Accueil Actualités Entreprise Fin de parcours pour la Tata Indigo

Fin de parcours pour la Tata Indigo

157
3
PARTAGER

Une page se tourne chez Tata. Après la citadine Indica, en 2015, c’est au tour de sa cousine 4 portes, l’Indigo, de quitter le catalogue. Les normes de sécurité ont eu raison d’elle.

L’Indica marquait les vrais débuts de Tata comme constructeur. En 2002, le constructeur indien lui offrit une version rallongée et équipée d’une malle arrière. En 2008, l’Indigo évolua en CS. L’année suivante, la Manza remplaçait plus ou moins la CS, mais cette dernière continua à ses côtés. En 2010, elle devint e-CS, avec une meilleure aérodynamique et des pneus plus étroits, pour moins consommer.
En 2015, le législateur reprochait à l’Indigo et à l’Indica de trop polluer et de n’être pas assez sûres. Qui plus est, le constructeur était en train de lancer les Bolt/Zest, puis la Tiago. L’Indica Vista et l’Indigo Manza passèrent donc à la trappe. L’Indigo e-CS, elle, n’était plus vendue qu’aux flottes et dans les campagnes.

Une nouvelle mouture du Bharat New Vehicle Safety Assessment Program, l’homologation indienne, est prévue pour la fin de l’année. C’est un couperet pour l’Indigo e-CS. Les exportations sont trop faibles pour justifier un maintien en production. Sa remplaçante, la Kite 5, a été dévoilée l’an dernier à Delhi. Tata doit donc se hâter de la mettre en production, sous peine de perdre les flottes. Un luxe qu’il ne peut pas se permettre.

Crédit photo : Tata

Poster un Commentaire

3 Commentaires sur "Fin de parcours pour la Tata Indigo"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
koko
Invité

Pedro ?

Pedroj
Invité

Oui?

koko
Invité

Sur l’illustration, il y a en une qui n’a pas l’air en fin de parcours.

wpDiscuz