Accueil Ecologie L’Euro 6d-TEMP est entré en vigueur et suit le WLTP

L’Euro 6d-TEMP est entré en vigueur et suit le WLTP

3994
33
PARTAGER
système PEMS PSA RDE

Vous ne l’avez sans doute pas remarqué. Mais, depuis le 1er septembre, un nouveau cycle d’homologation – transitoire – est entré en vigueur. Le Euro 6d-TEMP.

Adieu – enfin – NEDC

On le sait depuis belle lurette, le cycle d’homologation NEDC est dépassé et obsolète. Il aura fallu le scandale du dieselgate et tout un tas de tests sur beaucoup de modèles toutes marques confondues, pour enfin passer à autre chose.

La nouvelle norme est donc Euro 6d-TEMP et elle suit un cycle WLTP ou « Worldwide (Harmonized) Light Vehicles Test Procedure ». Procédure Mondiale Harmonisée de Test pour Véhicules Légers. Ce cycle est dit « conduite réelle » mais reste effectué en laboratoire. Avec tout ce que cela comporte comme risque de triche.

Il y aura donc toujours un certain écart avec la « vraie vie » mais ceux-ci seront drastiquement réduits. Autre nouveauté, ce cycle WLTP est commun à l’Europe (et Suisse, Norvège, Islande et Liechtenstein), le Japon et les Etats-Unis. On ne devrait donc plus avoir les écarts que l’on avait jusqu’à présent entre les différents cycles d’homologation.

Plus long, de meilleures accélérations, plus « vrai »

Le temps du cycle est plus long. En effet, il dure 30 minutes contre 20 actuellement. Certains constructeurs devront repousser l’arrêt des équipements dépolluant. Côté kilométrage, il passe de 11 pour NEDC à 23,25 km.

On notera aussi une température de départ de 14°. Là aussi certains constructeurs vont avoir à faire des modifications. Ainsi qu’une vitesse moyenne 36% plus élevée que NEDC (46,5 contre 34 km/h). Les accélérations ne seront plus anémiques comme sur NEDC et la vitesse maximale atteint 131 km/h.

En effet, le cycle comprends 4 phases représentant les 4 types de routes que l’on peut rencontrer : ville, périphérie, route et autoroute. Fini le 120 km/h en pointe du NEDC. A noter que les équipements optionnels sont aussi pris en compte (barres de toit, climatisation, etc.).

Temporaire

Cette norme Euro 6d-TEMP est transitoire car l’Europe a joué de mansuétude avec les constructeurs. En effet, les normes d’émission de NOx (oxydes d’azote) sont assouplies et les moteurs pourront rejeter 168 mg/km au lieu de 80 mg/km théorique (soit +110%). Cette tolérance passera à +50% (120 mg/km) dès 2020.

Ces émissions sont mesurées sur route ouverte, avec un PEMS (Portable Emissions Measurement System) comme celui utilisé par PSA Peugeot Citroën et Opel pour mesurer (et publier) les consommations réelles. C’est le cycle RDE (Real Driving Emission ou Emissions en Conduite Réelle).

Cohabitation avec NEDC

Le nouveau cycle s’applique dès à présent aux nouveaux modèles des constructeurs. Ceux homologués juste avant ne sont pas concernés. Mais, l’an prochain, en septembre 2018, tous les véhicules produits devront s’y conformer. Un bon point.

Toutefois, il y aura une souplesse pour les véhicules « fin de série » qui auront un sursis de 12 mois. Donc, concrètement, en septembre 2019, fini les véhicules à la norme NEDC. Pendant cette phase, le double affichage des consommations NEDC et WLTP sera appliqué. Mais au 1er janvier 2019, seul l’affichage WLTP subsistera.

Conséquences diverses

Beaucoup de véhicules diesel (et essence) devraient changer de catégorie de bonus/malus. En effet, WLTP étant moins laxiste que NEDC, les émissions devraient augmenter (et se rapprocher de la réalité donc).

Les véhicules électriques verront leur autonomie se rapprocher de l’autonomie réelle. Mais, ces derniers étant souvent montrés du doigt pour des autonomies NEDC inatteignables, de nombreux constructeurs affichent l’autonomie « réelle ».

Pour les véhicules essence, cela entérine l’installation de filtre à particules. En effet, les moteurs « dernier cri » à injection directe modifiée produisent des particules fines (plus fines même que les diesel) et devront être équipés d’un filtre. Cela va renchérir le prix de beaucoup de véhicules. Mais la santé est à ce prix là.

Pour en savoir plus sur WLTP, il y a ce site, lancé par 15 constructeurs européens.

Source : Europe, et ici, illustration : PSA (un système PEMS lors d’une mesure en conduite réelle)

Poster un Commentaire

33 Commentaires sur "L’Euro 6d-TEMP est entré en vigueur et suit le WLTP"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
seb
Invité

WLPT se fera en labo avec les risques de triches qu’on connait mais avec RDE ça devrait limiter un peu non? Si il y a un écart trop grand entre le cycle d’homologation sur banc à rouleaux et avec le PEMS sur toute ouverte ça risque de se voir.

MINI_Stig
Invité
Conclusion : Ce sont encore les mêmes qui vont se faire avoir => NOUS ! Parce que comme d’habitude, quand on veut réduire des inégalités ou autres écarts anormaux, on nivelle toujours vers le haut, comme les taxes SP/mazout, assurances etc… Là les valeurs de C02 vont augmenter mais les barèmes de bonus/malus ne prendront pas en compte ce changement de cycle… Avec le cycle NEDC, le consommateur savait très bien que la valeur théorique était totalement faussée, mais dans un sens le malus était moindre… A cela s’ajoute le FAP pour les moteurs essences, ce qui se traduira pas… Lire la suite >>
seb
Invité

Va faire comprendre ça aux écolos que ta vieille voiture qui consomme à mort ne produit que du gaz à effet de sert (le CO2) et pas (ou peu) de polluant (les Nox, particules…).

ART
Invité

Exact mini stig, ne pas adapter le barême alors que la norme change, c’est se foutre du monde !

Christophe
Invité

 » injection indirecte n’avaient pas ce problème là et polluaient finalement moins »
https://www.adac.de/infotestrat/tests/eco-test/detail.aspx?IDMess=3915&info=smart+fortwo+cabrio+0.9+turbo+prime+twinamic
HC: 46 mg/km
CO: 3682 mg/km
NOx: 11 mg/km
Partikelmasse: 44,6 mg/km
Partikelanzahl: 828,44357 10¹¹/km (limite à 6*10¹¹/km pour les diesel et les essence id).
Pas si sûr.

Pedro5
Invité

C’est le bordel!!!

SGL
Invité

C’est le bordel… mais cela se décante progressivement.
Les normes d’émission de Nox, qui sont assouplies (168 mg/km au lieu de 80 mg/km théorique (soit +110%)) ce reproche beaucoup plus de la « vraie vie ».
Cela devra permet de faire plus facilement le distinguo entre un modèle qui dépasse légèrement la norme, mais qui respecte l’esprit (je pense à PSA) et des mécaniques obsolètes qui sont des machins a pollution (je pense au 1.5 DCi de Renault) et de la truande organisée dès la conception (je pense aux, jadis, groupes VW et FCA)
Cela va dans le bon sens…j’espère.

Christophe
Invité

La norme n’est pas assouplie, la limite sur wltp reste la même 80 mg/km mais sur rde il y a un coeff. de 2,1 dans un 1er temps.

salociN
Invité

6d-TEMP, WLTP, NEDC, NOx, PEMS, RDE, PSA -> Kamoulox ?

Invité

Ne nous regouissons pas trop vite de cette nouvelle norme « proche du reel »
Les phases d’acceleration sont tout de meme de 14s pour le 0 a 50 kmh……. a part meme qui cire l’embrayage du garage jusqu’au marche en 1ere, je ne connais pas grand monde qui puisse faire si lent!

wpDiscuz