Accueil GP2 F2 2017 à Yas Marina : Leclerc, encore et toujours

F2 2017 à Yas Marina : Leclerc, encore et toujours

523
0
PARTAGER

Si vous pensiez qu’après avoir été titré, Charles Leclerc (Prema) allait lever le pied en F2, vous vous mettiez le doigt dans l’œil ! Lors de la finale de Yas Marina, le Monégasque s’offre un podium et une victoire avant de partir en vacances…
GP3

Déjà titré à Jerez, George Russell (ART Grand Prix) est le plus rapide des essais.

Comme souvent en fin de saison, beaucoup de pilotes sont à cran. Au départ, Leonardo Pulcini (Arden) et Niko Kari (Arden) encadrent le poleman. En essayant de contenir l’Italien, il ouvre la porte à Kari. Nirei Fukuzumi (ART Grand Prix) part moyennement, ce qui permet à Arjun Maini (Jenzer) de pointer 4e. Guiliano Alesi (Trident) tente également sa chance sur le Japonais et c’est l’accrochage. Pulcini dépasse Russell. En queue de peloton, Marcos Siebert (Campos) tombe en panne et c’est un safety-car virtuel.
Russell veut profiter du regroupement. Néanmoins, Pulcini le contrôle. Le groupe de chasse est chaud-bouillant. Anthoine Hubert (ART Grand Prix), alors 6e, roule mystérieusement au ralenti. Dorian Boccolacci (Trident) n’en profite pas et à chaque abandon, il se fait doubler par un concurrent. Alesi, bon dernier, boit le calice jusqu’à la lie. La course est neutralisé pour évacuer la voiture du Français, arrêtée en pleine trajectoire.
Cette fois, Russell trouve une solution. En vue de l’arrivée, Pulcini subit une crevaison lente, ce qui permet à Maini de passer 3e.

Première victoire en GP3 pour Kari, dont le soutien de Red Bull s’arrête ce week-end. Russell est 2e et Maini, 3e.

Le lendemain, ça reste chaud bouillant. Ryan Tveter (Trident) est en pole. Mais au bout de deux virages, il se fait déborder par Boccolacci. 3e, Steijn Schothorst (Arden) adopte un pilotage digne du BTCC ! Dan Ticktum (DAMS) doit prendre un trottoir pour le dépasser et du coup, il est pénaliser de 5 secondes. Alessio Lorandi (Jenzer) crève en essayant de doubler le Néerlandais. Quant à Kari, qui voulait rééditer son exploit de la veille, il percute carrément Schothorst. Ticktum enchaine les tours de qualification pour compenser sa pénalité. Il dépasse Tveter, mais reste virtuellement 3e.

Boccolacci intègre le club très fermé des Français vainqueur en GP3. Tveter, ex-futur retraité, est 2e et Ticktum, 3e.

Russell achève la saison avec 220 points au compteur. Jack Aitken (ART Grand Prix) finit 2e à 140 points, malgré une prestation très discrète à Yas Marina. Fukuzumi est 3e, à 134 points.
Le bilan des Français est mitigé. Hubert, 4e à 127 points, a été un poil trop timoré. Alesi, 5e à 99 points, a connu des performances en dents de scie. Quant à Boccolacci, 6e à 93 points, il a été trop fougueux. 15e à 16 points, Julien Falchero (Campos) s’en tire bien pour ses grands débuts en monoplace.

F2

En F2, Artem Markelov (Russian Time) décroche la pole de Yas Marina.

Markelov garde l’avantage au départ, face à Nyck de Vries (Racing Engineering) et Oliver Rowland (DAMS.) Le Russe et le Britannique optent pour un arrêt tôt dans la course. De Vries se retrouve donc en tête. Avec Charles Leclerc (Prema) et Sergio Sette Camara (MP Motorsport) à ses trousses. Rowland réussit à doubler Markelov, passant 3e alors que Sette Camara rentre aux stands. Devant, de Vries frôle la correctionnelle et Leclerc hérite des commandes. Les deux pilotes s’arrêtent et voilà Rowland en tête. Leclerc profite de son arrêt tardif pour ressortir 3e, devant Antonio Fuoco (Prema.) Le Monégasque attaque comme un damné et rattrape Markelov… Néanmoins, ses pneus ont tout donné et Leclerc doit ralentir. Il laisse même filer Fuoco, afin d’assurer ses chances au classement.

Rowland s’impose devant Markelov et Fuoco. Lors de l’inspection, la plaque du fond plat de Rowland est jugée trop fine et les pneus de Fuoco, mal gonflés. Du coup, Markelov est promu 1er (devenant ainsi vice-champion 2017), devant Leclerc et Luca Ghiotto (Russian Time.)

Jordan King (MP Motorsport) est le dernier poleman de l’année. Il craque au feu vert. Alex Albon (ART Grand Prix), Nobuharo Matsushita (ART Grand Prix) et Nicholas Latifi (DAMS) sont les premiers à la chicane. Le Canadien doublent peu après le Japonais. Leclerc est alors 5e. Mais coup sur coup, il double de Vries et Matsushita. Latifi le laisser passer quelques tours plus loin. Il y a des débrits dans une zone de DRS et Albon se croit donc à l’abri. Néanmoins, Leclerc réussit à la doubler dans l’autre zone de DRS.

Leclerc, Albon et Latifi forment donc le dernier podium de l’année.

Avec 282 points, Leclerc termine l’année sur orbite. La F1 lui tend les bras. Par un effet de mémoire, ses concurrents semblent aux fraises. Markelov est 2e à 210 points. Rowland, 3e à 191 points, alors qu’il évoque à voix haute ses rêves de volant chez Renault F1…

Crédits photos : F2, sauf photos 2 à 5 (GP3.)

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz