Accueil F1 Formule 1 : d’avantage de carburant dès 2019

Formule 1 : d’avantage de carburant dès 2019

831
16
PARTAGER
copyrights Gilles Vitry - Leblogauto.com

Parmi les remarques faites par les écuries et les pilotes sur la F1 actuelle, il y a le fait d’être trop limité en carburant. Cela changera dès l’an prochain.

Actuellement, un pilote dispose de 105 kg de carburant au démarrage d’un grand-prix. Sauf que, bien souvent, durant la course, il faut économiser l’essence et donc ne pas attaquer d’un bout à l’autre (quand c’est possible).

Le Groupe Stratégique de la F1, la commission de la F1 et la FIA se sont rencontrés à Paris, place de la Concorde au siège de la FIA pour discuter de quelques décisions importantes. On passera donc, dès l’an prochain de 105 à 110 kg d’essence disponible. De quoi avoir plus d’attaque ? Sans doute.

Autre bonne nouvelle, le poids des pilotes est désormais séparé de celui de la voiture. Fini les pilotes anorexiques ou les pilotes « jockeys ». Le poids du pilote sera compensé jusqu’à 80 kg pour éviter de désavantager les grands gabarits. Les pilotes devront par ailleurs porter des gants biométriques. De quoi surveiller leur état de santé en course, et aider en cas d’accident.

Exit le MGU-H en 2021

Le Groupe Stratégique s’est surtout positionné, comme attendu, pour le retrait du MGU-H des moteurs hybrides. Le récupérateur d’énergie des gaz d’échappement est l’une des pièces les plus complexes et les plus fragiles des moteurs. C’est ce qui fait la force du moteur Mercedes depuis 2014 grâce à une architecture originale qui sépare le turbo du MGU-H, reliés par un axe qui traverse le V6 thermique.

En enlevant le MGU-H, le groupe stratégique espère baisser le coût de ces moteurs mais aussi améliorer le spectacle. Car il faut ménager ces pièces fragiles et donc souvent, « lever le pied ». On devrait donc avoir des 1600 turbo hybride mais avec seulement le MGU-K (récupération d’énergie cinétique). Un super KERS qui devrait voir sa capacité de récupération augmentée pour compenser l’absence du MGU-H.

En « off », il se dit que le débit instantané de 100 kg/h serait supprimé, permettant aux moteurs de grimper de nouveau dans les tours (retour aux 18 000 trs/min ?). De quoi donner plus de puissance, mais aussi redonner de la voix aux monoplaces un peu atones.

Sur cette base, la FIA va voir si les motoristes qui se sont montrés intéressés pour venir en F1 sont toujours intéressés. Selon les résultats, attendus pour fin mai, on aura la motorisation 2021 ou non.

Ces changements doivent encore être validés par le Conseil Mondial du Sport Motorisé Mondial. Il faudra encore d’autres décisions sur l’aérodynamique, ou sur l’élargissement de la fenêtre de fonctionnement des pneumatiques pour retrouver un peu plus de bagarre en piste. Pour le moment, la saison 2018 offre son lot de rebondissements.

Illustration : Gilles Vitry/Leblogauto.com

Poster un Commentaire

16 Commentaires sur "Formule 1 : d’avantage de carburant dès 2019"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
gigi4lm
Invité

5kg de plus, ça change la donne ?

wizz
Membre

Pourquoi pas décomposer l’ensemble actuel, en ayant un turbo-compresseur pour gaver d’air le moteur. Et lorsque le volume de gaz d’échappement devient trop important dépassant la capacité du turbo-compresseur, alors on ouvre le wastegate. Au lieu de s’échapper directement dehors, le gaz d’échappement ira actionner un turbo-alternateur (une éolienne en somme).

Pour limiter les couts, ça sera 2 turbo-alternateurs standards pour tout le monde, un gros ou un petit au choix. Comme ce n’est pas cher (développé une fois pour toute, et produit à « grande échelle »), alors no limit: un par course si les écuries en souhaitent

Verth.
Invité

On peut dire que la photo qui illustre l’article est d’actualité ! 🙂

Guallaume
Invité
Il me semble que le MGU-H est réversible, lors de la pleine charge du moteur, il produit du courant et charge la batterie, mais il sert aussi à lancer le turbo afin de minimiser le temps de réponse de celui-ci, je suis curieux de savoir comment ce problème va être résolu… Avec un petit turbo, moins ou pas de temps d’attente, mais pas beaucoup de chevaux , avec un gros turbo, des chevaux, mais il faut du temps pour bien le charger. Je me rappel l’essai d’une Renault 9 turbo il y a 1/4 de siècle, j’appuyais sur l’accélérateur, rien… Lire la suite >>
4aplat
Invité

Je suis pasionne de F1 depuistres longtemps et honnêtement, ca ne dois pas etreune course a l’économie.
Actuellement, il faut faire attention au moteur et ses composants, a l’essence et surtout aux pneux .
Sans aller dans le « c’etait mieux avant  » il faudrais qu’un pilote puisse attaquer du debut a la fin du Gp et non pas rouler a l’economie …

wpDiscuz