Accueil Bio-carburants Total importera de l’huile de palme pour ses biocarburants

Total importera de l’huile de palme pour ses biocarburants

902
20
PARTAGER

C’est un scandale écologique sous une belle couverture verte qui se prépare avec Total et son accord étatique sur l’huile de palme.

L’huile de palme est surtout connue pour être pas chère, et d’avoir des propriétés qui intéressent l’industrie agroalimentaire. Elle est aussi connue pour être très sale du point de vue environnemental et d’être aussi mauvaise pour la santé.

Mais, cela reste aussi une huile. Et cela peut rentrer dans la composition de carburants. Pour Total, le projet remonte à plus de 2 ans. La raffinerie de La Mède (Bouches-du-Rhône) est en pertes chroniques.

275 millions d’euros investis

Pour remédier à cela, Total souhaite lui faire produire des « biocarburants » (qui n’ont de bio que le nom bien souvent). On peut par exemple utiliser des huiles usagées. Mais, cela a un coût de retraiter les huiles avant de les réutiliser. Total a donc demandé l’autorisation d’utiliser la fameuse huile de palme. A la clé, 275 millions d’euros investis sur le site (*).

L’Etat vient d’accorder à Total le permis d’exploitation de sa raffinerie. Tout en montrant du doigt cette ineptie, par la voix du Ministre de l’Environnement, Nicolas Hulot. Ou quand l’état se contredit lui-même sur fond d’emplois promis.

C’est d’autant plus incompréhensible que l’huile de palme est connue pour causer une déforestation massive en Indonésie, en Malaisie ou autres pays producteurs. Avec à la clé la destruction de l’habitat de milliers d’espèces dont les orangs-outans.

Pire encore, l’utilisation de l’huile de palme dans les carburants est prévue pour être interdite en 2021 en Europe. Enfin, si la France (entre autre) arrête de freiner des quatre fers. Etrange pour un pays qui il y a peu militait pour une interdiction rapide.

Revu à la baisse, mais…

Total, conscient de la mauvaise publicité que cela peut lui faire a décidé de réduire les importations prévues. De 550 000 tonnes d’huile de palme par an, Total se contenterait de 300 000. Mais, il faut bien être conscient que la France importe 136 000 tonnes pour l’industrie alimentaire. Ce n’est pas la seule industrie qui en importe. Au final, les importations devraient bondir de près de 65 % selon Greenpeace.

Total s’engage aussi à s’approvisionner auprès de filières certifiées. Insuffisant pour rendre « écologique » cette huile de palme selon les ONG. 150 000 autres tonnes nécessaires à la raffinerie de La Mède seront issues d’huiles recyclées ou de graisses animales. Une ressource circulaire bien plus intéressante d’un point de vue écologique.

Un coup dur pour la filière colza

 

Les « biocarburants » partent d’une bonne intention. Réduire de 60 à 90% les émissions de gaz à effet de serre (GES) pour leur production par rapport à un carburant fossile classique. Mais, cette idée a été dévoyée par les pétroliers et au final les « biocarburants » utilisent des ressources alimentaires humaines, ou comme ici, des ressources « pire » écologiquement que les carburants fossiles.

Les producteurs français de colza réagissent également. En effet, le « biodiesel » est le premier débouché pour la filière. Avec l’importation massive d’huile de palme, ce débouché s’éloigne.

D’ici peu, le biodiesel (tous les carburants en France ont une part non nulle de « biocarburants ») aura comme un arrière-goût de déforestation. Mais, c’est à l’autre bout du monde donc…

(*) la plateforme de La Mède regroupe, en plus de la raffinerie, une plateforme de logistique et de stockage (1,3 million m3), une ferme photovoltaïque SunPower (capacité de production de 8 MW), un centre de formation aux métiers de l’industrie de Total, une unité de production d’AdBlue, d’une capacité de 50 000 m3/an et la production d’AvGas.

Illustration : Wagino (Creative Commons)

Poster un Commentaire

20 Commentaires sur "Total importera de l’huile de palme pour ses biocarburants"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
galangi
Invité

Une honte, juste pour économiser de l’argent ils sont prêt à tout ces filous !!!

wizz
Membre

de l’autre côté, serais tu prêt à payer le plein de (bio)gasoil un peu plus cher? un (bio)gasoil qui ne serait pas à base d’huile de palme?

ça me rappelle des gens qui se disaient révoltés par les fermetures des usines et délocalisations…..mais une fois dans les supermarchés, choisissent les articles en fonction du prix.

Alex
Invité

Adieu Orang-Outangs…

Guigoomber
Invité

A croire que les gens de chez Total n’ont pas d’enfants à qui ils souhaitent laisser une planète saine.

On est pas pret de me revoir dans une station Total, si ce n’est par hasard…

ema
Invité
Il faudrait peut être que les agros carburants aient 3 labels , comme les aliments 1. Biologiques (sans pesticides, sans engrais chimiques) 2. Respectueux de la planète (bilan carbone négatif, pas de déforestation, consommation en eau mesurée) 3. Respectueux des populations locales et des espèces animales Et je suis pret à payer plus cher un agro carburant biologique, produit avec de faibles émissions en CO2 (du puits au réservoir), et qui ne détruisent ni l’habitat ni les ressources des populations locales.. Et dans ce cas, le colza made in France peut tout à fait devenir compétitif ! Pour info, le… Lire la suite >>
georges
Invité

Pour compléter, il n’y a pas de voiture bio, comme il n’y a pas de pain bio, mais de la matière premières issu de l’agriculture biologique pour le pain, cad par ex. blés cultivé biologiquement, le reste …. .
Le pétrole brut est bio, pas l’essence.

labradaauto
Invité

…j’parle pas carburants, mais qui a dit que le nutella était bon pour l’humanité. L’huile de palme: ça met surtout de la graisse sur l’abdomen et aussi « les abdos dans l’dos » juste à côté de l’aloyau , pour qui a l’oeil . Parlons en aussi au cardologues, ils donneront leur avis – Pour moi l’huile de palme est moins nocive chez le pompiste qu’au super marché rayon alimentaire; il y en a partout.

wpDiscuz