Accueil Formula E Formule E 2017-2018 : Kobayashi chez Andretti

Formule E 2017-2018 : Kobayashi chez Andretti

271
0
PARTAGER

La quatrième saison de Formule E débutera le 4 décembre, à Hong-Kong. A la surprise générale, Andretti vient d’annoncer que Kamui Kobayashi y pilotera sa deuxième voiture.

Le communiqué est lapidaire. Adrian Britten, responsable de marque chez MS Amlin se félicite du recrutement de Kamui Kobayashi, que c’est un pilote très populaire au Japon et que ça serait génial qu’il y ait une épreuve au Japon.

A 31 ans, Kobayashi fait parti des « ex-futurs » de la Formule E. Le pilote Japonais a connu une trajectoire météorique : champion de FR 2.0 Eurocup 2005, 4e de la F3 Euro Series 2007 et champion de GP2 Asia 2008. Il a d’ailleurs été le premier Japonais vainqueur d’une manche de GP2. Toyota le faisait débuter en F1, fin 2009. Hélas, le constructeur Japonais se retira dans la foulée. Il poursuivit avec Sauber, où il fut éclipsé par Sergio Perez. Signalons qu’avec Aguri Suzuki et Takuma Sato, il fait parti du club des Japonais monté sur un podium de F1. Puis il y a eu une saison comme pilote d’essai de Ferrari et un retour avec une Caterham en plein naufrage. Il s’est ensuite lancé en Super Formula. Détenteur du record du tour de Tsukuba, il ne s’est pas imposé dans la discipline. Depuis l’an dernier, il est également pilote Toyota en WEC. Aux 24 heures du Mans 2017, Vincent Capillaire lui fit signe dans la pit-lane et le Japonais, déconcentré, aurait grillé son embrayage.

Kobayashi possède une grande expérience de la monoplace et son palmarès est malgré tout plutôt flatteur. Pour autant, on s’attendait davantage à un pilote typé BMW, comme Alexander Sims. Sims fut testé par Andretti lors du test collectif de Valence et une nouvelle fois, il est bon pour le banc de touche !
A priori, le contrat ne porte que sur une épreuve. On peut soupçonner Kobayashi de vouloir assurer ses arrières, alors que le futur de Toyota en WEC semble très incertain (avec a minima, une réduction d’effectifs.) En plus, Andretti s’est souvent servi de la Formule E comme d’un entretien d’embauche pour l’Indycar. Andretti utilise des blocs Honda, mais en 2019, elle pourrait passer aux Chevrolet et la porte de s’entrouvrir pour Kobayashi…

Crédit photos : MS Amlin

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz