Accueil Streetscooter Deutsche Post pourrait vendre Streetscooter

Deutsche Post pourrait vendre Streetscooter

302
0
PARTAGER
Deutsche Post Streetscooter Work
Streetscooter Work, le véhicule électrique créé par la Deutsche Post

Pour mieux satisfaire son besoin en véhicule de livraison électrique, Deutsche Post a donné naissance à son propre véhicule, le Streetscooter. Son succès a poussé le groupe à ouvrir l’achat à d’autres entreprises, y compris hors d’Allemagne. Mais aujourd’hui, l’heure serait à l’émancipation du petit constructeur.

DHL Deutsche Post n’a pas vocation à rester impliqué dans la production automobile de façon directe, et a d’ores et déjà placé sa division Streetscooter au sein d’une entité séparée. Car le groupe postal souhaite s’éviter les lourds investissements liés à cette industrie, et qui seront nécessaire pour poursuivre le développement du constructeur.

Et pour cela, il sera donc nécessaire de trouver un « partenaire ». Au sens large, puisque Deutsche Post a embauché Goldman Sachs pour évaluer les différentes possibilités et opportunités. Du partenariat stratégique à la vente complète donc ou une introduction en bourse. Néanmoins, Streetscooter restera dans le giron de sa maison mère actuelle pour au moins deux ans a tenu à rappeler Frank Appel, PDG du groupe, afin de rassurer les employés.

Les possibilités sont nombreuses pour Streetscooter, car un partenariat ou rachat pourrait intéresser de nombreux acteurs, en particulier les constructeurs : Volkswagen vexé de voir ses véhicules remplacés par des Streetscooter Work dans la flotte de la compagnie, et désireux de se positionner dans l’électrique, Ford surtout, déjà partenaire du constructeur et numéro un européen de l’utilitaire, et sans oublier les autres grands acteurs de l’utilitaire en Europe comme PSA, Renault ou Daimler. Plus des outsiders comme des constructeurs chinois ? Certains analystes chiffrent déjà la valeur du petit constructeur allemand en milliards d’euros.

Rappelons que Streetscooter a ouvert il y a quelques semaines son second site de production à Düren en complément du site historique d’Aachen. Les Work et Work L sont également disponibles en Grande-Bretagne, et le grand Work XL, basé sur le Ford Transit sera commercialisé très prochainement.

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz