Accueil Ecologie Michelin croit à la pile à combustible

Michelin croit à la pile à combustible

373
11
PARTAGER

Non le manufacturier de pneumatiques n’a pas décidé de changer de coeur de métier mais Michelin vient d’investir dans la société grenobloise SymbioFCell spécialiste de la pile à combustible. Un renfort de poids !

C’est lors d’un tour de table que Michelin a acquis une « part minoritaire significative » de Symbio FCell. Ayant démontré sa technologie de range extender à hyrdogène (installé par exemple sur un Renault Kangoo ZE), SymbioFCell devrait grâce à ce nouveau tour de table avoir les fonds nécessaires pour passer à la phase d’industrialisation.

Fabio Ferrari, Président de SymbioFCell déclare : Ce second tour de table nous donne les ressources financières dont nous avons besoin pour passer à l’industrialisation de nos solutions. Avec l’arrivée de Michelin en tant qu’actionnaire, nous renforçons notre position de leader sur la technologie, notre potentiel d’innovation, en même temps que notre crédibilité et notre présence sur le marché. Nous ne pouvions imaginer un meilleur partenaire pour notre projet industriel ».

hykangootk2-G

Le principe du range extender de SymbioFCell est d’ajouter une pile à combustible à un véhicule électrique. La pile à combustible à hydrogène reçoit le H2 d’un réservoir additionnel et produit l’électricité nécessaire pour faire avancer le véhicule. Le Kangoo ZE ainsi équipé, homologué pour l’Europe, est en test auprès de différents clients potentiels dont La Poste. Un tel véhicule peut faire le plein de deux façons complémentaires : recharger la batterie de manière classique et faire le plein de H2. Reste que les stations de H2 ne sont pas légions en France mais cela permet de rouler électrique et de faire le plein en quelques instants.

« En devenant un actionnaire de SymbioFCell, Michelin sera en position de bénéficier de l’expérience technologique de SymbioFCell dans les piles à combustible pour une mobilité durable. SymbioFCell va acquérir le sens de la fourniture de produits qui rencontrent les attentes de ses clients tout en ayant un haut niveau de qualité nécessaire dans l’industrie automobile » déclare Prashant Prabhu, Directeur de l’incubateur de Michelin (Michelin IPO).

Source et illustration : SymbioFCell

Poster un Commentaire

11 Commentaires sur "Michelin croit à la pile à combustible"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
kaiservinz
Invité

Voilà une solution d’avenir, ça fait plaisir à voir !

SGL
Membre

Bien bien, mais déjà l’implantation des bornes de recharge rapide d’électricité traine en longueur alors les stations H2.
à moins que le stockage solide peut être une solution pour les autos d’une façon embarquée ?
Ai-je bon ou je délire ?
http://www.mcphy.com/fr/produits/stockage-hydrogene-solide/
25 kg (soit 830 kWh).

wizz
Membre
Nicolas
Invité

J’ai peur que pour le moment, le tout nouveau range-extender mono piston de Toyota soit une solution plus viable car directement applicable au carburant actuel!

j’ai peur que pour le réseau H2, on risque d’avoir un cercle vicieux : on attend qu’il y ait un réseau pour développer/acheter un véhicule PàC – on attend qu’il y ait assez de véhicules pour développer un réseau…..

à mon avis, ça va surtout se développer dans les flottes privées, transports en communs, etc….

pat d pau
Invité

L’avenir c’est le 100% VE de Ghosn pas vos betises.. d’ailleurs l’Autolib ca fonctionne pas !
Et pour les reservoir d’H2, on a pas de solution ! donc le futur c’est la ZOE !

SGL
Membre

@ pat d pau, 1 pastille de 25 kg (comme réservoir) de 830 kWh soit 38 fois plus que la capacité de la Zoe (22 kWh) soit 4500 km à 130 sur autoroute et 8000 km en ville, géniale.
Sans risque d’explosion, Vive la future Zoe H2 ! Elle n’est pas belle la vie (vers 2020)!

SGL
Membre

Ah zut ! gné

wizz
Membre

Le soucis, c’est comment mettre ce « réservoir de 830kWh » dans une Zoe

wpDiscuz