Accueil BMW Démocratisation des injecteurs d’eau courant 2019

Démocratisation des injecteurs d’eau courant 2019

310
28
PARTAGER
BMW M4 GTS

Dévoilée à Pebble Beach en 2015, la BMW M4 GTS s’était fait remarquer par sa bestialité et des performances tonitruantes. Elle était notamment propulsée par un 6 cylindres en ligne turbocompressé, équipé d’un système d’injecteurs d’eau qui permettait d’augmenter la puissance et de réduire la consommation. Ces injecteurs inédits seront généralisés à partir de 2019, en priorité sur les BMW.

Pour rappel, une fine quantité d’eau est injectée à l’admission permettant d’absorber une quantité importante d’énergie pour passer à l’état de vapeur. Les injecteurs d’eau permettent d’abaisser jusqu’à 25 degrés la température de l’air à l’admission. La combustion est ainsi améliorée au bénéfice de la puissance et du couple. Dans le cas de la M4 GTS, BMW annonce une augmentation de puissance de 5 % et des émissions en baisse de 4 %.

Développé par Bosch en partenariat avec BMW, le système des injecteurs d’eau est appelé à se généraliser chez BMW dans un premier temps, puis chez les autres constructeurs. Auparavant, il faudra mettre au point la production à grande échelle et quelques soucis techniques comme le maintien de l’eau à l’état liquide lorsque les températures sont en dessous de zéro. Sur la M4 GTS, l’’eau est stockée dans un réservoir de 5 litres placé sous le coffre.

Source : Autocar

Poster un Commentaire

28 Commentaires sur "Démocratisation des injecteurs d’eau courant 2019"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Uberalles
Invité

On se retrouvera avec 8 injos alors sur un 4 pattes ?

Pierre Robès
Invité

Et même 12 avec la double injection (directe + indirecte) 🙂
A voir quelles sont les caractéristiques de ces injecteurs d’eau, mais il va falloir faire attention au grippage, quand on voit déjà la quantité d’injecteurs grippés malgré qu’ils tournent au gras-oil…

Alex87f
Invité

J’imagine qu’ils seront beaucoup plus simples que les injecteurs de carburant. Il n’y a pas besoin de pression d’injection élevée, juste d’une vaporisation correcte de l’eau.

Quant à l’encrassement… Eau distillée uniquement, et un nettoyage au vinaigre tous les ans? :p

PTC
Invité

Ca y est le complot est enfin déjoué. 🙂
Les pétroliers ne peuvent plus cacher le moteur à eau. 🙂

PTC
Invité

Mais la vrai question reste, Evian ou Cristaline. 😉

Totoro
Invité

Avec 5 litres d’eau pour 250 litres d’essence, la menace est limitée…

Jerome14
Invité

Y’a t’il un rapport dans le fonctionnement avec le moteur pantone dont on parle depuis des années ?

Si un expert peut nous éclairer? Merci

Thibaut Emme
Admin

Non. Ici le principe est de refroidir l’air admis pour le rendre plus dense et donc avoir plus d’O2 dans le mélange (et donc pouvoir développer plus de puissance).
C’est un principe bien connu dans l’aviation dès la 2nde guerre mondiale mais aussi dans les F1 Turbo des années 80.

Jerome14
Invité

Merci pour le complément technique 🙂

nicolas
Invité

Et la vapeur d’eau fournit également un travail sur le cylindre en se détendant.

philouze44
Invité
non je ne crois pas, étant déjà en phase gazeuse lors de l’admission elle a déjà « épuisé » sa capacité de détente, qui restera similaire à celle de l’azote qu’elle remplace dans le cylindre. L’injection aura probablement lieu après l’intercooler mais avant le cylindre et pas dedans, pour maximiser la densification par refroidissement (même si l’injection interne doit pouvoir créer un refroidissement interne du cylindre, à voir). Rien à voir avec le pantone, qui prétend « carburer de l’eau » grâce au fameux « réacteur endothermique par barbotage en présence d’un barreau en fer activé » bref… une belle escroquerie archi dénoncée. Tu ne peux… Lire la suite >>
Yannick Tessier
Invité

De toute évidence car l’eau pulvérisée fournira une petite quantité d’hydrogène, le principe n’est pas nouveau et bien connu depuis longtemps.

Totoro
Invité

Non les températures en jeu sont à des années lumières de pouvoir craquer la molécule. Il s’agit uniquement de refroidissement, et après avoir consulté les schémas je confirme une injection en amont du cylindre

ART
Invité

Et quand le réserve d’eau est vide ? Avez vous des infos ??

Thibaut Emme
Admin
Les moteurs seront en mode « dégradé ». En fait l’injection d’eau dans l’admission d’air permet comme dit dans l’article d’abaisser la température de l’air admis et par conséquent de le rendre plus dense. Plus dense = plus d’O2 qui rentre dans le cylindre. Cette techno est intéressante pour les fortes charges moteurs (d’où la M4…). Et l’eau n’est pas utilisée en permanence… S’il n’y a plus d’eau, l’air est plus « pauvre » et le moteur développe moins de puissance. Autre phénomène, le cliquetis pourrait réapparaître (auto allumage de l’essence quand le moteur est trop chaud) mais le calculateur peut alors retarder l’allumage.… Lire la suite >>
defrtag
Invité

J’ai aussi entendu parler d’un système de récupération d’eau avec la clim… donc il est possible, notamment en été, qu’il n’y ai même pas à remplir le réservoir…

ART
Invité

Merci Thibaut

Thibaut Emme
Admin

De rien 😉

Je rajouterais que pour éviter le phénomène de cliquetis à haute température dans un moteur essence, bcp de blocs moderne injecte de l’essence juste après la phase d’explosion et de descente du piston.
Cette essence vaporisée refroidit le cylindre et le piston, puis le piston évacue tout cela avec les gaz d’échappement…
C’est pour cela que les essence modernes rejettent des hydrocarbures imbrûlés, bien plus qu’avant.
En gros ils rejettent de l’essence dans l’atmosphère…essence astringente, irritante, etc…tousse tousse ! Si généraliser l’injection d’eau permet d’éviter cela…tant mieux 😉

koko
Invité

Oui
Je crois qu’il faut remplir le reservoi d’eau.

labradaauto
Invité

la bmw m4 s’était faite remarquer:…
l’injection d’eau , Fiat, (Lancia), Renault l’utilisaient déjà il y a longtemps en compétition.

wpDiscuz