Accueil F1 Ferrari : Wehrlein à la simu, Mekies à la technique ?

Ferrari : Wehrlein à la simu, Mekies à la technique ?

338
1
PARTAGER
mekies wehrlein

Après le séisme provoqué par le renvoi de Maurizio Arrivabene, les annonces se succèdent et la Scuderia Ferrari accélère la réorganisation de son organigramme avant l’entame de la saison 2019, où elle sera évidemment très attendue au tournant !

Un français à la direction technique de la Scuderia ?

Le jeu des chaises musicales continue. Mattia Binotto a été promu comme Team principal et le communiqué de presse de Ferrari stipulait qu’il gardait aussi la casquette de directeur technique. Cette promotion est plutôt bien vue en Italie où les erreurs d’Arrivabene ont été montrées du doigt, mais ajoute encore à la pression des médias comme des tifosis. Plusieurs voix, dont celles de Giancarlo Minardi, du président de L’ACI ou encore du circuit de Monza ont salué ce départ tout en rappelant que Ferrari « n’avait plus le droit à l’erreur ». Binotto est reconnu pour ses compétences techniques, ce qui a été salué également par Cesare Fiorio, qui fut le team manager de la Scuderia sous l’ère Prost. Ce dernier a cependant rappelé qu’il sera attendu sur les aspects politiques de la gestion, alors même que des échéances majeures approchent. La double charge prise par Binotto, assez révolutionnaire, semble ingérable à long terme et nécessite qu’il soit secondé.

D’après certaines indiscrétions relayées par l’incontournable Gazzetta dello Sport, c’est le Français Laurent Mekies, 41 ans, qui pourrait être promu. Ayant fait ses armes en F1 à partir de 2001 chez Arrows, Minardi puis Toro Rosso, en qualité d’ingénieur en chef, il a ensuite occupé le poste de directeur de la sécurité au sein de la FIA pendant 4 ans. Recruté par Ferrari en début d’année 2018, Mekies a officiellement débuté sa carrière au sein de la Scuderia en novembre, à Abu Dhabi, en étant nommé directeur sportif par…Maurizio Arrivabene. L’éviction de ce dernier, qui est désormais annoncé à la Juventus de Turin, lui permettrait donc de reprendre le flambeau laissé par Binotto à la direction technique.

Pascal Wehrlein revient en F1…par le simulateur

Certitude par contre pour Pascal Wehrlein qui fait son retour en F1, mais pas comme titulaire. C’est ce qu’il avait sans doute espéré en fin d’année, après avoir annoncé son départ du giron Mercedes mais en vain. L’ancien champion DTM 2015, protégé de l’Etoile, avait fait un passage rapide en F1 chez Manor puis Sauber, avant de perdre sa place au profit de Charles Leclerc. Revenu au DTM en 2018, Wehrlein a été un temps pressenti chez Toro Rosso mais atterrit finalement chez Mahindra en Formule E. L’Allemand se retrouve désormais pilote de simulateur chez Ferrari, qui avait besoin de combler ce poste laissé vacant après la titularisation de Giovinazzi chez Sauber et de Kyvat chez Toro Rosso pour le saison 2019.

 

Sources : gazzetta dello sport, italiaracing

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Ferrari : Wehrlein à la simu, Mekies à la technique ?"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Sigma
Invité

Espérons que la scuderia et son pilote vedette fassent moins de çonneries en 2019.

wpDiscuz