Accueil Citroën La prochaine Opel Corsa est repoussée à 2020

La prochaine Opel Corsa est repoussée à 2020

410
23
PARTAGER

Il n’aura fallu attendre que quelques jours pour voir les premiers effets du rachat d’Opel par PSA. Malgré la direction du constructeur au Blitz laissé à ses dirigeants, le groupe français a pris la décision de reporter le lancement de la prochaine Corsa à 2020. PSA souhaite, en effet, redévelopper la petite Opel avec les technologies de Peugeot/Citroën.

Carlos Tavares a déclaré à notre confrère Automotive News que « l’équipe de planification travaille déjà sur ce dossier ». Déjà aperçue sous la forme de prototype, l’Opel Corsa retourne donc à la planche à dessin. Pas sûr que les ingénieurs allemands prennent la décision avec la bonne humeur. Cinq autres modèles Opel reposant sur des bases de PSA seront lancés entre 2020 et 2023.

L’accord entre PSA et GM stipule que la commercialisation de certains modèles Opel est conditionnée à l’utilisation de certaines technologies et limitée au marché européen. Sortir au plus tôt des modèles PSA/Opel permettra au groupe PSA d’écouler des Opel partout dans le monde.

 

Source : Automotive News

Source photo : Opel

Poster un Commentaire

23 Commentaires sur "La prochaine Opel Corsa est repoussée à 2020"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
rickyspanish
Invité

Surprenant sachant que les derniers spyshots montraient une nouvelle Corsa pratiquement en phases finales d’essais. Ils peuvent l’avoir mauvaise chez Opel vu le travail déjà effectué et les investissements mis en œuvre.
Et 2020 ça fait loin pour le modèle actuel qui n’est qu’une évolution de la Corsa produite sur la base de la Grande Punto en 2005 il me semble …

SGL
Invité

Oui et non @rickyspanish
– Les avantages de la mutualité technique sont plus importants
– La dernière Corsa « E » de 2014 est une modernisation réussite, donc elle peut attendre 2020.
D’ailleurs, Fiat n’a jamais pris la peine d’améliorer leurs Punto et MiTo de la même façon !

Michel
Invité

Pas sur que le design soit profondément modifié, mais les soubassement et les moteurs PSA vont être intégrés

Fred21
Invité

« Sortir au plutôt » -> Sortir au plus tôt

commandant tour
Invité

compte tenu de l’annonce récente du rapprochement et des objectifs de marges, ca serait un non sens stratégique, indus,…. que de ne pas jouer la mutualisation sur un véhicule a forts volumes.
Et en terme d’image, c’est un message fort que de montrer que la rationalisation nécessaire au fonctionnement de ce nouveau Groupe est déjà engagée (hors coopérations déjà signées).

nilofleis
Invité

Tout à fait, PSA a du estimé que le coût de maintien de 2 plateformes sur véhicules citadins serait supérieur à leur mutualisation, quand bien même la Corsa était à un stade très avancé de développement.
Geler les dév de tout nouveau véhicule et repartir sur d’une page blanche, enfin pas entièrement car la plateforme existe déjà, représente un investissement lourd à court terme mais dont les retrours sur investissement seront tout aussi importants.
Les plateformes Opel actuelles ne devraient perdurer que le temps de restylage des modèles concernés.

zeboss
Invité

ne pas perdre non plus de vue que les plateformes Gm/Opel n’ont pas le droit d’être exportées hors d’Europe (et quelques autres pays). Pour vendre en Argentine, en Chine ou en Afrique, il faut une base PSA… Une Corsa E ne serait pas commercialisable, la F devrait attendre pas loin de 10 ans… Absurde, Mieux vaut perdre 2 ans à reprendre une base neuve et moderne et la vendre partout, sous tous les noms possibles….
La nouvelle Insignia sera un gouffre financier à cause de cette plateforme GM, sauf si Holden ou Cadillac les vendent par paquet de 12…

Fred21
Invité

La finalité est qu’une usine devra produire le même segment (ex: 208, c3, corsa, ds3) et idem dans le reste des gammes, petit à petit. C’est industriellement logique à 60 ou 80% de composants communs.

STRATO
Invité

Il en faudra des moyens pour gérer les gammes de ces 3 marques, présentent sur les mêmes créneaux et les mêmes marchés. Et de la persévérance pour que DS survive. Et le développement d’Opel à l’international, il en faudra du temps. Et Peugeot – Citroën en Chine, malgré DongFeng, ça patine dure, entre moins 40 à moins 70% alors que le marché progresse. Le SUV DS va-t’il sauver la marque, pas sûr. Et les Peugeot 2008 et 3008 sont sympa, mais n’existent pas en 4×4, donc parts de marché réduites dans pas mal de pays. Espérons que ça marche.

seb
Invité

Relit les articles sur le rachat d’Opel par PSA tu verras qu’ils ne sont pas sur les mêmes marchés. En Europe, PSA est bon en France et Europe du Sud et Opel en Allemagne, Royaume-Unis, Europe de l’Est et du Nord. Je ne me souviens plus pour le reste du monde mais c’est à peu près la même chose.

commandant tour
Invité

hors Europe, l’avantage d’Opel c’est… qu’elle est n existe pas. Aussi, ca permettra surement d’intégrer des marchés ou les images de PSA sont mauvaises (citroen en chine par ex) ou inexistantes (et le made in germany peut aider)

AXSPORT
Invité

« PSA souhaite, en effet, redévelopper la petite Opel avec les technologies de Peugeot/Citroën. »

Quel culot !!!!!

wpDiscuz