Accueil DS La DS3 Crossback en détails

La DS3 Crossback en détails

5449
109
PARTAGER

Lâché un peu trop tôt ce matin, le DS 3 Crossback a été totalement dévoilé. Il est donc temps de faire la mise au point sur le modèle qui doit relancer les ventes de la marque haut de gamme de PSA. Et qui lance aussi l’offensive électrique du groupe tout en inaugurant la toute nouvelle plateforme CMP.

La DS3 a 3 portes va donc disparaître, remplacée par un SUV / crossover à 5 portes. et pour s’installer sur un marché déjà fort encombré, la marque a soigné son entrée en scène. Le DS 3 Crossback n’est ainsi pas un autre crossover parmi tant d’autres, et son style tranche. Clivant, il fera partie des ces autos que l’on aime ou que l’on déteste. Le style fait deux clins d’œil à la DS 3, avec les feux de jour à la verticale à l’avant, et l’aileron de requin, qui reste une signature du modèle. Plus encore aujourd’hui puisqu’il est implanté de façon inédite sur la porte arrière.

Les détails sont soignés, du motif des feux de jour aux grandes roues de 690 mm (jantes 18 pouces), les poignées de portes rétractables, le toit contrasté sans antenne, les vitres avec lécheur invisible… Elle fait aussi un usage assez modéré du chrome. La DS3 Crossback il sait rester compact puisqu’il se contente de 4118 mm de long (et 1791 mm de large), là où nombre de SUV dits urbains n’hésitent plus à passer le cap des 4m20, ou même à flirter avec celui des 4m30… Il est à peine plus haut qu’une berline classique, avec 1534 mm, et le coffre affiche 350 litres. Les poignées de portes de déploient ou rentrent automatiquement en association avec le fonctionnement du verrouillage / déverrouillage mains-libres à l’approche ou à l’éloignement.

DS 3 Crossback (2018)Une vraie DS à bord

La personnalisation reste un des piliers de la gamme, avec 10 teintes de caisse, 3 tons de pavillon (dont un en peinture matte visiblement) et 10 jantes. Avec en prime 5 ambiances intérieures aux noms évocateurs : Montmartre, Bastille, Performance Line, Rivoli et Opera. DS annonce plus de 2000 combinaisons, et ne manquera pas de multiplier les éditions limitées.

Un intérieur qui est là pour prouver que la DS 3 n’est plus une Citroën… Le dessin décline donc à l’excès les triangles et losanges signant la marque, jusque dans les aérateurs centraux et les commandes de chauffage. DS ne se voit donc pas trop imposer de commandes standardisées avec les autres marques, mais elle le sont dans la gamme, et l’on retrouve ici le panel de commandes autour du levier de vitesse. Du coup la DS 3 profite d’une console « haute » avec accoudoir central coulissant plutôt habituelle sur le segment supérieur. Notons aussi les aérateurs latéraux intégrés aux portes, l’instrumentation remplacée par un écran doublé d’un affichage tête haute et un grand écran central tactile de 10,3 pouces.

DS 3 Crossback (2018)

Haut de gamme aussi les sièges. Pas uniquement leur aspect ou leurs matériaux, mais aussi les fonctions : électrique, chauffant et massant. Ici aussi on est plutôt dans le segment supérieur. Le système hi-fi est signé du partenaire de PSA, Focal, avec 12 haut-parleurs et 515W

Plateforme CMP, techno au top

La DS 3 Crossback inaugure donc la plateforme CMP de PSA, qui doit être partagée avec Dongfeng. De quoi tourner la page d’une plateforme de petites voitures née chez PSA sur… la 206. Comme pour le passage à l’EMP sur la gamme supérieure, cela s’accompagne d’un bon en matière de technologies. Citons ainsi :

  • phares à matrices de LED (3 modules pour les feux de croisements, 15 pour les feux de route)
  • Verrouillage / déverrouillage via un smartphone (permet de prête sa voiture ponctuellement à quelqu’un qui n’a pas la clef)
  • stationnement totalement automatique (volant, frein, accélérateur, transmission)
  • régulateur de vitesse adaptatif et maintien dans la voie pour une « conduite semi-autonome » jusqu’à 180 km/h (DS Drive Assist)
  • détection de risque de collision avec freinage automatique d’urgence (AEB) avec détection de piétons, de cyclistes et fonctionnant la nuit

Essence à l’honneur, diesel toujours là

En ces temps hostiles au diesel, DS met à l’honneur le 3 cylindres 1.2 Puretech, décliné en versions 100 et 130 ch, plus une version 155 ch associée à la boîte auto 8 rapports. Le diesel est représenté par les déclinaisons 100 et 130 ch du 1.5 HDI.

E-Tense, DS passe à l’électrique

Au second semestre 2019 sera lancée l’appellation e-Tense, qui désignera les DS électriques. Sur sa plateforme CMP, la DS 3 Crossback reçoit donc une batterie de 50 kWh implantée sous le plancher, un moteur de 100 kw / 136 ch / 260 Nm, une charge rapide à 80% en 30 minutes, une pompe à chaleur pour optimiser la consommation d’énergie du chauffage, et au final une autonomie annoncée à 450 km en NEDC ou 300 km en WLTP. Le 0 à 100 km/h est annoncé en 8,7 s.

Poster un Commentaire

109 Commentaires sur "La DS3 Crossback en détails"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Sigma
Invité

style assez torturé bien dans l’air du temps. Je ne vois pas trop ce qu’apporte l’aileron de requin sur la porte arrière, sauf à réduire une visibilité déjà pas terrible ( a priori ). ça plaira à certains mais le style vieillira vite ! Enfin, si ça peut relancer la marque …

Qrbk
Invité

Je lui laissais une chance. Mais c’est quand même bien laid.
Moi qui suis un grand fan de la DS3 première du nom, ça me frustre un peu.

Yop
Invité

Alors le truc que je ne comprendrai jamais dans le monde du design automobile, c’est cette manie de mettre des ouïes en plastique noir sur les pare-chocs arrière…

En plus d’être inutile, c’est casse et alourdit la ligne.

A part ça, voiture intéressante on va dire. A voir en vrai.

mum1989
Invité

et ça fait cheap

Xlomenut
Invité

Ce n’est pas si inutile que ça, ça aide un peu pour l’aéro. L’aile arrière finissant par une ligne nette (favorable à l’aero), pour « habiller » l’angle droit que cela formerait avec le bouclier, les ouïes sont une solution stylistique.

Thibaut Emme
Admin
@Xlomenut : tout à fait. Le fait, à l’arrière, d’avoir des angles permet de décoller la couche aérodynamique. Sans cela, avec un arrondi, le décollement se fait plus ou moins à un endroit…endroit qui bouge en fonction des perturbations, etc. Et cela, ce n’est pas bon. On a donc rajouté des angles aux feux arrière qui débordent sur les ailes, ou des angles sur les boucliers, des appendices sur les côtés des lunettes arrières, des « mini-béquets » qui ne génèrent pas d’appui mais permettent le décollement. Tout cela réduit les pertubations aéro à l’arrière et donc la traînée (la consommation). Chez… Lire la suite >>
mps
Invité

Je trouve ça dommage, pour ne pas embarrassant que les moteurs les plus puissant sont d’office associée a la boite automatique et ne laisse plus le choix a la boite mécanique. Les pignoufs…*^*

Hayden
Invité

Je suis assez dubitatif sur l’extérieur, avec des lignes verticales, horizontales, courbées bref de tous les côtés. En revanche l’intérieur je suis séduit par le design et la qualité.

Ca à l’air propre, bien fini, je pense qu’elle trouvera sa place au milieu des Mini Countryman et Audi Q2 sans problème vue que les 2 autres ne sont pas non plus des canons stylistiques.

wpDiscuz