Accueil Actualités Entreprise V12, Urus, conduite autonome, etc : Stefano Domenicali fait le point

V12, Urus, conduite autonome, etc : Stefano Domenicali fait le point

109
1
PARTAGER

Stefano Domenicali (sur l’illustration de tête entouré par son prédécesseur Stephan Winkelman, à gauche, et par Rupert Stadler) s’est exprimé dans une publication britannique. Un entretien à travers lequel le nouveau grand patron de Lamborghini, qui a pris ses fonctions il y a plusieurs mois, aborde différents sujets.

Entré dans ses nouvelles fonctions au mois de février dernier Stefano Domenicali vient d’accorder une interview, entretien à découvrir dans son intégralité via ce lien.

Que retenir des propos confiés par le dirigeant de la firme italienne ? L’homme fort confirme, si besoin était, le calendrier de lancement de l’Urus en 2018, un SUV de série qui marquera un « changement majeur » chez Lamborghini et qui devrait attirer une nouvelle clientèle.

La conduite autonome et les technologies inhérentes ? Des améliorations technologiques seront constamment apportées notamment dans le domaine de la télémétrie mais pour l’heure, et à moyen terme, le propriétaire d’une Lamborghini restera le seul maître à bord.

Les motorisations douze cylindres en V ? Hors de question de renier les racines (le V12 est plus que quinquagénaire dans l’histoire Lamborghini). L’avenir des V12 ne prête à aucun débat, « le V12 bénéficiant toujours d’un développement important » .

Juste des optimisations continues seront au rendez-vous afin de contenir ou réduire les niveaux de consommation et d’émissions (Lamborghini profite de sa position au sein du groupe, des méthodes globales de calculs sur les émissions et de ses volumes annuels).

Stefano Domenicali évoque parallèlement les motorisations alternatives, entre hybride ou électrique… San trop s’attarder sur la question.

Enfin, alors que plus de 2000 (2013 précisément) unités ont été immatriculées lors du premier semestre écoulé comptant comme bilan record, Stefano Domenicali promet maintenir un niveau d’exclusivité.

Aucune allusion en revanche sur un hypothétique retour d’une nouvelle Miura.

En complément.

Le centenaire de Ferruccio Lamborghini.

lam8

Source: Autocar.

Crédit illustrations : Lamborghini.

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "V12, Urus, conduite autonome, etc : Stefano Domenicali fait le point"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Will
Invité
Mouais, je n’ai plus aucun intérêt pour les supercar donc j’imagine que je ne peux pas comprendre. Un V12 ? A quoi bon, si un V8 ou 6 fait aussi bien. Le son ? Quand c’est pour soi sur circuit c’est du son, quand c’est dans la rue c’est du bruit (bon y’a pas tant de lamborghini dans ma rue, mais des harley et autres véhicules bruyants y’en a bien trop). L’Urus ? Présenté en 2012, déjà vieux avant d’être sorti. J’aime bien le paradoxe de vouloir maintenir un niveau d’exclusivité tout en voulant en vendre le plus possible. Et… Lire la suite >>
wpDiscuz