Accueil Porsche Porsche visé désormais par la justice en tant que constructeur

Porsche visé désormais par la justice en tant que constructeur

241
21
PARTAGER

Le dieselgate s’étend désormais à Porsche. Si le constructeur avait jusque là été épargné par le scandale, le parquet de Stuttgart a annoncé en début de semaine soupçonner certains de ses salariés d’être aussi impliqués dans l’affaire.

La justice allemande a ainsi indiqué dans un communiqué avoir entamé une procédure d’enquête « à l’encontre de salariés non identifiés » de Porsche et d’une filiale américaine, « dans le cadre d’une possible manipulation d’émissions de gaz sur des véhicules diesel ». Précisant qu’il existe « un début de soupçon de fraude et de publicité mensongère » mais sans vouloir fournir de plus amples informations sur l’enquête en cours.

Si de nombreuses procédures ont d’ores et déjà été lancées contre des directeurs de la holding Porsche SE, propriétaire de Volkswagen, parmi lesquels figurent l’actuel patron de Volkswagen, Matthias Müller, soupçonné de manipulation de cours, la justice ne s’était pas pris jusqu’à présent au constructeur Porsche AG concernant la fraude aux émissions des moteurs diesel.

En réponse au communiqué de la justice, la société a déclaré « prendre au sérieux les examens du parquet et vouloir tout faire afin de clarifier l’affaire de façon la plus complète et rapide possible ». Un porte-parole de Porsche a par ailleurs précisé que le constructeur apportait son « soutien aux investigations à tous les points de vue ». Tout en rappelant que Porsche ne fabriquait pas de moteurs diesel, mais se fournissait auprès d’Audi, filiale de Volkswagen.

Fin juin, le parquet de Stuttgart avait déclaré avoir ouvert une enquête préliminaire sur des salariés de Porsche AG afin de déterminer s’ils avaient participé à la conception du logiciel fraudeur. Si ces investigations s’inscrivent dans une instruction plus large touchant le groupe Volkswagen, le procureur avait alors tenu à préciser que celles concernant Porsche ne relevaient pas d’une enquête officielle et ne constituaient qu’une étape préliminaire.

La semaine dernière, le parquet de Munich avait quant à lui annoncé l’arrestation d’un ancien responsable d’Audi en Allemagne. Ce dernier avait été inculpé par les autorités américaines, qui l’accusent d’avoir joué un rôle dans la « conspiration » menée en vue de tromper les autorités et les automobilistes américains.

Près de 600 000 véhicules équipés du logiciel frauduleux ont été vendus aux Etats-Unis. Environ 90 000 d’entre eux (modèles VW, Audi et Porsche) étaient équipés de moteurs 3 litres. Porsche s’est toujours positionné en victime, expliquant qu’Audi lui avait fourni des moteurs pour ses Cayenne sans jamais lui expliquer les adaptations réalisées en vue de pouvoir passer sans encombre les contrôles antipollution lors des tests d’homologation. Néanmoins, un document du ministère américain de la Justice révélé par le quotidien financier allemand Handelsblatt tendait dès octobre 2016 à prouver le contraire. Affirmant que les ingénieurs de Volkswagen auraient fourni le logiciel tricheur à Porsche dès le mois de septembre 2011. Les détails techniques adressés aux techniciens en parallèle leur auraient permis de modifier les configurations de leurs moteurs afin de réduire leurs émissions de gaz polluant lors des tests en laboratoire.

En avril 2015, des salariés de Volkswagen avaient également expliqué à de « hauts responsables » de la filiale américaine de Porsche que l’enquête lancée par la justice risquait de s’intéresser aux moteurs 3 litres de leur marque. Cette mise en garde avait été rédigée sept mois avant que la justice américaine ne mette formellement en cause Porsche et Audi.

Sources : AFP, Reuters

Crédit Illustration : Porsche

Poster un Commentaire

21 Commentaires sur "Porsche visé désormais par la justice en tant que constructeur"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Gautier Bottet
Editor

« Tout en rappelant que Porsche ne fabriquait pas de moteurs diesel, mais se fournissait auprès d’Audi, filiale de Volkswagen. »

Ou « C’est pas moi, c’est l’autre… »

Salva
Invité

Des Porsche diesel… ces deux mots ensemble montrent le succès actuel des herbes, disons… « spéciales ».

Thibaut Emme
Admin

Sachant que les premiers Porsche étaient des Diesel…avant qu’ils fassent des voitures 🙂
Le nom était même « Porsche-Diesel » 🙂 du nom de deux grands ingénieurs.

Salva
Invité

Oui, sauf que le tracteur se nomme désormais « Cayenne »: une prison pour conducteur sans cervelle ?

Thibaut Emme
Admin

Pourquoi « sans cervelle » ?
Pourquoi supposer que ceux qui n’ont pas les mêmes goûts que vous sont stupides (sans cervelle je suppose que c’est le sens) ?
La richesse c’est la différence, non ?

wizz
Membre

Pour pouvoir se payer une Cayenne, il faut d’abord posséder un compte en banque en conséquence, c’est à dire un bon salaire. Il serait alors étonnant de voir les patrons embaucher des gens sans cervelle en leur payant un gros salaire alors qu’il y a plein de gens avec une grosse cervelle roulant dans des vieilles clio, 206… hors d’âge parce qu’incapable de se payer une voiture neuve…

non?

Salva
Invité

Il n’y a pas de rapport entre cervelle et gros salaire: seulement de la chance: être là au bon endroit au bon moment.

Thibaut Emme
Admin

Mouais, pour l’embauche éventuellement…mais après cela se repère vite.

Mais donc quel est le rapport entre un Cayenne et « sans cervelle » ?
Je n’ai toujours pas compris ni eu de réponse.

Salva
Invité

Pourtant c’est évident. Allez, bonne sieste.

Thibaut Emme
Admin

Et donc, c’est quoi l’évidence ?

(Ne poussez pas la familiarité trop loin svp)

Salva
Invité

Je croyais que la sieste était réparateur ?

zafira500
Invité

@Salva
La chance sourit aux audacieux.

Salva
Invité

Hé oui: tout est dans le mot « chance ».

Gautier Bottet
Editor

« tout est dans le mot « chance ». »

Explication qui va justement à l’encontre de ce dicton…

Salva
Invité

Hé non.

wizz
Membre

https://www.bienvenueaboston.org/wikis/28/
aux USA, cette chance peut s’arrêter en une simple matinée

et en Europe, à ce niveau de rémunération, cadre sup manager, la période d’essai est très longue, plus que suffisant pour confirmer l’incompétence d’un individu chanceux un jour…

Salva
Invité

Tout dépend de ce qu’on entend par « incompétence »…

wizz
Membre

incompétence est lorsque la personne ne possède pas les capacités pour occuper tel poste

pour pouvoir acheter une Cayenne, il faut un bon salaire, c’est à dire un poste suffisamment élevé pour avoir un tel salaire (quand je vois que les DUT/BTS débutent à peine au-dessus du smic, et les ingés pas plus haut que 2000€….). Et lorsqu’un employeur lache un tel salaire (celui qui permet d’acheter une Cayenne, sans devoir manger des patates et dormir sous les ponts), il est quand même un tant soi peu exigeant sur la compétence de la personne…

eresse
Invité

Le cayenne ne s’achète pas, il se loue en longue durée, il n’y a plus de marge après le crédit de la maison..

Gautier Bottet
Editor

« une prison pour conducteur sans cervelle ? »

On devrait donc voir beaucoup plus de Cayenne sur les routes vu le nombre de conducteurs sans cervelle…

labradaauto
Invité

…Un moteur n’est qu’un pompe à air….
alors plus de puissance….on a beau boucher les pots d’échappement…il y a du rejet….

wpDiscuz