Accueil Constructeurs chinois CTCC 2017 à Zhuhai : début de la transition

CTCC 2017 à Zhuhai : début de la transition

208
0
PARTAGER

Une drôle d’année pour le championnat de tourisme chinois : plus de circuits, plus de constructeurs officiels, mais des « jeunes » parti en China GT. D’où un niveau très inégal à Zhuhai.

Production

« Historique » du CTCC 1600, Yue Cui (Yaris) revient après une pause d’un an. Rappelons que l’ancien champion (et multiple champion de CFGP) est engagé en Carrera Cup Asia en parallèle. Gao Huayang (Yaris) a accompagné VW en 1600, puis en 1600 turbo et en 2000 turbo. Licencié après une décennie de bons et loyaux services, il « redescend » en Production.

Yue décroche la pole devant Gao.

Au feu vert, Gao souffle la politesse à son équipier. Xia Yu (Yaris), 3e sur la grille, se contente d’observer. A partir de là, les Yaris roulent en formation. Une véritable humiliation pour les autres, à commencer par les MG3, archi-favorites. A mi-course, il y a un carton dans le peloton et la course est interrompue.

Gao est déclaré vainqueur devant Yue et Xia (de gauche à droite.) C’est sa première victoire en Production depuis la lointaine époque des Polo 1600 Atmo…

Zhang Hanbio bénéficie de la pole, sur la grille inversée, avec la quatrième Yaris du team. A ses côtés, Liu Yang sur une Yaris ancienne génération. Parti 6e, Xia réussit à remonter jusqu’au 3e rang.

Carton-plein pour Toyota avec Zhang (à l’extrême droite) vainqueur, devant Liu (absent sur la photo) et Xia (à l’extrême gauche.)

Yue quitte Zhuhai avec 27,5 points. Gao et Xia sont exæquo à 24 points.

Superproduction

Les 1,6l turbo ont disparu durant l’hiver. Kia « monté » en 2,0l turbo à l’automne, Honda n’avait plus de raisons de rester. A Zhuhai, le plateau des Superproduction est clairsemé : nombre de pilotes sont à Zhaoqing, pour le China GT. Pour compléter les effectifs, il y a les gweilo : Daniel Lloyd (d’ordinaire en BTCC, avec MG) chez Ford, Darryl O’Young chez Senova, Rodolfo Avila (ex-Carrera Cup Asia) chez VW et Tomas Engström (ex-WTCC) chez Haima (sous le nom de « Tomas Leif » !) Sachant qu’ils ont déjà prévu des doublures des doublures : Josh Burdon (champion 2016 d’AFR) chez Ford et Rob Huff (lorsqu’il n’a pas WTCC) chez VW !

En attendant, c’est un habitué du CTCC, Wang Rui (Lamando), qui décroche la pole.

Wang s’envole au feu vert. On ne peut pas en dire autant d’O’Young, qui part à ses côtés. David Zhu (Senova), Andy Yan (Focus) et Jiang Tengyi (Lamando) s’en vont sans lui. O’Young rattrape la VW et se dédouble… Mais Jiang repasse et Avila, qui assistait à la manœuvre, passe lui aussi. O’Young tente de pousser le Portugais. Néanmoins, c’est lui qui part en tête-à-queue. En tentant de l’éviter, Jim Ka To (Kia K3) plonge dans le gravier. Jiang accélère le rythme et il revient sur Yan. La Focus lui ferme la porte, les deux voitures portent à la faute et Avila se faufile.

On assiste donc à un succès de Wang, devant Zhu et Avila.

Le lendemain, He Zixian (Haima) est en pole, aux côtés de Zhang Zhiqiang (Kia K3.) Ce dernier oublie de démarrer, pour le plus gros bonheur de Lloyd et de Hu An Zhu (Senova.) Derrière, les leaders de la course 1, Wang et D. Zhu, se neutralisent. Zhang dégringole dans le classement au fil des tours. A contrario, Cao Hongwei (Focus) remonte le peloton, jusqu’au 4e rang. Hélas, les autres sont trop loin pour espérer un podium.

He s’impose ainsi devant le mercenaire Lloyd et le cadet des frères Zhu.

Après Zhuhai, Wang est le premier leader, à 25 points. He et D. Zhu sont exæquo à 21 points. Lloyd suit à 20 points.

Le CTCC nous promet que les prochains meeting seront plus garnis, avec du China GT, de la China F4 et même du TCR…

Source :
CTCC

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Notification de
avatar
wpDiscuz