à l’étoile pour mieux rebondir ailleurs. Est-ce que ce sera Ferrari qui l’aidera ? Pas sûr.

Rôle ingrat, dans l’ombre

Hartley quitte donc le giron Red Bull qui l’avait repris après l’avoir déjà « jeté » une première fois. Sur un siège éjectable dans la Toro Rosso, il n’a pas su convaincre. Chez Ferrari, il aura donc pour mission de valider certaines solutions via le simulateur et de préparer les GP. Pour autant, cela ne devrait pas leur re-ouvrir les portes d’une place de titulaire. Les derniers pilotes de simulateur de Ferrari n’ont jamais retrouvé un baquet en course de F1.

« Notre équipe a choisi 4 pilotes au talent incontestable, qui possèdent un ressenti inné, avec une grosse compréhension des voitures de course et des circuits. Ce sont exactement les qualités requises dans le rôle exigeant de pilote de simulateur, un des éléments vitaux dans la Formule 1 d’aujourd’hui » déclare Mattia Binotto, le nouveau patron de la Scuderia Ferrari.

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "F1 2019 : chez Ferrari on empile les pilotes de simulateur"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
gigi4lm
Invité

Le simulateur ne doit pas servir que pour la F1.
Réduction prévue des budgets eu F1 et en WEC. Peut être un projet d’un double programme avec une Hypercar dans les tiroirs et donc 2 équipes dans le simulateur (Hartley ayant en plus la double expérience).
C’est bien de rêver …

wpDiscuz