Accueil Salon de Tokyo Tokyo 2017 : Toyota JPN Taxi

Tokyo 2017 : Toyota JPN Taxi

1052
8
PARTAGER
Toyota JPN Taxi (2017)

Voici quatre ans déjà, Toyota dévoilait une étude de taxi au salon de Tokyo. En voici désormais la version de série, le Toyota JPN Taxi. Un véhicule entièrement dédié à cet usage.

L’immortelle Toyota Crown Comfort semble donc finalement avoir trouvé sa remplaçante avec ce nouveau Toyota JPN Taxi. Un modèle annoncé par un concept en 2013, et une version proche de la série en 2015, et désormais pensé spécifiquement pour l’usage de taxi au Japon, et qui arrive en temps et en heure pour amorcer le renouvellement de la flotte à l’approche des Jeux Olympiques de 2020, et qui de quoi modifier le paysage des villes japonaises. Car l’austère berline Crown cèdera donc sa place à un véhicule dont la physionomie générale n’est pas sans rappeler le vénérable taxi anglais. Mais agrémenté ici d’éléments stylistiques typiquement japonais, comme les rétroviseurs déportés à l’avant du capot, ou encore la teinte Koiai, un bleu indigo foncé traditionnel. Quelques détails de style évoquent la Crown Comfort, un rapprochement qui n’est pas uniquement fait pour souligner le passage de témoin, mais également pensé pour être intemporel. Le Toyota JPN Taxi mesure 4m40 de long, 1m695 de large et 1m75 de haut.

Toyota JPN Taxi (2017)

L’accès et l’espace pour les passagers arrière a été la priorité : plancher plat rabaissé (320 mm), accès par une large porte coulissante (720 mm sur 1300 mm) côté trottoir, accès pour les personnes à mobilité réduite… Les petites fonctionnalités sont aussi pensées pour les usagers : accès facile aux ceintures, poignées de maintien, boucles de ceintures éclairées, buses de ventilation avec purificateur d’air, sièges arrière chauffants, prises USB pour recharger des appareils… Le coffre accueillera 401 litres de bagages, d’autres prendront place à l’avant gauche…

L’espace dédié au conducteur est visuellement séparé de celui destiné aux passagers. Le chauffeur y a accès à tous les équipements nécessaires à son métier, ainsi qu’à des rangements accessibles devant le volant. On notera l’implantation des feux de détresse, souvent utilisés, sur le volant.

Taxi ou pas, une Toyota moderne se doit d’être hybride. C’est donc le cas du JPN Taxi, qui associe cette hybridation à l’usage du GPL, traditionnellement utilisé de longue date sur l’actuelle flotte de taxis circulant au Japon. Le moteur 1.5 développe 54 kW, 74 ch / 111 Nm, et se voit donc associé à un moteur électrique de 45 kW / 61 ch / 169 Nm.

Source : Toyota

Poster un Commentaire

8 Commentaires sur "Tokyo 2017 : Toyota JPN Taxi"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Gus
Invité

Hybride + GPL = presque plus de particules et un coût en carburant bien inférieur au Diesel. Et je ne parle même pas de la mécanique qui ne s’encrasse pas, des filtres à particules non-nécessaires et des EGR non-encrassées… donc du coût d’entretien très faible.

Qu’est-ce-qu’on attend pour demander ça à nos constructeurs nationaux et ensuite l’imposer aux flottes de taxi urbains? À Londres on voit nettement plus de Prius qu’à Paris, notamment parce que la réglementation est très contraignante si on veut accéder au centre de Londres

panama
Invité

Pas de place passager avant transformée en espace pour les bagages, et pas de vitre de séparation chauffeur… nous sommes bien au Japon.
Une porte coulissante à gauche (côté trottoir donc) et une porte normale à droite (motorisée elle aussi ?).
Une fois encore, Grand Dieu mais qu’est-ce que c’est moche !

Gilles
Invité

C’est moche effectivement mais cela semble fonctionnel et respectueux de l’environnement. De plus, tout est prévu pour les personnes handicapées (cela fait partie de la culture japonaise où la population âgée est respectée).

Panama
Invité

Comme les Nissan NV200 aux US mais on n’en voit nul part.
Sinon les anciens taxis japonais roulaient déjà tous au gaz naturel

Invité

Au GPL plutôt, à ne pas confondre avec le GNC…

starter
Invité

Tout est pensé pour le passager/client. C’est tellement déroutant et vraiment bien. Un jour peut être les taxis francais suivront la même voie… c’est beau l’espoir.
Tous les jours, je croise des taxi en CLS, mini countryman, X6, passat CC et autres voitures qui font plaisir à leur conducteur !!

Panama
Invité

Bah les UBER ce n’est que classe S ou classe V. Nous sommes si mal lotis.

SGL
Invité

En s’inspirant de cette auto, il n’existe pas un Kangoo ZE avec une batterie de 41 kWh/h pour faire le même job ?

wpDiscuz