Accueil Alternatives Symbio FCell lance le Renault Kangoo Z.E. à hydrogène, avec caisson réfrigéré

Symbio FCell lance le Renault Kangoo Z.E. à hydrogène, avec caisson réfrigéré

1752
12
PARTAGER

Souvenez-vous, Symbio, leader européen des solutions de mobilité hydrogène, avait commencé à faire parler au niveau national en équipant d’une pile à combustible des Renault Kangoo Z.E. utilisés notamment par le Conseil Général de la Manche. C’est une nouvelle évolution du Kangoo qu’ils lancent aujourd’hui.

Electrique avec prolongateur d’autonomie

Le Renault Kangoo Z.E. est à l’honneur en ce moment. Renault a dévoilé plus de détails de sa nouvelle version équipée de batteries et qui atteint l’autonomie réelle de 200 km en été (merci la pompe à chaleur). Aujourd’hui c’est une nouvelle version électrique à prolongateur d’autonomie à hydrogène qui est annoncée. Le Kangoo Z.E. H2 de Symbio était déjà disponible en version tôlée, le voilà disponible avec un caisson frigorifique. Une nouvelle alternative pour la livraison du « dernier kilomètre ».

La caisse froide est certifiée ATP FRA (Accord sur le Transport des denrées Périssables) et est fruit d’un partenariat avec le spécialiste du véhicule frigo’ Lamberet (qui propose déjà un Kangoo ZE réfrigéré depuis 2014 NDLA). La température est abaissée entre 0 et 5°C et le Kangoo Z.E. H2 réfrigéré se destine aux professionnels qui ont besoin de conserver des denrées tout en se souciant des émissions polluantes.

Le plein en 5 minutes…

L’autonomie annoncée est de 250 à 300 km. Le véhicule est un véhicule électrique avec tout le confort sonore et la souplesse de conduite que cela implique. Mais, le temps de « rechargement » est de moins de 5 minutes, pour peu que l’on aie une pompe à hydrogène de disponible non loin de soi. Evidemment la batterie d’origine reste en place et peut être branchée indépendamment.

La température peut être contrôlée de l’habitacle, plusieurs programmes sont disponibles pour une température optimale et Symbio précise même que la température peut être abaissée à 0° en moins de 30 minutes. Evidemment, il est possible d’alimenter le caisson réfrigéré indépendamment ce qui permet par exemple une fois à l’arrêt de conserver une température idéale sans obérer l’autonomie.

Tous les avantages et les inconvénients de l’hydrogène

Avec le développement des zones de circulation restreinte, mais aussi divers avantages sur les stationnements gratuits plusieurs heures consécutives, le bonus inhérent à un véhicule « zéro émission (*) », etc. Symbio espère bien que son Kangoo Z.E. H2 va s’imposer comme une alternative aux fourgonnettes mazoutées. Gros avantage, la maintenance (hors pile à combustible) du Kangoo Z.E. H2 peut être assurée par le concessionnaire Renault local.

Le gros point noir de cette proposition alternative, ce sont les stations à hydrogène. En effet, pour l’instant, elles sont peu nombreuses (moins de 20). Mais, elles devraient se multiplier d’ici quelques années (une cinquantaine en 2018). Déjà de grosses villes comme Lyon, Grenoble (en proie à la pollution très souvent), Nantes et bien entendu Paris sont équipées. L’autre point négatif est le surcoût engendré par la pile à combustible, mais le véhicule bénéficie de plusieurs subventions. Grâce à cela, le Kangoo Z.E. H2 « normal » débute (tout de même) à 27 000 euros HT, hors location de la batterie.

(*) à la sortie du pot d’échappement, il ne sort que de l’eau. Mais, bien qu’il peut être produit de manière renouvelable, le H2 actuel est issu très majoritairement de réserves fossiles et un véhicule pollue par son usage (freins, pneumatiques, etc.)

Source et illustration : Symbio FCell

Poster un Commentaire

12 Commentaires sur "Symbio FCell lance le Renault Kangoo Z.E. à hydrogène, avec caisson réfrigéré"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
amiral_sub
Invité

très bonne réalisation. Félicitations pour votre aparté astérisque avec le bémol sur la production dihydrogène. Ça nous évitera le débat des ignorants qui pensent que c’est la panacée.

Christophe
Invité

@amiral_sub
En Allemagne, Air liquide produit déjà 50 % de son hydrogène avec les surplus des EnR.
L’avantage c’est quand même la dissociation dans le temps de la production et de la consommation.
Mais on pourrait faire cela aussi avec de l’éthanol produit avec des EnR (Thibaut avait fait un article là-dessus).

amiral_sub
Invité

le problème c’est le rendement de l’hydrolyse. Ne vaut il pas mieux stocker ce surplus dans des batteries avec un rendement bien meilleur?

Christophe
Invité

@amiral_sub
Un stockage en batterie est toujours limité.
Le stockage hydrogène l’est déjà moins avec augmentation de la pression dans le réservoir.
Tu peux même l’injecter dans le réseau de gaz naturel jusqu’à une proportion de 10 %, c’est donc quasi illimité.

Sachant que la fabrication d’une batterie est loin d’être neutre en terme d’émission de GES.

amiral_sub
Invité

ok, donc quel est l’interet d’un kangoo H2 face à un kangoo électrique à batterie?

wizz
Membre
Si c’est pour faire souvent des trajets genre Paris Clermont Ferrand, alors autant opter pour l’excellent Kangoo….dCi Une Kangoo électrique ou PAC, c’est surtout pour un usage en étoile, en milieu urbain et péri-urbain. Pour les habitués sur LBA, pour une vielle berline compacte genre Peugeot 306 ou une (grande) citadine moderne genre Peugeot 208, il faut environ 90ch pour rouler à 180km/h, environ 20ch à 90km/h, et 5-6ch à 50km/h. Pour une Kangoo aussi aéro qu’une armoire normande et chargée à bloc (1900kg), c’est moins de 9ch (je viens de faire les calculs) Une PAC de 5kW, c’est 7ch.… Lire la suite >>
Jojo
Invité

*2X plus d’autonomie
* un temps de recharge de 5 mn (donc une meilleure disponibilité du véhicule),
* pas d’impact climatique (l’autonomie est la même hiver comme été car la PAC produit de la chaleur utilisée pour chauffer l’habitacle),
* pas de question de recyclage des batterie,
* véhicule plus léger (le kit PAC plus réservoir est environ 2X moins lourd qu’une batterie de capacité équivalente),
* pas d’impact sur le réseau électrique (on produit l’hydrogène quand on veut alors que la recharge de la batterie s’effectue lorsque l’utilisateur du véhicule en a besoin)

wizz
Membre

ordre de grandeur de production électrique, kWh, d’une installation de 20m²
http://energies-renouvelables.consoneo.com/guide/maison-ecologique/production-solaire-des-panneaux-photovoltaieques/728/

Marc Blondel
Invité

Très bonne initiative ! Un seul bémol, il n’existe pour l’instant qu’une seule station produisant son hydrogène avec des surplus d’ENR: Sarreguemines… Pas cool pour les quelques millions de Français qui n’habitent pas à Sarreguemines… 😉

wpDiscuz