Accueil Ford Ford surpasse son objectif de réduction des coûts 2022

Ford surpasse son objectif de réduction des coûts 2022

747
0
PARTAGER

Ford a déclaré avoir presque doublé son objectif de réduction des coûts d’ici 2022 par rapport au plan qu’il avait établi il y a six mois seulement. S’engageant parallèlement à améliorer voire même éliminer les parties non rentables de l’entreprise.

Objectifs en bonne passe  d’être atteints avant terme

Le constructeur a déclaré qu’il s’attendait désormais à atteindre une marge bénéficiaire mondiale de 8% d’ici 2020, soit deux ans plus tôt que prévu.

Le constructeur a ainsi augmenté son objectif quinquennal de réduction des coûts à 25,5 milliards de dollars, contre 14 milliards de dollars initialement prévus par le PDG Jim Hackett en octobre dernier.

Ford a annoncé parallèlement mercredi des résultats trimestriels supérieurs aux attentes. Une performance due principalement au fait que ses charges fiscales ont été nettement moindres que le montant initialement budgété. Un joli cadeau offert par l’administration Trump. Une réforme fiscale qui aura également profité à des constructeurs non américains, tels que Nissan.

Avantage d’autant plus intéressant que cela aura permis à Ford de limiter les dégâts causés par la hausse des coûts des matières premières. Elle-même générée en partie par les annonces tonitruantes de Donald Trump concernant les droits de douane sur l’acier.

Au final, le bénéfice net a augmenté de 9% au premier trimestre, atteignant 1,74 milliard de dollars, ce qui s’est traduit par un bénéfice par action ajusté de 43 cents contre 41 cents attendus en moyenne par les analystes.

Reste  que tout n’est pas rose pour  autant ….

« Notre intention est d’élever le niveau de performance sur toutes les parties de l’entreprise grâce à nos efforts pour se remettre en forme », a déclaré  Bob Shanks, le Directeur Administratif et Financier de Ford, aux journalistes. « Mais franchement, cela ne va pas complètement régler le problème de la partie sous-performante de  notre business, nous devons faire des choix quant à la façon de gérer  ces domaines  d’affaires, de faire des investissements différents, de conclure des partenariats, de sortir de certains marchés,  de stopper certains produits. Et nous le ferons »  a-t-il  ajouté dans un langage on ne peut plus clair.

Les modèles Lincoln en ligne de mire

Selon Shanks, les petits véhicules   et « la plupart des produits Lincoln«  figurent parmi les  produits qui perdent de l’argent. Les responsables ont d’ores et déjà indiqué que certains modèles seraient retirés du portefeuille alors que les consommateurs se tournent vers pickups, SUV et crossovers beaucoup plus rentables pour les constructeurs, leur marge y étant plus forte.

Il a par ailleurs tenu à préciser que la marque Lincoln dans son ensemble n’est pas en danger, ajoutant toutefois qu’elle avait perdu de l’argent en Chine, compte-tenu du dopage de son activité dans l’Empire du Milieu depuis son introduction en 2014.

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz