Accueil Citroën Citroën rafraîchit la C-Elysée

Citroën rafraîchit la C-Elysée

235
9
PARTAGER

Voiture « destinée en priorité aux marchés émergents », la Citroën C-Elysée, se refait une beauté à l’occasion de sa demi-vie. Un rafraîchissement qui lui octroie un style plus actuel, plus statutaire et moins entrée de gamme.

Nous avions pu découvrir la C-Elysée et sa cousine la Peugeot 301 au travers de spyshots. Extérieurement, la C-Elysée adopte une grille de calandre plus large. Cette dernière va désormais jusqu’aux blocs optiques et se prolonge à l’intérieur d’eux, via un entourage chromé des clignotants. On retrouve l’entourage chromé en forme ce C autour des codes et des phares. C’est globalement la face avant de la nouvelle C4.

Dans la partie basse du bouclier, la encore la grille s’élargit en se prolongeant au niveau des anti-brouillard. Outre une barrette de feux à LED, on notera l’ajout, là aussi, d’un C chromé. En version d’entrée de gamme, la C-Elysée n’a pas le cerclage des anti-brouillards ni la barrette chromée de ceinture de caisse. Ce nouveau dessin élargit visuellement la voiture.

Pour le reste, les modifications sont plus légères. L’aile avant conserve son dessin avec le démarrage du pli de carrosserie qui court toujours le long du profil. A l’arrière, ce sont les feux qui ont été au centre des attention du constructeur aux chevrons avec un dessin intérieur, là encore, modernisé, tandis que la forme globale n’est pas modifiée. Reprenant l’idée de la grande C6, les feux sont « à effet 3D » comme sur toutes les nouvelles Citroën.

A l’intérieur, peu de changements là encore mais on notera que la C-Elysée intègre désormais un écran tactile de 7 pouces de diagonale. Il regroupe la radio, la téléphonie bluetooth et, selon les options, le « Mirror Screen » (*) une navigation connectée Tom-Tom, ainsi que l’affichage de la caméra de recul (autre nouveauté).

Côté motorisation, pas de modification pour la France. On retrouvera le moteur essence PureTech 82 ch en boîte manuelle 5 rapports ou le diesel BlueHDi 100 lui aussi en boîte manuelle 5 rapports. A noter qu’un essence VTi 115 chevaux est toujours proposé sur d’autres marchés (boîte manuelle ou automatique EAT6) ainsi que le BlueHDi 92.

Toujours assemblée à Vigo en Espagne pour l’Europe, la nouvelle C-Elysée arrivera au cours du premier trimestre 2017. Elle devrait conserver son prix attractif et, ainsi modernisée, relancer la concurrence (chez nous) avec la Fiat Tipo par exemple.

(*) le Mirror Screen (Android Auto & CarplayTM) permet de retrouver les applications de son smartphone.

Source et illustration : Citroën

Poster un Commentaire

9 Commentaires sur "Citroën rafraîchit la C-Elysée"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
SGL
Invité

Certainement, une excellente auto du point de vue qualité prix, comme la nouvelle Tipo, mais bigre ! elle ne fait vraiment pas Citroën dans l’esprit ! 😯

Pat
Invité

Ça me rappelle la LN, la Saxo. Des bonnes Peugeot avec des chevrons sur la calandre.

Thomas
Invité

Pas mal, mais de ce que j’ai vu en photo « volée » je préfère la 301 restylée 😉

SGL
Invité

Manque toujours une version à hayon (et break) pour ne plus faire de la figuration chez nous !

allegra
Invité

Bof, une version à hayon cannibaliserait les C3/C4 mais d’accord pour le break.

SGL
Invité

la C4 se veut être une anti-Golf, pas beaucoup d’émotion, mais sérieuse et fiable (pas non plus très Citroën) avec la possibilité d’avoir un équipement haut de gamme.
La C-Elysée se veut être une anti-Tipo, plus basique, une Logan légèrement plus sophistiquée.

SGL
Invité

Cette auto de conception relativement simple (base de 208 simplifiée) deviendrait une excellente base pour « recréer » la marque SIMCA en la déclinant sur plusieurs versions : sedan (comme la C-Elysée/301), hayon courte (anti-Sandero 4.05m), hayon longue (4.45m), break (4.55m), Pick-up.
J’en parle à Carlos dès que je le vois à la cantoche ! 😉 😀

wpDiscuz