Accueil F3 F2 2017 : Leclerc Champion

F2 2017 : Leclerc Champion

695
0
PARTAGER

Arrivé en leader de la F2 à Jerez, le titre de Charles Leclerc (Prema) n’est pas une surprise. Néanmoins, avec la pole et la victoire dans la course longue, le Monégasque y a mis la forme.EuroFormula Open

Gag : il y a un faux Chinois sur la grille ! Preuve à l’appuie, « Roger Federer », espion officiel du Blog Auto, démontre que Lu Wenlong (BVM) s’appelle en fait Daniel Hibbit. Il est Anglais et il ne parle pas mandarin. En fait, il se fait passer pour Chinois juste pour attirer l’intention des médias Chinois (en mal de pilotes fringants en monoplace.)

Quoi qu’il en soit, Harrison Scott (RP Motorsport) est une nouvelle fois en pole.

Dans la course 1, Scott contient Devlin deFrancesco (Carlin.) 3e sur la grille, Simo Laaksonen (Campos) se fait déborder par Nikita Troitskyi (Drivex), Ameya Vaidyanathan (Carlin) et Jannes Fittje (RP Motorsport.) Plus loin, Thiago Vivacqua (Campos) et Lodovico Laurini (RP Motorsport) se télescopent. Safety-car.
Au restart, Scott sème deFranscesco. En vue de l’arrivée, Lu et Petru Florescu (Fortec) s’accrochent. Nouveau safety-car.
Pas de soucis à la reprise.

Ce sont donc Scott, deFrancesco et Troitskyi qui montent sur le podium.

Eternel affamé, Scott s’offre la pole dominicale.

Comme d’habitude, Scott enclenche le JATO au feu vert. Troitskyi, 2e et deFrancesco, 3e, sont impuissants. En vue de l’arrivée, Alex Karkosik (RP Motorsport) et Vaidyanathan s’accrochent, le pilote Indien restant sur le carreau. Néanmoins, point de neutralisation.

Scott s’offre un doublé, tandis que Troitskyi et deFrancesco ont permuté par rapport au samedi !

Déjà titré, Scott s’offre le record de victoires en une saison (12.) Il porte son total à 340 points. Avec 191 points, Troitskyi s’est garanti la place de vice-champion. Fittje est le nouveau 3e, à 137 points.
Il reste une manche, à Barcelone.

GP3

Aux essais du GP3, ART Grand Prix s’offre un nouveau tir groupé avec Nirei Fukuzumi devant Jack Aitken et George Russell.

Le samedi matin, Fukuzumi s’envole. Russell profite d’une hésitation d’Aitken pour lui prendre la 2e place. Ensuite, c’est une procession un peu ennuyeuse. Daniel Ticktum (DAMS) est trop loin pour inquiéter Aitken et le tiercé est gelé.

Triplé ART Grand Prix avec Fukuzumi devant Russell et Aitken. Signalons que Giuliano Alesi (Trident), 8e à l’arrivée (et donc poleman du dimanche) perd une place. En effet, il a doublé Alessio Lorandi (Jenzer) en le poussant dans le décor.

Lorandi profite de sa pole pour prendre les commandes de la course 2. Dorian Boccolacci (Trident) et Niko Kari (Arden) suivent. Les écarts se creusent entre les trois hommes. Ticktum, 4e, est lui proche de Kari. Anthoine Hubert (ART Grand Prix) suit le Britannique. Kari claque la porte au nez de Ticktum, qui finit dans le bac à sable. Le safety-car intervient.
A la reprise, il ne se passe rien de notable.

Premier succès en GP3 de Lorandi. Boccolacci est 2e. Kari perd sa 3e place a posteriori et Hubert hérite d’un podium virtuel.

En terminant 5e de la course 2, Russell se garanti le titre. Avec 190 points, il devient champion de GP3 2017, avant même Yas Marina. 2e à 140 points, Aitken doit faire face au retour de Fukuzumi, 3e à 134 points.
4e à 117 points, Hubert devra espérer un miracle pour être sur le podium final. Alesi cale en pleine remontée ; il est 5e à 99 points. Boccolacci, plus mature que d’habitude, passe 7e, à 72 points. 1 point de plus pour Julien Falchero, 14e avec 16 points.
1 point également pour Tatiana Calderon, 17e à 7 points.

F2

Pour la première fois depuis la F3000, la F2 roule dans un meeting sans F1. Charles Leclerc (Prema) arrive avec une belle avance. Oliver Rowland (DAMS) et Artem Markelov (RUSSIAN TIMES) devront espérer deux faux-pas pour rester dans la course au titre.

Néanmoins, aux essais, Leclerc prouve qu’il est remonté à bloc, en décrochant la pole.

Au feu vert, Leclerc contrôle Luca Ghiotto (RUSSIAN TIME.) Rowland est également en forme. Débordé par Alex Albon (ART Grand Prix) au feu vert, il le repasse -ainsi que Sergio Sette Camara (MP Motorsport) avant la chicane. Puis il oublie Ghiotto durant les premiers virages. Sette Camara est l’un des premiers à s’arrêter aux stands. Leclerc et Rowland y vont ensemble, au 12e tour. Le Monégasque sort 5e. Rowland est 7e, puis 9e lorsque Sette Camara et Albon profitent de ses pneus froids. Leclerc attaque. Entre les dépassements et les pilotes qui rentrent aux stands, il réussit à reprendre les commandes. Rowland fait de même et le voilà 2e. Alors que Leclerc double Sean Gelael (Arden), à un tour, Nobuharu Matsushita (ART Grand Prix) et Santino Ferrucci (Trident) s’accrochent. Safety-car.
Leclerc s’envole au drapeau vert. Rowland klaxonne derrière Gelael avant de trouver l’ouverture. Antonio Fuoco (Prema) dépasse Nicholas Latifi (DAMS) et Ghiotto, passant 3e. Cette fois-ci, ce sont Louis Delétraz (Rapax) et Gelael qui bouchonnent. Lorsqu’il les double, Leclerc et Rowland n’ont plus de pneus. Néanmoins, ils les contient in extremis.

En s’imposant, Leclerc devient champion 2017 de F2. Rowland et Fuoco complètent le podium.

Le lendemain, le novice Alex Palou (Campos) est en pole. L’Espagnol taille la route. Derrière, Ghiotto et Jordan King (MP Motorsport) sont en lutte pour la 2e place. King sort Ghiotto. Reparti derrière, l’Italien roule alors avec le couteau entre les dents. King, lui, se punit tout seul lorsque son moteur explose. Latifi passe 2e et Markelov, 3e. Changer de pneus ou ne pas changer de pneus ? Les pilotes Prema font le pari des gommes neuves. Ghiotto, qui a trop attaqué, aussi. L’avance de Palou fond. Markelov a alors le leader et Latifi en ligne de mire. Il se débarrasse du Canadien, puis de l’Espagnol. Ce dernier roule sur les jantes. Latifi, Rowland, puis un bon quart du peloton s’offre le leader déchu.

Ainsi, Markelov, Latifi et Rowland montent sur le podium dominical.

Déjà champion 2016 de GP3, Leclerc s’impose en F2. Son compteur est à 249 points. 2e à 189 points, Rowland a une option sur la place de dauphin. Néanmoins, Markelov, 3e à 177 points, prouve qu’il se battra jusqu’au bout.

Crédits photos : F2 (photos 1 et 11 à 14), EuroFormula Open (photos 2 à 6) et GP3 (photos 7 à 10.)

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz