Accueil Glamour Pit-stop Lamborghini

Pit-stop Lamborghini

164
8
PARTAGER

Cette année, porte de Versailles, la plupart des constructeurs de voitures de luxe brillent par leur absence. Ils préfèrent les évènements plus intimes. Lamborghini, par exemple, organise des « Driving Experience », à travers le monde, en collaboration avec les hôtels Waldorf Astoria. Et au niveau Parisien, un représentant s’offre un « Pit-stop » avec Matching Numbers.

Pour rappel, Matching Numbers se définie comme une communauté de passionnés d’automobiles. Il organise et participe à de nombreux évènements. Dans son jargon, les « Pit-stop » sont des soirées présentées par un sponsor, ici donc Lamborghini.
L’évènement se déroule au restaurant « les pieds dans l’eau », à Neuilly sur Seine. Ironie de l’histoire, Neuilly évoque davantage le fief de Charles Pozzi, concessionnaire historique de Ferrari. On est également à un jet de pierre de Levallois-Perret, siège de Porsche. Lamborghini évoque davantage le 16e arrondissement de Paris, avec l’ancien show-room de la Franco-Britannic (avenue Kleber), le plus récent show-room (avenue de la Grande Armée) et l’actuel siège de Lamborghini Paris-ouest (avenue Gouvion Saint-Cyr.)

L’avantage d’une communauté comme Matching Numbers, c’est qu’elle peut offrir à un sponsor un public trié sur le volet. Sur le parking, des Diablo, Gallardo et Huracan. Il y a également les voitures des clients potentiels : McLaren 12C, Audi R8 et Ferrari 512 TR. Le clou du spectacle, c’est cette Diablo SE30. Quel bruit… Les fans se souviennent que Jamiroquai en possédait une identique, qu’elle est apparue dans le clip Cosmic Girl, avant d’être détruite par un ami du chanteur…

pit-stop-lamborghini-2

L’ambiance est décontractée. La cohue de la Porte de Versailles est loin. Entre deux tranches de jambon de pays, on évoque le centenaire du fondateur ou le lancement de la Miura. Pour le représentant de la marque, l’intérêt de ce genre de soirée est évident : c’est idéal pour animer un réseau et présenter un « univers ».
Mais en refusant de participer au Mondial, Lamborghini ne se prive-t-il pas de clients sur le long terme ? En effet, pour nombre de propriétaires actuels, l’aventure a commencé par le « choc » d’une voiture aperçue entre deux barrières, alors qu’ils étaient enfants…

pit-stop-lamborghini-1

Crédit photos : Joest Jonathan Ouaknine/Le Blog Auto

Poster un Commentaire

8 Commentaires sur "Pit-stop Lamborghini"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Carlos Ghost
Invité
« L’avantage d’une communauté comme Matching Numbers, c’est qu’elle peut offrir à un sponsor un public trié sur le volet » Hé oui, pas de pue-la-sueur à venir saliver devant des objets inaccessibles. Comme moi il y a bien des années, quand tout gamin je sortais de ma cambrousse avec des camarades aussi paysans que moi : …Tout pour nous était nouveauté : la Tour Eiffel (je ne l’ima­ginais pas si crème de marron glacé – vert de vertige, je refusai d’aller plus haut que son premier étage), Notre-Dame (je ne l’imaginais pas si sombre), les bou­quinistes et leurs boîtes à magie, dont j’ignorais… Lire la suite >>
KifKif
Invité

Je suis Porschiste, et l’attitude des commerciaux de la marque m’horripile au plus haut point… Heureusement que Ferrari et Lamborghini font pire, au point de rendre sympathique les hautains mépriseurs souabes…
Alors j’en profites pour tirer mon chapeau à Aston Martin, car que ce soit a Geneve ou à Paris, j’ai toujours eu, lors des salons, un accueil courtois et chaleureux alors que j’annonçais clairement adorer la marque sans avoir les moyens de m’offrir leurs produits… Jusqu’à m’inviter à un essai routier « par sympathie pour le passionné », sachant que je n’étais pas acheteur… Respect…

gigi4lm
Invité

Merci Carlos pour ce témoignage, j’ai cru me reconnaître. Et même si je ne venais pas de la « cambrousse » mais d’une grande ville de province … ce qui ne changeait rien.
Chez Bentley il y a deux ans (puisqu’ils ont eu eux aussi la mauvaise idée de déserter le Mondial) j’ai été accueilli comme un acheteur potentiel avec remise à la sortie d’une magnifique brochure alors que bien sûr il était clair que ma présence ne se justifiait que par l’intérêt que je portais à leur marque et aux voitures d’outre manche en général. Qu’ils en soit remerciés.

Carlos Ghost
Invité

Dans le genre accueil courtois, celui de gens de la carrosserie Lecoq à Rétromobile.

Puant : Lukas Huni.

seb
Invité
A propos du dernier paragraphe, je trouve que c’est le cas pour toutes les autres marques absentes également. Sans parler de la sélection à l’entrée, comme c’est le cas ici, qui peut être dispo pour chaque évènement organisé par chaque marque absente des salons? Ils oublient que leur clients travaillent et ne peuvent pas forcément se libérer facilement? Perso j’habite à 1h du premier petit circuit et 2h d’un grand circuit qui pourrait accueillir un évènement d’une marque. J’ai besoin du double pour aller au Mondial et je ne parle pas de Genève, Monaco ou le Turini. Ils sont bien… Lire la suite >>
Verth.
Invité

Top, les roues « Burago » ! Lambo, toujours le bon goût !

wpDiscuz